• stsebastianfrgerma

5º Dimanche de Carême A le 29 mars 2020


1ère lecture : du Livre du Prophète Ezéchiel 37,12-14

Psaume : Ps 129(130)1-2.3-4.5-6.7-8

2ème lecture : de la lettre de St Paul aux Romains 8,8-11

Evangile : selon St Jean 11,1-45

En ce dernier dimanche de Carême, avant d’entrer dans la Grande Semaine, la Semaine Sainte, l’Église nous propose le récit de la Résurrection de Lazare.

Lire ce récit, au moment même où l’humanité entière est bouleversée par un virus qui fait trembler les plus puissants de la terre, est important pour nous les chrétiens.

Je vous invite à regarder les quatre personnages de l’Évangile d’aujourd’hui : Marthe, Marie, Lazare et Jésus.

Marthe, Marie et Lazare.

Marthe et Marie pleurent la mort de leur frère. Les trois personnages nous rappellent avant tout que nous sommes tous des frères et sœurs. Nous sommes une famille qui doit se sentir responsable et solidaire devant les joies et les souffrances des uns et des autres.

Une des vérités que le Covid 19 nous rappelle est que dans l’humanité nous sommes tous égaux. Cette terrible pandémie révèle que tous les hommes et les femmes sont vulnérables et susceptibles d’attraper ce virus qui peut nous tuer ou qui peut faire de nous des agents de transmission de la mort.

Lazare nous rappelle que nous sommes tous mortels. Que la vie ne nous appartienne pas, qu’elle est un cadeau de Dieu et que nous devons l’aimer et la protéger. Que nous devons la vivre intensément parce que la seule richesse que nous apporterons vers Dieu et que nous laisserons sur la terre au moment de la mort est l’amour que nous avons partagé avec les autres.

Marthe et Marie nous aident à comprendre que devant la souffrance chacun a une façon différente de réagir. Elles manifestent leur foi de façon différente. Quand Jésus vient les voir, Marie reste à la maison et Marthe court à sa rencontre. Marie est dans le silence et Marthe dit tout ce qu’elle a dans son cœur. Les deux aiment Jésus et les deux ont confiance en Lui. Elles savent qu’Il est la Vie et que celui/celle qui croit en Lui n’est jamais déçu.

Devant la menace du virus nous avons aussi des façons différentes de vivre la foi. Comme Marthe et Marie nous devons faire confiance à Jésus. Il est important aujourd’hui que tous les chrétiens donnent un exemple de confiance. Nous croyons dans la vie. Nous croyons dans l’humanité. Nous croyons dans la solidarité et nous croyons que les scientifiques, les médecins et les responsables politiques et religieux vont nous aider à sortir de ce drame que nous vivons tous ensemble.

Jésus est le quatrième personnage de l’Évangile de ce dimanche. Saint Jean dit qu’il aimait Marthe, Marie et Lazare. Il est saisi d’émotion, il est bouleversé, il va au lieu où on avait déposé le corps, sans vie, de Lazare et il pleure.

Aujourd’hui, au moment où nous en sommes de notre histoire, je peux vous dire que Dieu ne nous a pas abandonnés. Il est saisi d’émotion, il est bouleversé, il pleure devant notre peur, notre désarroi et notre souffrance.

Dieu nous dit que cette maladie ne conduit pas à la mort mais qu’elle doit servir l’humanité à se réconcilier et se rassembler pour lutter ensemble pour le bien de tous. Il est avec nous pour nous illuminer et nous enseigner à devenir responsables de notre vie, de la vie des autres et surtout de la vie des plus vulnérables de notre société.

Jésus est ici pour nous donner la vie. Ouvrons nos cœurs et nous sortirons du tombeau du virus pour vivre dans la lumière de la fraternité.

Amen

P Germán

20 views

© 2020 by ACFLA. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now