5ème Dim du temps de l’Église B OC, LA, 4-5 février 2012

posted Feb 1, 2012, 11:35 AM by German Sanchez   [ updated Feb 5, 2012, 11:06 PM ]

5ème Dim du temps de l’Église

Année Liturgique B

Orange, Los Angeles, 4-5 février 2012

1ère lecture : du livre de Job 7,1-4.6-7

Psaume : 147(148)1-2.3-4.5-6

2ème lecture: 1ere lettre de St Paul aux Corinthiens 9,16-19.22-23

Evangile: Saint Marc 1,29-39

 

L’Évangile de Saint Marc nous invite ce dimanche à fixer les yeux sur une journée-type de Jésus.

En regardant Jésus vivre nous pouvons trouver un modèle pour organiser notre vie.

1.- Jésus visite ses amis

2.- Jésus combat le mal

3.- Jésus prie.

 

1.- Jésus visite ses amis.

Nous savons que Jésus était un homme très occupé et très demandé. L’Évangile nous dit que souvent il devait aller se cacher pour échapper aux foules qui le cherchaient. Marc nous dit que très tôt le matin, Simon et ses compagnons se mirent à sa recherche et quand ils l’ont trouvé ils lui disent : «Tout le monde te cherche » et Jésus leur répond : « Partons ailleurs ». Nous imaginons Jésus comme un chef d’entreprise ou un président de la république, un évêque ou un pape. Peut être comme vous et moi. Très occupés. Parfois un peu débordés par tous les engagements et par toutes les activités que la société moderne nous propose.

Et pourtant, Jésus prend le temps d’aller rendre visite à la belle mère d’un de ses compagnons, Simon.

L’Évangile nous dit que dès que Jésus a appris que la belle mère de Pierre était souffrante il est allé la voir et nous pouvons dire que ce jour-là il est resté à manger avec la famille puisque Marc nous dit qu’une fois que la fièvre la quitta, elle les servait.

Les occupations, le travail et nos activités ne peuvent pas nous empêcher de voir et d’écouter les préoccupations de nos amis. Nous les chrétiens et tout homme et femme de bonne volonté, nous devons nous intéresser les uns aux autres pour partager nos peines et nos joies. Nous vivons en société pour nous aider mutuellement.

Une autre caractéristique dans les activités de Jésus est qu’il

2.- Combat le mal.

Jésus est connu par beaucoup, y compris par des gens qui ne sont pas chrétiens, comme quelqu’un qui a toujours lutté contre le mal, contre le péché et pour la justice. Les Évangiles nous disent que partout où il passait il faisait le bien. Le combat du mal doit être une des priorités de tous les chrétiens et de tout homme et femme qui travaillent pour le bien être de la société.

Parfois nous ne sommes pas conscients du fait que dans notre vie professionnelle, sociale et familiale nous sommes souvent responsables du mal autour de nous et que par notre travail et par nos activités dans le travail, la société et la famille, nous pouvons combattre le mal et œuvrer pour le bien.

Tout ce que vous et moi faisons, peut contribuer au bien être et au bonheur des autres. La profession, le travail ou l’activité que chacun réalise peut être orienté vers la lutte contre le mal. Essayons de suivre les pas de Jésus sur ce chemin pour faire le bien partout où nous passons et pour lutter contre le mal dans toute situation.

Je vois déjà quelques uns qui disent : Jésus a fait tout cela parce qu’il était Dieu mais moi, je suis très loin d’être un saint.

Alors, je vous dis que pour faire comme Jésus, une fois de plus, nous devons regarder les instruments dont il se sert.

Malgré ses occupations, malgré ses  activités et malgré le peu du temps qu’il possédait pour nous transmettre la Bonne Nouvelle de son Père

3.- Jésus prie. La prière est indispensable dans la vie de tout chrétien, dans la vie de tout croyant. Il n’y a que les orgueilleux, ceux et celles qui croient qu’ils (elles) sont capables de tout faire tout seuls, qui croient qu’ils (elles) n’ont pas besoin de Dieu.

 Aujourd’hui nous sommes en bonne santé, nous avons un travail, nous avons une famille qui s’entend bien et nous vivons dans un pays dans lequel la paix et la justice sont à peu près présentes. Mais tout peut basculer d’un jour à l’autre. Nous ne sommes pas toujours les maîtres de tout ce qui arrive dans notre vie, dans nos familles et dans notre société. La prière est une façon de reconnaître que tout dépend de nous mais que nous ne sommes pas les maîtres de tout. Parfois nous disons que nous n’avons pas le temps de prier. Mais quand je vois que Jésus priait, que le Pape prend le temps de prier, que des gens beaucoup plus importants que moi trouvent le temps de prier, je me dis que dire qu’on n’a pas le temps de prier est un grand mensonge. 

La prière est la condition indispensable pour suivre l’exemple de Jésus. Demandons souvent au Seigneur avec confiance et persévérance : « Seigneur, apprends-nous à prier comme Jean Baptiste le fit pour ses disciples ».

Amen

                        P Germán
Comments