• stsebastianfrgerma

14º Dimanche du temps de l’Église Année Liturgique A

Los Angeles, 5 juillet 2020

1ère lecture : du Livre du prophète Zacharies 9,9-10

Psaume : Ps 144(145)1-2.8-9.10-11.13-14

2ème lecture : de la lettre de Saint Paul aux Romains 8,9.11-13

Évangile : selon St Matthieu 11,25-30

Au mois de Juillet nous allons célébrer les sacrements que nous avions prévus de célébrer pendant le temps pascal et que nous avons été obligés de suspendre à cause du virus.

Aujourd’hui et tout au long de ce mois, je vous invite à réfléchir sur les sacrements que l’Église nous propose pour nous aider à devenir humbles et doux pour trouver le repos que Jésus nous promet.

Le chrétien doit être humble parce que Dieu se révèle aux petits, se fait connaître par ceux et celles qui ont le courage et l’honnêteté d’accepter leurs faiblesses et le besoin de se laisser aider par l’Église qui nous propose les sacrements pour nous laver du péché, pour nous donner la lumière et la force de l’Esprit Saint, pour nourrir notre foi et notre confiance avec l’Eucharistie, pour nous pardonner et nous enseigner à pardonner pour vivre reconciliés avec Dieu, avec nous-mêmes et avec les autres. L’humilité dans le couple permet aux époux d’accueillir le sacrement du mariage qui les rappelle tous les jours, et surtout dans les moments difficiles qu’ils se sont engagés devant Dieu et devant l’autre pour faire grandir leur amour et à prendre soin de l’autre jusqu’à la fin de ses jours sur la terre. Nous devons avoir l’humilité de recevoir l’onction des malades quand notre corps nous rappelle notre fragilité pour nous mettre en toute confiance dans les mains des médecins et dans les mains de Dieu.

Dans un cœur orgueilleux il n’y a pas de place pour Dieu, ni pour les sacrements qu’il nous propose. Il n’y a que l’humilité qui nous permet d’accepter que des hommes pécheurs, comme nous, soient choisis par Dieu pour être prêtres, c’est-à-dire, intermédiaires entre l’humanité et Dieu.

L’humilité est indispensable dans la vie de tous les disciples de Jésus pour découvrir tous les dons que Dieu nous a confiés et le besoin que nous avons de l’aide de l’Esprit Saint pour conserver ces trésors dans les vases d’argile que nous sommes. (2 Co 4,7).

Le chrétien doit être doux parce que nos frères et sœurs ont besoin de notre douceur pour vivre en paix. Les premières paroles et gestes que nous avons reçus en arrivant dans ce monde ont été des paroles et des gestes de douceur, d’amour, de tendresse. Devant un bébé ou un enfant tout petit, nous retrouvons toujours la douceur qui est au fond de notre cœur et nous n’avons pas honte ou crainte du qu’en-dira-t-on pour laisser sortir de nous-même la douceur qui nous habite et qui nous permet de trouver la paix quand nous lui permettons de se manifester.

C’est une contradiction, une erreur et un faux témoignage si nous louons Dieu avec des paroles d’amour et de tendresse et qu’ensuite nous allons utiliser la même langue pour insulter, dire du mal, accuser, calomnier ou mépriser nos frères et sœurs.

Tous les sacrements que nous recevons doivent nous aider à devenir jour après jour un peu plus humbles et doux.

Ouvrons nos cœurs pour que Jésus puisse nous aider à être comme lui et nous allons découvrir la paix intérieure qui va remplir notre existence et la joie profonde qui vont nous aider à construire des relations d’amitié et d’amour en famille, dans la société et dans le monde entier.

Amen.

P Germán

6 views

Recent Posts

See All

Thanksgiving Day Novembre 26, 2020

Lc 17 : 11-19 Dans la 2ème lecture de ce jour d’Action de Grâces, Saint Paul rend grâce à Dieu pour ses frères et sœurs de Corinthe et il leur rappelle qu’ils ont été appelés à vivre en Communion avec

© 2020 by ACFLA. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now