top of page
  • Writer's picturestsebastianfrgerma

Après la rencontre avec mon évêque en France.

Message du P. Germán

Après la rencontre avec mon évêque en France.

Le 2 mars j’ai rencontré mon évêque en France.

J’ai profité de ce séjour en France pour rencontrer beaucoup de gens que j’avais connu dans ce pays depuis mon arrivée en 1984. Je suis heureux d’avoir pu visiter beaucoup de personnes âgées qui sont maintenant dans différentes maisons de retraite. J’ai été ravi de revoir des gens avec qui j’avais travaillé dans les aumôneries des lycées ou de la prison et dans les paroisses où je suis passé pendant les 14 ans avant mon départ aux USA.

La rencontre avec mon évêque a été importante et en même temps difficile, pour lui et pour moi. Merci à tous et à toutes pour votre fidèle et efficace prière.

Je pense que mon évêque a été profondément déçu, par notre rencontre. Il pensait que j’allais revenir dans le diocèse de Blois pour l’aider à affronter la situation dramatique que l’Église de France vit actuellement. Le manque de Prêtres, la diminution des pratiquants et les scandales que l’Église affronte ne facilitent pas la tâche des évêques. En plus de cela, et ce n’est pas une critique mais une constatation, je n’ai pas de solution à proposer, il n’y a pas un plan d’urgence ou un projet pastoral extraordinaire pour prévoir l’avenir de l’Église.

Après une discussion très longue, l’évêque a accepté de signer un contrat pour trois ans. En sachant que dans trois ans, nous allons reprendre les négociations, probablement avec les mêmes arguments qu’aujourd’hui.

Je suis arrivé en France en paix et confiant et je repars aux USA en paix et confiant.

Cette rencontre m’a permis de réfléchir un peu à la situation de l’Église aujourd’hui.

Il me semble qu’il est urgent de penser aux prêtres. Nous ne sommes pas de super hommes. Il faut penser aussi aux communautés. Elles ne vont pas survivre si elles ne se rassemblent pas pour être accueillantes, joyeuses et ouvertes. Ça fait 30 ans que je dis et répète souvent cela. La mission de l’Église est d’être sel de la terre mais si elle perd son goût …

J’aime l’Église et je ferai tout pour y être heureux et pour pouvoir donner le mieux de ce que je suis.

Dans les trois ans qui viennent je vais tout donner de moi-même pour préparer l’avenir de la Communauté de St Sébastien et pour prévoir ma retraite.

Je compte sur votre prière, votre amitié et engagement pour travailler ensemble dans la préparation de l’avenir.

Bonne semaine.

P. Germán le 12 mars 2023

5 views0 comments

Recent Posts

See All

Saint Valentin et Mercredi des Cendres

Cette année nous avons célébré la fête de Saint Valentin le Mercredi des Cendres. C’est une belle coïncidence que ces deux fêtes soient célébrées dans la même journée. Avec le Mercredi des Cendres nou

Journée Mondiale des Malades et du Mariage

En cette année nous célébrons, ce dimanche, la journée mondiale de prière pour les malades et la journée mondiale du mariage. Mercredi prochain est le Mercredi des Cendres et nous célèbrerons la Fête

bottom of page