4º Dimanche de Pâques B Journée pour les vocations LA, le 29 avril 2012

posted Apr 26, 2012, 4:38 PM by German Sanchez

4º Dimanche de Pâques

Année Liturgique B

Journée mondiale de prière pour les vocations

Los Angeles, le 29 avril 2012

1ère lecture : des Actes des Apôtres 4,8-12

Psaume : 117(118),1.8-9.21-23.26.28-29

2ème lecture :1ère lettre de St Jean 3,1-2

Evangile: de Saint Jean 10,11-18

L’Eglise nous invite aujourd’hui à prier pour les vocations.

Il est difficile de parler, en une homélie, qui dure généralement 7 ou 8 minutes, de toutes les vocations et de toutes les missions que les baptisés sont appelés à vivre. Tout au long de l’année je vous ai parlé des vocations et des missions que vous les laïcs vous vivez.

Nous avons parlé souvent de la vocation et de la mission de tous les baptisés dans la société et dans le monde. Nous avons parlé souvent de la responsabilité de chacun et de chacune de vivre son baptême sur son lieu du travail, dans son foyer familial, dans son quartier, en somme, dans sa vie de tous les jours.

Aujourd’hui je voudrais vous parler de la vocation sacerdotale, religieuse et missionnaire.

Le monde, l’Église et nos communautés chrétiennes ont besoin de prêtres, de religieux et de religieuses qui deviennent, à l’image du Christ, des pasteurs, de bons pasteurs.

Les lectures de ce dimanche nous aident à comprendre la vocation et la mission de tous les chrétiens et particulièrement des personnes consacrées, des prêtres, des religieux et des missionnaires.

Pour faire bref, je prends une idée dans chacune des lectures.

Les actes des apôtres et le psaume nous rappellent que nous devons annoncer et proclamer que le seul qui peut sauver l’humanité est le Christ. Comme Pierre devant le grand conseil d’Israël, nous les prêtres, les religieux et les religieuses nous avons reçu la mission d’annoncer que le seul qui peut nous conduire vers le vrai bonheur est le Christ. Le seul qui peut montrer à l’humanité un chemin sûr et efficace pour construire un monde meilleur est le Christ. D’ailleurs, nos politiques pourraient s’en inspirer quand ils font des promesses électorales. Si les discours et les promesses ne sont pas imprégnés d’amour et de justice, comme le sont toutes les paroles de l’Évangile, ils sont démagogiques et ne conduiront pas nos pays vers la paix et le bien-être de tous.  Nous les prêtres, les religieux et les religieuses, nous avons la mission de rappeler que le Christ est le Chemin, la Vérité et la Vie et que l’Evangile doit inspirer toutes nos paroles et nos actions y compris dans la vie politique, économique, sociale et familiale.

La deuxième lecture nous rappelle que nous sommes tous des enfants de Dieu. Nous avons besoin de prêtres, de religieux et religieuses qui nous rappellent la dignité de tous les hommes et de toutes les femmes de toutes les nations et de toutes les races, de toutes les conditions sociales et de tous les âges. Dans l’histoire il y a eu des milliers de prêtres, de religieux et de religieuses qui ont consacré leur vie à se battre pour la défense de la dignité des enfants, des indiens, des handicapés, des malades, des pauvres,… de ceux et celles insignifiants pour l’économie et pour la politique. Notre monde a besoin de prêtres, de religieux et de religieuses qui nous rappellent que tout homme et toute femme a de la valeur devant Dieu.

L’Evangile nous présente aujourd’hui la belle parabole du Bon Pasteur. Le Christ est le bon pasteur, le vrai berger qui donne sa vie pour ses brebis.

Nous avons besoin de prêtres, de religieux et des religieuses qui suivent l’exemple du Christ. Notre monde a besoin de bons pasteurs qui pensent aux autres et qui nous enseignent à penser aux autres au lieu de penser seulement à notre propre bien-être.

Prions pour les vocations et parlons-en autour de nous. Parmi nos enfants il y a sûrement des garcons et des filles qui ont entendu l’appel du Seigneur à suivre les pas du Christ. Aidons-les à répondre oui à leur vocation.

Quelqu’un disait que les prêtres, les religieux et religieuses sont comme les autoroutes. On les aime bien et on les utilise tout le temps mais il ne faut pas qu’elles soient trop près de chez nous parce que elles font trop de bruit. On aime bien les prêtres, les religieux et les religieuses mais il ne faut pas qu’ils viennent de nos familles. On attend une profession économiquement plus productive pour nos enfants.

Merci Seigneur pour les bons pasteurs que tu as mis sur nos routes, guide nos pasteurs pour qu’ils soient comme le Christ et donne-nous des vocations pour que nos communautés soient guidés par des bons pasteurs.

Amen. 

P Germán
Comments