• stsebastianfrgerma

FÊTE DE LA PENTECÔTE

FÊTE DE LA PENTECÔTE

Année Liturgique B

Los Angeles, le 23 mai 2021

1ère lecture : livre des Actes des Apôtres 2,1-11

Psaume : 103(104),1.24.29-30.31.34.

2ème lecture: de la lettre de St Paul aux Galates 5,16-25.

Evangile: Saint Jean 15,26-27 ;16,12-15


Il y a une expérience simple que beaucoup d’entre nous font en vivant dans un pays qui n’est pas le leur. Vous savez, il s’agit de marcher dans la rue dans un contexte qui nous est étranger et soudainement d’entendre quelqu’un parler notre langue. Cela peut aussi se produire avec la nourriture. Je me souviens la première fois que je suis rentré de Chine en France, mon premier réflexe fut d’acheter un pain au chocolat. Il s’agit d’une manière de reconnecter avec quelque chose qui nous est familier, de se sentir “chez soi”, dans un environnement où nous n’avons pas à nous ajuster sans cesse à quelque chose de nouveau, comme c’est le cas lorsque l’on vit dans un pays étranger.

Cette expérience de se “sentir chez soi”, est celle que les disciples de différentes nations font dans la première lecture : “Ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous galiléens ?

Comment se fait-il que chacun de nous les entende dans son propre dialecte, sa langue maternelle ?

Alors s’agit-il d’un objectif en soi de se sentir confortable et chez soi dans l’écriture. Pas vraiment.

Dans l’antiquité, le thème d’une réalité qui nous est plus intime que nous même est quelque chose de très courant. Il nous suffit de penser par example au mythe de la caverne chez Platon: pour Platon nous n’apprenons jamais rien de nouveau. Lorsque nous apprenons quelque chose, nous ne faisons que nous remémorer les idées et les formes, que la vie dans le corps nous a fait oublier.

Il y a d’ailleurs une manière de comprendre la deuxième lecture comme cela : comme un mépris du corps, et une invitation à retourner aux “idées”, à ce qui serait pur, idéal, non-corporel en nous.

Mais derrière l’invitation de Paul à vivre dans l’Esprit il y a en réalité autre chose. Pour Paul, vivre dans l’Esprit ce n’est pas ne pas vivre en dehors de notre corps, mais c’est vivre avec la conviction que Dieu est présent à notre vie.

L’invitation de Paul à nous laisser conduire par l’Esprit est une invitation à accueillir la présence de Dieu au quotidien y compris dans les gestes les plus basiques et les plus intimes de notre existence. Manger, boire, dormir,… sont des gestes où Dieu peut être présent si nous lui laissons de la place. Pas présent hier, mais présent aujourd’hui. Et au fond, c’est cela que Jésus nous dit dans l’évangile : “tout ce que possède le Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit : L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître”.

Tout ce que nous avons reçu du Père comme êtres crées est appelé à une complète union avec le créateur dans l’Esprit.

C’est la grâce que nous pouvons demander : de faire de la place à ce Dieu qui veut être uni à nous au plus intime, et qui pour cela nous donne son Esprit.


P Yves

5 views0 comments

Recent Posts

See All

1º dimanche de l’Avent C Le 28 novembre 2021

1ère lecture : du livre du Prophète Jérémie 33,14-16 Psaume : 24 (25) 24(25)4-5.8-9.10.14 2ème lecture : 1ère lettre aux Thessaloniciens 3,12--4,2 Evangile: de Saint Luc 21,25-28.34-36 Aujourd’hui co

Thanksgiving Day. Messe trilingue a 10h.

Thanksgiving Day Le 25 novembre, 2021 Lc 17 : 11-19 La fête que nous célébrons aujourd’hui est une des plus importantes aux USA. C’est dommage qu’elle n’existe pas dans tous les pays du monde. Rendre