Fête de la Sainte Famille A, le 26 décembre 2010

posted Dec 25, 2010, 7:15 PM by German Sanchez

Fête de la Sainte Famille

Année Liturgique A

Los Angeles, le 26 décembre 2010

1ère lecture : du livre de Ben Sirac le Sage 3,2-6.12-14

Psaume : 127(128)1-2.3.4-5

2ème lecture : de la lettre de St Paul aux Colossiens  3,12-21 ou 3,12-17

Evangile: de Saint Mathieu 2,13-15.19-23

 

Nous venons de célébrer la naissance de Jésus et sans trop tarder, l’Église nous invite à réfléchir sur la famille.

Chacun sait l’importance de la famille dans la formation de la personne. Nous sommes tous marqués par l’éducation et par l’exemple que nous avons reçus dans nos familles. L’Église appelle la famille Église domestique parce que dans la famille nous recevons la foi et grâce à la famille nous apprenons à prier et à aimer Dieu et les autres.

Aujourd’hui je voudrais que nous prenions quelques minutes pour prendre conscience de l’importance de la famille dans la société et pour que nous prions pour toutes les familles qui ont des difficultés à vivre ensemble.

Quand Dieu a envoyé son Fils dans le monde il lui donna une famille pour affirmer l’importance fondamentale dans la formation de tout homme de l’existence d’une famille et pour consacrer nos familles qui sont le lieu où nous recevons les valeurs qui nous préparent pour la vie.

Dans la famille nous apprenons à aimer, à prier, à respecter les autres, à travailler et à vivre en société.

Remercions le Seigneur pour nos familles. Transmettons aux enfants et aux jeunes la joie de se retrouver en famille et l’importance de défendre la famille de toutes les situations qui puissent la détruire ou la séparer.

L’Évangile de ce dimanche nous rappelle que Joseph, Marie et l’enfant ont étés obligés de quitter leur pays à cause de la situation politique. Ils ont vécus comme beaucoup d’émigrés. Aujourd’hui encore il y a énormément de familles qui quittent leur pays à cause des difficultés économiques ou politiques. Aujourd’hui encore il y a des familles qui sont séparées ou détruites par des problèmes qui pourraient être réglés pour éviter à des enfants de grandir privés d’une famille.

Demandons-nous si nous faisons tout ce qui est à notre niveau pour que notre famille soit de plus en plus unie et pour que les familles qui sont autour de nous puissent aussi profiter de stabilité et de paix.

Dans les familles où se respire l’amour, la paix et la foi grandissent des enfants heureux capables de travailler et de gouverner demain avec justice et amour.

Prions pour nos familles et prions pour toutes les familles en difficulté, prions pour que la société respecte et protège les droits de la famille, pour que l’avenir soit construit sur les piliers solides qui sont les familles unies et heureuses.

Amen

P Germán
Comments