• stsebastianfrgerma

N’oubliez pas de dire : Merci.

Message du P. Germán

N’oubliez pas de dire : Merci.


Parfois dans les réseaux sociaux circulent des histoires intéressantes. Je viens d’en lire une et je suis heureux de vous la transmettre.

Il s’agit d’un vieil homme de 80 ans qui a un malaise dans la rue. Immédiatement les passants s’occupent de lui. On l’aide à respirer pendant que le Samu arrive.

Il est transporté à l’hôpital et dans le service d’urgences on se rend compte qu’il est en train de mourir par manque d’oxygène.

Immédiatement on lui donne l’oxygène nécessaire et il reste en assistance respiratoire pendant 24h.

Le malade se récupère rapidement et après avoir reçu de l’oxygène pendant 24 heures il est envoyé chez lui.

Au moment de payer, l’employé de l’hôpital lui passe une facture de $ 500 pour le coût de l’oxygène et on lui dit que le reste des services lui sont offerts par l’hôpital.

En voyant la facture, devant la caissière, le vieux monsieur se met à fondre en larmes. La dame qui était devant lui est émue de compassion et lui dit que s’il n’a pas les moyens de payer ce n’est pas grave car l’hôpital peut s’arranger pour diminuer ou effacer sa dette.

Le monsieur dit qu’il a suffisamment d’argent pour payer mais qu’il pleure de honte parce qu’il avait oublié, tout au long de sa vie, de dire merci.

La dame qui l’écoutait demande un peu plus d’explication et le monsieur lui dit :

« L’hôpital me demande $ 500 pour sauver ma vie avec 24 heures d’oxygène. J’ai une dette énorme en vers Dieu. Je n’avais pas réalisé que Dieu sauve ma vie chaque jour avec l’oxygène qu’il me donne depuis 80 ans que je suis sur la terre. Je viens de me rendre compte que je ne lui ai jamais remercié pour ce don précieux qui est l’oxygène, qui me permet de vivre et qu’Il me donne gratuitement. En plus, je suis ici, j’ai été sauvé et j’arrive à comprendre l’importance de remercier Dieu et les autres grâce à toutes les personnes qui ont pris soin de moi depuis que j’ai été proche de la mort. Désormais je vais passer le reste de mes journées et des heures que le Seigneur me donnera pour vivre à dire merci à toutes les personnes que je vais croiser sur ma route et à Dieu. Je suis en vie grâce à tous ces gens que je ne connais même pas et qui m’ont sauvé de la mort. Je suis en vie grâce à Dieu qui ne me demande rien et qui me donne chaque jour l’oxygène nécessaire pour pouvoir vivre. Je vais essayer de comprendre les enseignements que nous pouvons tirer de toutes les situations difficiles que j’affronterai dans l’avenir ».

Cette belle histoire nous rappelle qu’il faut apprendre à dire merci et que dans les situations les plus difficiles et les plus dramatiques nous pouvons apprendre quelque chose d’essentiel pour vivre mieux dans le futur.

Bonne semaine.

P. Germán le 2 mai 2021

7 views0 comments

Recent Posts

See All

JOURNEE MONDIALE POUR LES PAUVRES

Message du P. Germán JOURNEE MONDIALE POUR LES PAUVRES Le Pape François, qui a toujours été un défenseur des pauvres, a consacré, depuis 2017, l’avant dernier dimanche de l’année liturgique aux pauvre

Le Père d’Anne Carayon est décédé

Robert Carayon, Le Père d’Anne est décédé Aujourd’hui vendredi 12 novembre 2021. Au nom de la communauté catholique francophone de Los Angeles et Orange County, de la communauté de Saint Sébastien et