FÊTE DU CORPS DU CHRIST Année Liturgique C LA, le 29 mai 2016

posted May 24, 2016, 8:38 AM by German Sanchez   [ updated May 25, 2016, 4:36 PM ]

FÊTE DU CORPS DU CHRIST

Année Liturgique C

LA, le 29 mai 2016

1ère lecture : du Livre de la Genèse 14,18-20

Psaume : Ps. 109(110) 1.2.3.4  

2ème lecture: de la 1ère lettre de St Paul aux Corinthiens 11,23-26

Evangile: Saint Luc 9,11b-17

L’Evangile d’aujourd’hui nous rappelle la multiplication des pains.

Dans ce miracle nous pouvons retenir deux choses :

1.- Jésus instruit ses disciples et les envoie nourrir la foule.

2.- Les disciples n’ont que cinq pains et deux poissons pour réaliser la mission que le Seigneur leur confie.

Le miracle de la multiplication des pains se réalise dans l’Église chaque fois que nous célébrons l’Eucharistie.
1.- Jésus instruit ses disciples et les envoie nourrir la foule.

Avec la Parole de Dieu que nous écoutons et le Corps et le Sang du Christ que nous partageons, nous sommes envoyés dans le monde entier pour nourrir la foule.

Aujourd’hui encore il y a autour de nous des hommes et des femmes qui ont faim de justice, soif de tendresse, de compassion et de pardon. Le monde et notre société sont pleins de gens malades qui attendent une visite dans leur lit, de personnes seules qui rêvent de parler à quelqu’un, de gens en prison qui n’ont personne pour leur rendre visite.

Les chrétiens, ceux et celles qui se nourrissent du Corps et du Sang du Christ, nous sommes entourés par une foule de gens qui vivent dans le doute, qui ne savent pas que le chemin du bonheur est l’amour et non pas l’égoïsme, qui vivent dans le doute et sans espoir d’un avenir meilleur.

Le Corps et le Sang que nous partageons à la Table de l’Eucharistie nous envoient vers tous les hommes et les femmes qui souffrent pour les nourrir avec la Parole de Dieu et avec la miséricorde que Dieu met dans nos cœurs chaque fois qu’Il vient habiter en nous.

2.- Quand Jésus envoie les disciples nourrir la foule ils lui disent qu’ils n’ont que cinq pains et deux poissons. Aujourd’hui nous pouvons dire la même chose. La misère et la souffrance dans le monde sont tellement grandes que nous pouvons dire que nous n’avons pas les moyens pour remédier à un mal si fort.

Comme les disciples, nous devons faire confiance. Si nous nous laissons instruire par le Seigneur et si nous profitons du Corps et du Sang du Christ qui vient dans notre corps à chaque Eucharistie, nous pouvons utiliser ce que nous sommes et ce que nous avons, pour transformer le monde et pour rendre un peu de bonheur à ceux et celles qui souffrent autour de nous.

Chaque fois que nous participons à l’Eucharistie écoutons les paroles du Christ qui nous dit : « Fais ceci en mémoire de moi ».

Après la messe nous devons aller dans le monde pour vivre mieux et pour aider nos frères et sœurs à vivre dans la joie et dans la fraternité.

Merci Seigneur pour nourrir nos corps avec ta vie et aide-nous à sortir de notre égoïsme pour aller nourrir ceux et celles qui ont besoin d’amour, de compassion, de tendresse y miséricorde.

Amen. P Germán
Comments