5ème Dim de Carême Année C 1er anniversaire du départ de Naomi Larsen LA, le 13 mars 2016

posted Mar 10, 2016, 3:47 PM by German Sanchez   [ updated Mar 12, 2016, 11:27 AM ]

5ème  Dim de Carême Année C

1er anniversaire du départ de Naomi Larsen

Los Angeles, le 13 mars 2016

1ère lecture : livre d’Isaïe 43,16-21

Psaume : 125(126) 1-2.2-3.4-5.6

2ème lecture: lettre de St Paul aux Philippiens 3,8-14

Evangile: Saint Jean 8,1-11

 

En ces jours avant la Semaine Sainte, je vous invite à réfléchir sur la dernière phrase de l’Évangile de ce dimanche : « … je ne te condamne pas. Va et désormais ne pèche plus ».

Cette déclaration de Jésus devant la femme pécheresse est une bonne nouvelle pour nous. Elle est composée de deux parties. : « … je ne te condamne pas. » et « Va et désormais ne pèche plus ».

Pour nous préparer à célébrer la Semaine Sainte avec un cœur ouvert et rempli d’espérance pour nous et pour les autres, nous devons méditer sur cette bonne nouvelle. Jésus ne nous condamne pas. Il n’est pas venu dans le monde pour nous condamner mais pour nous sauver. (Jn 12,47b).

La joie qui doit remplir le cœur de tous les disciples de Jésus prend ses racines dans cette conviction profonde. Le Seigneur ne nous condamne pas mais Il fait tout pour nous aider à sortir de nos ténèbres, peines, souffrances et de notre péché.

Notre Dieu n’est pas un juge implacable mais un Père, un ami, un guide miséricordieux.

La deuxième partie de l’affirmation de Jésus nous aide à vivre avec un cœur purifié par le Seigneur qui nous envoie avec la consigne de ne plus pécher.

Le fait que le Christ nous envoie dans le monde après avoir découvert nos fautes signifie que le Seigneur nous fait confiance. Il croit et Il sait que nous sommes capables de changer. Il connaît notre cœur, nos richesses et nos pauvretés. Il nous envoie parce qu’Il s’engage à marcher avec nous, à nous illuminer, à nous guider et à nous fortifier.

Aujourd’hui nous devons ouvrir le cœur pour accueillir ces paroles du Christ : « … je ne te condamne pas. Va et désormais ne pèche plus ». 

Nous célébrerons la Semaine Sainte avec un cœur joyeux si nous découvrons que nous sommes des pécheurs pardonnés, des hommes et des femmes que Dieu sauve et qui ne sont pas condamnés par le Juge Suprême de la création.

Les paroles du Christ aujourd’hui nous invitent aussi à ne pas juger nos frères et sœurs.

Beaucoup des divisions dans nos familles et des conflits dans nos communautés sont dus à nos jugements téméraires. Nous avons l’habitude de juger facilement et sans compassion. Le Christ nous invite à célébrer la Semaine Sainte avec un cœur ouvert qui nous pousse à agir avec des paroles et des actes pleins de compréhension, de compassion, de pardon, d’espérance, de miséricorde.

En cette dernière semaine de carême, profitons pour accueillir le pardon du Seigneur et pour offrir notre pardon à ceux et celles qui nous ont offensés. En cette année de la miséricorde réjouissons-nous d’avoir un Dieu qui ne nous juge pas. Suivons son exemple pour devenir comme Lui, pleins de miséricorde.

Tous les chrétiens doivent entendre cet appel du Christ : « Va et ne pèche plus ».

Prenons le temps en cette semaine pour laisser retentir dans nos cœurs et dans notre vie de tous les jours ces paroles du Christ qui sont à la fois une Bonne Nouvelle et un envoi  dans le monde : « … je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus ».

Amen. P Germá
Comments