31ème Dim du temps de l’Église LA, 31 octobre 2021

31ème Dim du temps de l’Église

Année Liturgique B

Los Angeles, 31 octobre 2021

1ère lecture : du livre du Deutéronome 6,2-6

Psaume : 17(18),2-3.3-4.47.51

2ème lecture : de la lettre aux Hébreux 7,23-28

Évangile : Saint Marc 12,28b-34


L’évangile de ce dimanche est pour nous comme le résumé, le centre ou le cœur du message de Jésus.

Dimanche dernier nous avons eu un prêtre missionnaire qui nous a rappelé que nous sommes tous, par le baptême des missionnaires. Nous sommes envoyés dans le monde entier, ici et ailleurs pour annoncer la Bonne Nouvelle : le chemin du bonheur.

La clé pour avoir la paix dans le cœur, dans la famille, dans la société et dans le monde se trouve dans l’amour de Dieu et dans l’amour de son prochain.

Par nos paroles et surtout par notre façon de vivre nous devons annoncer et partager avec tous nos frères et sœurs ce beau message : L’amour de Dieu et de son prochain sont les deux chemins qui conduisent vers le même port : le bonheur éternel.

Jésus nous rappelle aujourd’hui que ces deux commandements sont intimement liés. L’un ne va pas sans l’autre. Si nous disons que nous aimons Dieu que nous ne voyons pas et que nous n’aimons pas le prochain que nous voyons, nous sommes des menteurs. Si nous aimons le prochain que nous connaissons mais nous disons que nous n’aimons pas Dieu parce que nous ne le connaissons pas, nous pouvons être sûrs qu’un jour nous allons découvrir Dieu parce qu’il habite dans le cœur du prochain que nous aimons.

L’amour de Dieu se manifeste dans la prière, dans le respect pour la création et dans l’amour de son prochain. La prière est très riche dans sa façon de s’exprimer. Elle peut se trouver dans le silence du cœur de quelqu’un qui se met devant Dieu pour accueillir sa Parole, sa volonté.

La prière peut être individuelle ou en communauté. Elle peut être de louange, de contemplation, d’intercession, d’écoute de la Parole, etc.

La prière peut se manifester dans la participation aux activités que l’Église propose pour nourrir notre foi et pour nous aider à grandir dans la relation avec Jésus notre frère.

En plus de la prière nous avons aussi le respect de la création. La contemplation de l’œuvre de Dieu nous aide à découvrir la beauté et la grandeur de son auteur. Aimer la création et s’engager dans sa protection sont une belle manifestation de notre amour pour le Créateur et pour l’humanité qui a besoin d’une création en bonne santé pour vivre aujourd’hui et demain.

L’amour du prochain est la meilleure expression de l’amour pour Dieu et de notre désir de suivre la route de l’Évangile. L’amour du prochain doit se manifester dans toutes les paroles que nous prononçons, dans toutes les activités que nous réalisons et dans toutes les décisions que nous prenons tout au long de la vie. L’amour du prochain s’oppose à l’égoïsme qui nous éloigne, nous sépare et qui met en compétition ou en rivalité avec les autres et avec Dieu.

Si tous les hommes et les femmes de bonne volonté travaillent pour que l’amour du prochain soit présent dans toutes les lois de la société et dans tous les projets de nos institutions, il y aura moins de guerres, moins de pauvres dans le monde et plus de gens heureux ici et ailleurs.

Mettons Dieu et notre prochain dans notre vie comme s’ils étaient les deux poumons qui nous permettent de respirer la paix et la joie et nous serons heureux tous les jours de la vie.

Amen. P. Germán

3 views0 comments

Recent Posts

See All

Journée d’action de Grâce Le 24 novembre, 2022 1ère lecture : Sir 50,24-26 Ps : 144,2-3.4-5.6-7.8-9.10-11 2ème lecture : 1 Cor 1,3-9 Évangile : Lc 17 : 11-19 Les chrétiens se rassemblent le dimanche p

34ème Dim du temps de l’Église Christ Roi de l’Univers Année Liturgique C Los Angeles, le 20 novembre 2022 1ère lecture : du 2ème Livre de Samuel 5,1-3 Psaume 121(122) 1-2.3-4.4-5 2ème lecture : de la

33ème Dim du temps de l’Église Année Liturgique C Los Angeles, 13 novembre 2022 1ère lecture : du Livre du prophète Malachie 3,19-20a Psaume 97 (98)5-6.7-8.9 2ème lecture : de la 2ème lettre de Paul a