• stsebastianfrgerma

Vaccination

Updated: Sep 16

Message du P. Germán

Vaccination



Dans un message sur la solidarité, le 6 juin 2021, j’ai écrit que pour lutter, d’une façon efficace, contre la propagation du virus, il aurait fallu, (et ce n’est pas encore trop tard) commencer par une aide pour promouvoir une vaccination massive dans les pays pauvres et pour la vaccination de toutes les personnes moins favorisées de notre société. Vous pouvez toujours retrouver ce message sur le site internet www.cathoala.org ou en cliquant ici.

Je vous donne quelques chiffres pour que vous voyez les grandes différences qui existent dans les pourcentages de vaccination contre le covid 19 entre les pays riches et pauvres.

Aux États-Unis 63% des habitants ont reçu au moins une dose et 54% ont reçu la vaccination complète.

En Colombie 48% de la population a reçu une dose et 30% la vaccination complète.

En Côte d’Ivoire et en Éthiopie la vaccination n’a pas encore commencé.

Dans le monde entier 33% de la population a reçu au moins une dose et 25% a reçu la vaccination complète.

Par ailleurs, les nouveaux variants du Covid sont en train de naître dans les pays pauvres qui n’ont pas les moyens pour distribuer des masques, des liquides de désinfection, et même pas assez d’eau pour vivre proprement. Dans ces pays, les mesures de distanciation et les gestes barrières ne sont pas non plus respectés. C’est pourquoi ces pays sont plus susceptibles que nous de produire des nouveaux variants qui rapidement arriveront dans nos pays et nous surprendront par leur agressivité et leur vitesse de propagation.

Après avoir réfléchi longuement j’ai décidé d’écrire quelques lignes pour aider les gens qui se posent encore des questions sur la vaccination et qui n’ont pas encore pris la décision de se faire vacciner.

Un des arguments contre la vaccination est la liberté. Il y a des personnes qui croient que le fait de nous obliger à nous vacciner est une atteinte grave à notre liberté. Avez-vous pensé à l’obligation de porter la ceinture quand nous sommes dans une voiture ou dans un avion ? A l’obligation de s’arrêter au coin de la rue quand le feu est rouge ? A l’obligation, dans certains pays, d’aller à l’école, jusqu’à un certain grade ? On peut continuer à chercher des exemples dans lesquels le gouvernement, l’état ou la société nous impose des règles que nous devons respecter sous peine d’avoir une amende ou d’aller en prison. Parfois le non-respect de certaines règles ou lois peut nuire gravement à notre santé, à notre vie, à la santé et à la vie d’autrui. Quand il s’agit de bien commun, l’état est dans l’obligation d’imposer des règles qui effectivement réduisent notre liberté mais qui sont indispensables pour la vie en société.

Un autre argument utilisé par les gens qui sont réticents à la vaccination est le manque de recul de ce vaccin qui a été produit dans l’urgence. Il est vrai que nous n’avons pas encore beaucoup de recul mais il ne fait pas oublier que nous sommes (le monde entier) dans une situation exceptionnelle, grave et extrêmement dangereuse. Plusieurs pays, y compris les pays les plus riches et développés, ont été dépassés par le nombre de malades et de décès produits par ce virus. Aujourd’hui, tous les spécialistes sérieux disent que si la situation est un peu contrôlée dans la majorité d’hôpitaux des pays riches c’est parce que le nombre de personnes vaccinées est chaque jour plus important. En plus, la grande majorité de décès et des personnes hospitalisées à cause du Covid se trouvent parmi les gens non vaccinés. Nous ne pouvons pas attendre 5 ou 10 ans pour avoir un vrai recul par rapport aux effets de ce vaccin et en attendant continuer à mettre sous pression les hôpitaux et tout le personnel qui travaille avec la santé. Dans cette situation de pandémie, nous ne pouvons pas continuer à exposer tout notre système social en attendant que les mois et les années passent pour avoir du recul.

Il y a des personnes qui ne veulent pas encore se faire vacciner parce qu’elles pensent que se faire vacciner est un risque. Oui, la vie est pleine de risques. Se lever de son lit est un risque. Rester couché toute la journée est aussi un autre risque. Sortir de sa maison est un risque, rester enfermé toute la journée est aussi un risque. Prendre son vélo, la voiture, le bus, le train, l’avion et le bateau comporte un risque. Ne jamais utiliser les moyens de transport comporte aussi un risque. Aimer est un risque, et ne pas aimer c’est aussi un risque grave.

Alors, il faut prendre des décisions. Une vie sans risques n’existe pas.

Souvent j’ai entendu dire qu’il fallait se faire vacciner pour protéger les autres et surtout les plus vulnérables. C’est vrai mais je crois qu’aujourd’hui il faut se faire vacciner pour se protéger soi-même. Je connais des enfants et des jeunes en bonne santé qui ont été hospitalisés à cause du Covid. Et si vous avez besoin d’être hospitalisé à cause d’une autre maladie et que l’hôpital ne peut pas vous recevoir par manque de lits ou du personnel débordé à cause du Covid, vous allez être une victime indirecte du Covid.

Nous pouvons continuer à discuter et à chercher des arguments, pro et contre la vaccination, mais nous ne pouvons pas changer les chiffres qui montrent le nombre de défunts, de personnes hospitalisées en soins intensifs et des gens avec des séquelles graves à cause de ce virus.

Le vaccin est un risque minime en relation avec le risque d’attraper la maladie et peut-être y laisser sa vie pour ne pas avoir accepté le vaccin.

Aujourd’hui notre vie est redevenue presque normale, grâce à toutes les personnes vaccinées. On rentre dans certains lieux publics un peu plus rassuré parce qu’à la porte on vous demande une preuve de vaccination. Se faire vacciner est aussi une décision de solidarité. Les plus grands de ce monde se sont fait vacciner, la plupart d’intellectuels sérieux se sont fait vacciner. Alors pourquoi tu ne le fais pas ?

J’ajoute à ce message une lettre, en espagnol et en anglais (cliquez ici pour la lire), de l’archevêque de Los Angeles, Mgr. José Horacio Gomez, dans laquelle il donne des arguments religieux et moraux pour encourager les gens à se vacciner. Que le Seigneur vous illumine pour que vous preniez une décision, dans le calme, pour votre bien-être, pour protéger vos proches et pour suivre les normes que la société nous donne aujourd’hui dans la recherche du bien commun

Bonne semaine

P. Germán le 19 septembre 2021


3 views0 comments

Recent Posts

See All

JOURNEE MONDIALE POUR LES PAUVRES

Message du P. Germán JOURNEE MONDIALE POUR LES PAUVRES Le Pape François, qui a toujours été un défenseur des pauvres, a consacré, depuis 2017, l’avant dernier dimanche de l’année liturgique aux pauvre

Le Père d’Anne Carayon est décédé

Robert Carayon, Le Père d’Anne est décédé Aujourd’hui vendredi 12 novembre 2021. Au nom de la communauté catholique francophone de Los Angeles et Orange County, de la communauté de Saint Sébastien et