EPIPHANIE DU SEIGNEUR B OC et LA 6-7 janvier 2018

posted Jan 3, 2018, 2:07 PM by German Sanchez

EPIPHANIE DU SEIGNEUR B

OC et LA  6-7 janvier 2018
1ère lecture :
du Livre d'Isaïe 60, 1-6
Psaume : Ps 71(72)1-2.7-8.10-11.12-13

2ème lecture: de la lettre de St Paul aux Éphésiens 3,2-3a.5-6

Evangile : de St Matthieu 2, 1-12

Aujourd’hui l’Eglise célèbre la fête de l’Epiphanie. Nous célébrons la manifestation du Seigneur à toutes les nations. Le message que la liturgie nous propose pour célébrer cette fête s’adresse à toutes les nations. Il nous invite à regarder vers Jérusalem. Il nous propose de nous prosterner devant le Prince de la Paix qui est né à Bethléem.

Toutes les nations :

Aujourd’hui nous célébrons la catholicité de l’Eglise. Nous avons un message qui présenté d’une façon claire et écouté par des hommes et des femmes de bonne volonté, doit être une Bonne Nouvelle pour tous.

Notre message est simple. Dieu est avec nous et il est le Prince de la Paix parce qu’il est Amour. Toutes les nations doivent connaître ce message. Personne ne peut s’opposer à un message de paix et d’amour. Aucune nation ne devrait refuser le chemin que l’enfant de Bethléem propose pour que tous les hommes et les femmes de notre monde vivent dignement dans le respect, dans la fraternité. Tous doivent pouvoir profiter de la beauté et de la richesse de la création.

Regarder vers Jérusalem.

La ville de Jérusalem nous est donnée par la Bible comme image de la Jérusalem céleste. Image de la ville dans laquelle Dieu sera le Roi et où nous serons tous des frères et des sœurs de Jésus.

Jérusalem (ירושלים) qui veut dire « ville de la paix ou ville de Dieu » a souffert pendant toute son histoire. Elle a été convoitée par les grandes puissances de l’histoire de l’Orient et de l’Occident. Elle a souffert et souffre encore à cause de l’occupation. Dans cette ville on peut découvrir le mieux et le pire de l’humanité. Elle est importante pour les trois grandes religions de l’histoire de l’humanité. Dieu l’a choisie, malgré ou à cause de sa pauvreté pour se révéler aux juifs et aux chrétiens. Les musulmans la considèrent aussi comme une ville sacrée. Elle n’a pas d’eau, ni de richesses minérales mais tous les puissants se mêlent de son sort. Jérusalem est une ville qui appartient à l’histoire de toute l’humanité et personne ne doit se l’approprier. Chercher la paix pour Jérusalem veut dire chercher la paix pour l’humanité. Il est dangereux, pour toute l’humanité, de toucher au statut de la ville de Jérusalem. Dans ses murs il y a des hommes et des femmes de toutes les nations et religions. Sa vocation est de les accueillir et de leur permettre de vivre en paix. Prions pour la paix et pour le respect de la ville Sainte, Jérusalem.

L’histoire des rois mages est connue par tous les chrétiens et par beaucoup d’autres. Elle nous donne un message essentiel pour la paix et pour la fraternité.

Des mages sont venus de loin pour se prosterner devant le Prince de la paix qui est né dans une crèche. Il est le bébé d’un couple qui n’a pas trouvé de maison pour l’accueillir le jour de sa naissance. Il est né dans une famille qui doit quitter son pays quelques jours après sa naissance. Les mages sont venus se prosterner devant un pauvre, un sans-abri, un laissé-pour-compte de la société.

Toutes les nations le savent, l’histoire de Jérusalem nous le rappelle ; si nous ne prenons pas soin des pauvres, si la fraternité n’est pas présente dans nos relations, si tous les hommes et les femmes de la terre n’ont pas de quoi manger, où habiter et un travail digne, il n’y aura pas de paix sur la terre.

Suivons les mages. Se prosterner devant les pauvres est la même chose que se prosterner devant Jésus.

Bonne fête de l’Epiphanie et Bonne année.  P. Germán
Comments