Baptême du Seigneur C LA, 10 Janvier 2016

posted Jan 6, 2016, 4:55 PM by German Sanchez

Baptême du Seigneur                           Année Liturgique C


Los Angeles, 10 Janvier 2016


1ère lecture : livre d’Isaïe 40,1-5.9-11


Psaume :103(104) 1b-2.3-4.24-25.27-28.29-30


2ème lecture: lettre de St Paul à Tite 2,11-14 ;3,4-7


Evangile: Saint Luc 3,15-16.21-22


En ce dimanche de la célébration du Baptême du Christ, la liturgie nous rappelle que « nous avons reçu l’Esprit de Dieu (Lc 3,16) pour annoncer à haute voix, sans crainte, (Is 40,9) que le Christ est venu dans le monde pour sauver tous les hommes et les femmes de bonne volonté (Ti 2,11) et pour faire de nous (les baptisés) un peuple ardent à faire le bien (Ti 2,14).


« Nous avons reçu l’Esprit de Dieu (Lc 3,16). Par le baptême, nous recevons l’Esprit de Dieu et nous acceptons la dignité d’enfants bien aimés de Dieu, dans lesquels Il trouve sa joie.


Les baptisés sont les représentants de Dieu sur la terre. Par nos paroles et par nos actions Dieu est présent dans notre monde. Notre façon de vivre révèle à la société le visage de Dieu et son amour et sa miséricorde pour notre humanité.


Par le baptême nous sommes envoyés dans le monde pour annoncer à haute voix, sans crainte, (Is 40,9) que le Christ est venu dans le monde pour sauver tous les hommes et les femmes de bonne volonté (Ti 2,11). Le Prophète Isaïe nous invite à annoncer, sans crainte et dans la joie que le Salut de Dieu est pour tous les hommes et les femmes de bonne volonté. Le Pape François n’arrête pas de nous rappeler que nous avons la mission d’aller dans les périphéries chercher ceux et celles qui se sentent exclus ou que nous avons marginalisé pour leur dire que l’Évangile est la Bonne Nouvelle pour tous et que l’Église est le Corps du Christ dans lequel il y a une place pour tous et surtout pour les pécheurs, les pauvres, ceux et celles qui souffrent, ceux et celles qui se sentent exclus.


En cette année de la Miséricorde nous devons nous rappeler que par le baptême Dieu nous choisit pour faire de nous un peuple ardent à faire le bien (Ti 2,14). Profitons de cette année pour devenir un peuple ardent à faire le bien. Les œuvres de miséricorde sont multiples. Nous pouvons les réaliser d’une façon individuelle ou en groupe. Le Pape désire que le monde entier découvre que les chrétiens sont un peuple ardent à faire le bien. Aidons la société à découvrir que le bonheur de notre humanité ne se trouve pas dans l’individualisme, dans l’égoïsme et dans l’isolement mais au contraire dans la solidarité, dans la fraternité, dans le respect de l’autre et dans l’engagement de tous pour la justice et pour la paix.


Le baptême n’est pas un titre, une assurance contre la maladie ou le malheur, ou un diplôme ou encore un prix quelconque, mais un engagement de vie. Nous devons annoncer au monde le chemin que le Christ nous a montré pour que l’humanité devienne ce qu’elle est : des enfants chéris de Dieu.


Tous les baptisés, sans exception, sont invités en cette année de la Miséricorde à annoncer dans la joie la présence de Dieu au milieu de nous et à réaliser avec amour et passion les œuvres de miséricorde qui feront de nous un peuple ardent à faire le bien.

Amen              P Germán



Comments