5º Dim. Carême A Bapt. Paul Devanneaux LA le 10 avril 2011

posted Apr 6, 2011, 1:33 PM by German Sanchez   [ updated Apr 9, 2011, 1:08 PM ]

5º Dimanche de Carême

Année Liturgique A

Baptême de Paul Devanneaux

Los Angeles, le 10 avril 2011

 

1ère lecture : du Livre du Prophète Ezéchiel 37,12-14

Psaume : Ps 129(130)1-2.3-4.5-6.7-8

2ème lecture : de la lettre de St Paul aux Romains 8,8-11

Evangile : selon St Jean 11,1-45

 

En ce dernier dimanche de Carême, avant d’entrer dans la Grande Semaine, la Semaine Sainte, l’Église nous propose un texte très connu de la Bible et essentiel dans la vie de tous les baptisés.

Le récit de la résurrection de Lazare nous rappelle que Jésus pleure avec nous devant la souffrance, devant la mort et que nous croyons à la résurrection des morts.

Jésus pleure avec nous devant la souffrance, devant la mort.

Une fois de plus, l’Évangile nous dit que notre Dieu n’est pas un Dieu lointain mais qu’il est tout proche de nous. Il est comme nous, sauf dans le péché, il souffre avec nous, il pleure avec nous, il comprend nos larmes, nos difficultés et parfois nos désespoirs.

Par le baptême nous acceptons de vivre avec Jésus, de partager notre vie avec lui car nous savons qu’il a partagé la sienne avec nous. Les baptisés ne sont pas seuls devant la souffrance, devant l’adversité et devant la mort ; notre Dieu est venu pour nous accompagner et pour marcher avec nous dans ce monde dans lequel il y a souvent des difficultés, des malheurs et des souffrances. N’ayons pas peur. Il est avec nous et Il partage notre souffrance.

La semaine prochaine nous allons célébrer la passion, la mort et la résurrection de Jésus. Je vous invite à vous préparer pour ces célébrations avec un esprit de remerciement. Merci Seigneur d’avoir accepté la souffrance, le mépris et la douleur pour nous rappeler que nous avons été créés pour vivre et non pas pour mourir.

Nous croyons à la résurrection des morts. Tous les dimanches, quand nous récitons ensemble le credo, nous disons : « je crois à la résurrection des morts et à la vie éternelle ». Mais quand nous sommes devant la mort d’un être cher, nous avons du mal à nous séparer et à remettre la personne qui part dans les mains de Dieu.

Il est humain de pleurer et Jésus lui-même, pleure la mort de Lazare devant les juifs qui accompagnaient Marthe et Marie.

La foi chrétienne ne nous demande pas de nous réjouir devant la mort mais elle nous invite à affronter la mort avec la conviction que la mort n’est pas la fin mais le passage vers la rencontre avec Dieu et vers la vie qui n’a pas de fin.

Ne nous laissons pas tromper par des théories et des philosophies qui proposent toutes sortes de transformations et des changements après la mort pour revenir dans ce monde réincarnés en je ne sais pas quelle personne ou élément de la nature. Ces propositions nous attirent car nous ne voulons pas mourir et à cause de notre orgueil nous avons du mal à accepter la limite qui nous impose la mort. 

Nous les baptisés, nous croyons dans le Dieu de Jésus-Christ qui est mort comme nous pour nous montrer la résurrection qui nous attend après cette vie mortelle.

N’ayons pas peur devant la mort. Il est ressuscité et nous ressusciterons avec lui.

Amen

 

P Germán
Comments