LA TRINITÉ B LA, 31 mai 2015

posted May 29, 2015, 4:18 PM by German Sanchez   [ updated Jun 1, 2015, 10:17 AM ]

LA TRINITÉ

Année Liturgique B

Los Angeles, 31 mai 2015

1ère lecture : du Livre du Deutéronome 4,32-34.39-40

Psaume : Cantique de Daniel 32(33)4-5.6.9.18-19.20.22

2ème lecture : de la lettre de St Paul aux Romains 8,14-17

Evangile: selon St Matthieu 28,16-20

Nous célébrons aujourd’hui la fête de la Trinité : le Père, le Fils et le Saint Esprit. Aujourd’hui nous proclamons l’originalité de notre Foi. Nous croyons en Dieu qui est Père, Fils et Saint Esprit.

Toutes nos prières et toutes nos conversations avec Dieu commencent par l’invocation sur nous du Père, du Fils et du Saint Esprit.

Faisons ensemble un grand signe de Croix pour commencer notre réflexion sur Dieu.

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Et nous ajoutons AMEN. C’est-à-dire : oui, je crois. Voilà donc ce que nous croyons et ce que nous affirmons chaque fois que nous faisons le signe de la croix sur nous, chaque fois que nous invoquons la Trinité sur nous.

Le Père.

Avec notre main (droite ou gauche. Peu importe. Ceux qui sont gauchers comme moi, nous préférons faire de temps en temps le signe de la croix avec la main gauche. Pour nous, elle est plus utile que la main droite) nous invoquons le Père sur notre front. Dans la tête se trouve le complexe ordinateur qui nous permet de réfléchir, de bouger, de contrôler toutes ou presque toutes les activités de notre corps. Dans la prière nous demandons à Dieu le Père de bénir notre cerveau qui est la machine extrêmement complexe que le Créateur a mis dans notre corps pour que nous soyons comme Lui, intelligents et créateurs.

Le Fils.

Dans un mouvement qui va de la tête aux pieds, nous demandons au Fils de Dieu de bénir notre corps. Voilà pourquoi il est important que le signe de la croix soit posé sur tout le corps et non pas seulement sur une petite partie. Le Fils a pris un corps comme le nôtre. Notre corps est béni parce qu’il est l’instrument qui nous permet d’exister dans le monde. Avec notre corps nous aimons, nous travaillons et nous avons des relations avec Dieu, avec la nature et avec les autres. Placer le Fils sur notre corps est une manière de nous rappeler que notre corps est sacré. Recevoir le Fils dans notre corps nous permet d’aimer notre corps, d’en prendre soin et en même temps de le confier au Christ pour qu’Il nous aide à lutter contre la maladie et contre tout ce qui peut détruire ou salir la beauté du corps que Dieu nous a confié.

Le Saint Esprit.

De la même façon que nous avons placé le Fils tout au long de notre corps, nous plaçons aussi l’Esprit Saint d’une épaule à l’autre en passant devant le cœur. Le cœur est reconnu comme le lieu de l’amour. L’épaule droite et gauche nous rappellent que d’un côté et de l’autre de notre corps se trouvent nos frères et sœurs et la création que Dieu nous a confiés. L’Esprit Saint est la présence de Dieu dans notre vie qui nous permet d’aimer les autres et de respecter la création. L’Esprit Saint est la lumière et la force de Dieu qui est avec nous aujourd’hui et jusqu’à la fin du monde. Grâce à Lui, nous sommes le Corps du Christ présent au milieu de ceux et celles qui ne connaissent pas encore Dieu.

Ne faisons plus jamais à toute vitesse le signe de la croix sur notre corps. Prenons le temps de bénir notre corps avec la Trinité qui est Père, Fils et Esprit Saint. Chaque signe de croix que nous faisons sur nous est un moment d’intimité de notre intelligence, de notre corps et de notre cœur avec Dieu pour être dans le monde la présence de Dieu.

Amen. P Germán
Comments