• stsebastianfrgerma

28ème Dim du temps de l’Église C

28ème Dim du temps de l’Église C

LA, le 9 octobre 2022

1ère lecture : du 2ème livre des Rois 5,14-17

Psaume : 97(98)1,2-3,3-4

2ème lecture : 2eme lettre de St Paul à Timothée 3,8-13

Évangile : Saint Luc 17,11-19

Chaque dimanche, la liturgie nous invite à réfléchir sur un, deux ou trois points de notre foi.

Aujourd’hui je vous propose de relire ensemble le texte de la première lecture et l’évangile pour découvrir dans la guérison de Naaman et dans la guérison des dix lépreux de l’Évangile des symboles du baptême et de l’action de grâce qui doivent animer la vie de tout homme et femme de bonne volonté.

La guérison de Naaman dans les eaux du Jourdain est un symbole de notre baptême.

Naaman est un général de l’armée Syrienne qui est malade de la Lèpre. Cette maladie était mortelle à cette époque-là, comme le Covid l’a été il y a quelques mois. La personne malade devait se retirer de la société, s’éloigner de sa famille et attendre la mort dans la solitude. Naaman qui est un homme riche et qui occupe une place importante dans la société écoute la parole du Prophète Élisée et descend jusqu’au Jourdain pour s’y laver. Naaman n’est pas juif, il ne fait pas partie de la communauté guidée par le prophète mais il suit les conseils de celui-ci parce qu’il veut être guéri. Cette histoire dit beaucoup sur notre foi. La guérison que Jésus est venu apporter au monde doit être proposée à tous. Ceux et celles qui souffrent et qui, malgré leur argent ou leur position sociale, reconnaissent qu’ils ont besoin de Dieu, ils seront toujours bien accueillis par Lui. Dieu ne refuse jamais quelqu’un qui le cherche. Peu importent ses origines, ses différences, ses maladies, ses erreurs ou ses faiblesses.

Naaman est lavé de ses impuretés dans le Jourdain comme nous sommes nettoyés, purifiés et fortifiés dans les eaux et avec l’imposition des mains du baptême qui nous donne l’Esprit Saint pour vivre comme enfants de Dieu.

Une fois guéri, Naaman revient pour rendre grâce au Prophète et celui-ci le renvoie vers Dieu qui l’a guéri. Dans l’Évangile nous avons vu que parmi les 10 lépreux qui avaient été guéris par Jésus, il n’y a eu qu’un seul qui est revenu rendre grâce à Dieu.

Il y a beaucoup de gens qui reçoivent tous les jours des cadeaux du ciel. Il y a beaucoup de personnes qui sont témoins de miracles produits dans leur vie. Il y a beaucoup de monde qui a été guéri, sauvé et protégé par Dieu.

Malheureusement la grande majorité de gens qui reçoivent tous les jours des bénédictions de Dieu oublient de lui rendre grâce. Ils pensent qu’ils méritent cela parce qu’ils sont riches, parce qu’ils sont intelligents, parce qu’ils sont bons, parce qu’ils connaissent beaucoup de monde grâce aux moyens de communication modernes.

L’argent, le pouvoir, notre position sociale, nos occupations et les moyens de communication modernes ne nous aident pas à vivre dans l’action de grâce. Nous avons besoin de la Parole de Dieu pour nous rappeler que ce que nous sommes et que ce que nous avons, nous l’avons reçu de Dieu et que la seule chose qu’Il nous demande est de ne pas oublier de dire Merci.

Il est bon de se rappeler, tous les dimanches, que la Messe est le meilleur moyen pour nous rassembler avec nos frères et sœurs baptisés pour rendre grâce à Dieu pour la création, pour la vie, pour la santé, pour le travail, pour la paix, pour la famille, pour les amis et pour tout ce qui est beau et bon autour de nous.

Amen.

P Germán

9 views0 comments

Recent Posts

See All

Journée d’action de Grâce Le 24 novembre, 2022 1ère lecture : Sir 50,24-26 Ps : 144,2-3.4-5.6-7.8-9.10-11 2ème lecture : 1 Cor 1,3-9 Évangile : Lc 17 : 11-19 Les chrétiens se rassemblent le dimanche p

34ème Dim du temps de l’Église Christ Roi de l’Univers Année Liturgique C Los Angeles, le 20 novembre 2022 1ère lecture : du 2ème Livre de Samuel 5,1-3 Psaume 121(122) 1-2.3-4.4-5 2ème lecture : de la

33ème Dim du temps de l’Église Année Liturgique C Los Angeles, 13 novembre 2022 1ère lecture : du Livre du prophète Malachie 3,19-20a Psaume 97 (98)5-6.7-8.9 2ème lecture : de la 2ème lettre de Paul a