• stsebastianfrgerma

4º Dimanche de Pâques A Journée Mondiale de Prière pour les Vocations

LA, 3 mai 2020

1ère lecture : des Actes des Apôtres 2,14a.36-41

Psaume : Ps 22(23) 1-3a.3b-4.5-6

2ème lecture : de la 1ère lettre de St Pierre 2,20b-25

Evangile : de St Jean 10,1-10

En ce 4ème dimanche de Pâques, l’Église nous invite à prier pour les vocations. L’Église et le monde ont besoin de prêtres, de religieux et de religieuses qui, comme le Christ, soient des portes ouvertes qui nous aident à être en contact avec Dieu, avec les autres et avec la création pour trouver la Vie.

En ce temps d’enfermement nous comprenons mieux ce que veut dire une porte ouverte ou fermée.

La porte ouverte qui est le Christ nous met en contact avec Dieu, avec les autres et avec la Création.

Être en contact avec Dieu.

Nous avons tous besoin de devenir amis de Dieu. Mieux encore, nous avons besoin de découvrir que nous sommes des enfants de Dieu et que Celui qui nous a donné la vie nous aime, nous protège, nous guide, nous fortifie et marche avec nous sur les chemins de la vie. Cela ne nous met pas à l’abri d’attraper le coronavirus mais si nous tombons malades nous pouvons être sûrs que nous ne sommes pas seuls dans le combat mais que Dieu est avec nous. Une des missions, de tous les prêtres, religieux et religieuses est d’accompagner les gens dans la souffrance. Nous devons réconforter ceux et celles qui souffrent pour qu’ils découvrent dans les ténèbres de la souffrance la lumière de Dieu qui est amour, paix, consolation et guérison.

Nous devons être en contact avec nos frères et sœurs. Sûrement que le plus difficile à vivre en ce temps d’enfermement est le manque de contact avec les autres. Nous savons que beaucoup de personnes, surtout les personnes âgées ne vivent que parce qu’elles ont une visite ou quelqu’un qui vient leur parler. Nous avons besoin des autres parce que personne ne peut se sauver seul. Le coronavirus nous a rappelé à quel point nous avions besoin des médecins, des hommes et des femmes qui prennent des risques pour que nous puissions continuer à avoir la santé, des rues propres, la lumière et l’eau à la maison et de la nourriture pour vivre. Le monde est de plus en plus petit grâce aux moyens modernes de communication. Aujourd’hui nous avons tous des membres de la famille qui vivent de l’autre côté de la planète et que nous aimons voir de temps en temps, grâce aux portes ouvertes de nos pays. Nous devons apprendre à ouvrir des portes qui unissent pour empêcher la construction des portes fermées ou de murs qui séparent et divisent.

Nous avons besoin aussi d’être en contact avec la création. Elle est le plus grand trésor que Dieu nous a confié et nous devons l’aimer, la protéger et l’embellir. Nous ne pouvons pas continuer à la piller comme des voleurs. Elle nous a été confiée et nous devons vivre avec elle dans une relation de fraternité comme St François d’Assise (qui parlait du frère soleil et de la sœur Lune). La crise que nous sommes en train de vivre va nous apprendre que nous ne pouvons pas manipuler sans aucune éthique, ni exploiter sans aucun respect les éléments de la création au prix de perdre notre propre vie.

Pour avoir la Vie nous devons être en contact avec Dieu, avec nos frères et sœurs et avec la Création. Prions pour les vocations sacerdotales, religieuses et missionnaires pour que partout dans le monde il y ait des hommes et des femmes qui nous rappellent que la vraie Vie est celle qui passe par le Christ et celle qui nous met en contact avec Dieu, avec les autres et avec la Création. Priez pour vos prêtres, religieux et religieuses.

Amen.

P Germán

0 views

© 2020 by ACFLA. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now