• stsebastianfrgerma

MERCI

Message du P. Germán

MERCI


Très souvent, dans l’homélie et dans les messages hebdomadaires, je parle de l’importance de dire merci.

Dans ma vie j’ai rencontré énormément de personnes et des familles qui m’ont aidé à devenir celui que je suis maintenant.

Je voudrais remercier sincèrement tous les hommes et les femmes que j’ai croisés dans ma vie et avec qui j’ai partagé un bout de chemin. Je ne peux pas tous les nommer parce qu’ils sont très nombreux. Vous savez que vous faites partie aussi de ces gens que je veux remercier. Que le Seigneur vous bénisse et merci pour ce que vous m’avez apporté.


Aujourd’hui je voudrais remercier trois familles qui m’ont accueilli dans trois continents différents et qui ont joué un rôle essentiel dans mon séjour dans ces continents.

Quand je suis arrivé en Équateur, en juillet 1974 j’ai été accueilli à Cuenca par le Dr. Alberto Alvarado, son épouse Bérénice et leurs 12 enfants.


Ils ne me connaissaient pas mais quelqu’un de leur famille connaissait une tante de ma mère qui habitait à ce moment-là à Quito. Le Dr. Alvarado était médecin et il était très connu et respecté dans le milieu médical, universitaire et hospitalier de la ville. Il m’a aidé à ouvrir beaucoup de portes pour arriver à obtenir mon diplôme de chirurgien dans l’université de Cuenca. La famille Alvarado m’a logé au début de mon séjour jusqu’à ce que j’ai trouvé, par leur intermédiaire, une chambre d’étudiant et ensuite un appartement. Je garde encore des contacts avec cette famille et ils savent que je leur dois beaucoup. Merci.

Quand je suis arrivé en France en janvier 1984 j’ai été introduit auprès de Paulette et André Bichot par une sœur vénézuélienne de la Présentation de Tours.


Elle ne me connaissait pas mais elle m’a accueilli parce que quand je suis parti de Colombie on m’avait dit que chez les sœurs de la Présentation de Tours il y avait toujours des Colombiens et qu’elles pouvaient m’aider dans mon installation. Paulette et André ont deux filles qui étaient jeunes adolescentes quand je suis arrivé.

Le début de ma relation avec cette famille a été difficile. Je ne parlais pas un mot de français et ils ne parlaient pas un mot d’espagnol. Plusieurs fois ils m’ont invité à dîner et nous avons passé des heures et des heures à communiquer avec les mains et avec un dictionnaire. Ils m’ont fait connaître d’autres familles chrétiennes et un couple d’amis médecins qui m’ont beaucoup aidé dans ma réflexion. Grâce à Paulette, à André et à leurs amis chrétiens j’ai découvert l’Église de France et l’engagement de beaucoup de baptisés dans la vie paroissiale. Tout cela a joué un rôle déterminant dans ma vocation de prêtre incardiné dans l’Église de France. Quand je suis entré au séminaire à Paris, André et Paulette m’ont accompagné comme s’ils étaient les parents que je n’avais pas en France. Ils m’ont offert la première voiture que j’ai conduite en France. Paulette, André, leurs filles, leurs gendres et leurs petits enfants sont venus il y a quelques années me rendre visite à Los Angeles pour célébrer leurs 50 ans de mariage. Merci à la famille Bichot.

Quand je suis arrivé à Los Angeles en septembre 2004 j’ai été accueilli par Odile et John Tartaglia.


Ni John, ni leur fils ne parlaient le français quand je suis arrivé. Maintenant ils sont complètement bilingues. Quand je suis arrivé je ne parlais pas anglais et je ne connaissais personne à Los Angeles. L’accueil et la patience d’Odile et John pour m’accompagner dans mon installation m’ont permis de découvrir et d’aimer la ville et l’Église de Los Angeles. Odile a été comme ma petite sœur pleine de sagesse et de bons conseils. Elle m’a beaucoup aidé à gérer les situations difficiles dans mes premières années ici. Son amitié et sa disponibilité m’ont toujours aidé à comprendre des personnes et des comportements liés à ce mélange de cultures que nous rencontrons dans cette ville. Merci à la famille Tartaglia pour tout ce qu’elle représente pour moi.

Je sais qu’il a beaucoup d’autres personnes qui occupent une place importante dans mon cœur et qui ont participé dans les engagements que j’ai eus dans ma vie. Qu’elles me pardonnent parce que je ne les ai pas nommés ici. Vous êtes très nombreux et j’ai dû faire un choix.

MERCI à ces trois familles et à toutes les familles et personnes qui ont apporté quelque chose à ma vie.

Bonne semaine.

P. Germán le14 août 2022

2 views0 comments

Recent Posts

See All

Message du P. Germán Vide grenier le 2 octobre 2022 Depuis 2009 la paroisse Saint Sébastien organise un vide-grenier. Cette année il aura lieu le dimanche 2 octobre de 8h à 15h. Nous savons que l’orga

Message du P. Germán LA CHALEUR Depuis quelques semaines la température s’est élevée d’une façon impressionnante et anormale. Il semble que nous n’avions jamais eu une température aussi élevée dans ce

Message du P. Germán Anne Carayon à LA «Ce dimanche 11 septembre, nous accueillons Anne Carayon de passage qui animera les chants à la messe francophone. Nous aurons un pot-luck où nous elle pourra vo