4ème Dim du temps de l’Église B LA, le 29 Janvier 2012

posted Jan 26, 2012, 9:20 AM by German Sanchez   [ updated Jan 30, 2012, 4:24 PM ]

4ème Dim du temps de l’Église

Année Liturgique B

Los Angeles, le 29 Janvier 2012

1ère lecture : du livre de Deuteronome 18,15-21

Psaume : 94(95)1-2.6-7.7-9

2ème lecture: 1ere lettre de St Paul aux Corinthiens 7,32-35

Evangile: Saint Marc 1,21-28

 

En lisant l’Évangile de ce dimanche nous pouvons avoir l’impression que le plus important de ce passage réside dans l’exorcisme que Jésus réalise en ses premiers jours de vie publique.

Je vous propose une réflexion sur trois détails de ce récit qui me semblent importants pour tous les chrétiens.

L’Evangile nous dit souvent que Jésus enseignait dans le Temple et qu’il était toujours accompagné par ses disciples. Parlons donc de l’enseignement, du Temple et de la communauté.

L’enseignement est important dans la vie de tout homme et de toute femme.

Nous devons nous instruire pour être actifs dans la société. Nous devons apprendre pour nourrir notre foi. Un homme ou une femme qui ne s’instruit pas aura du mal à vivre au milieu des autres. Un(e) chrétien(ne) qui n’instruit pas sa foi et qui ne grandit pas dans la connaissance de Dieu risque de construire sa propre religion et donc de s’éloigner de Dieu, de Jésus Christ.

Nous avons tous besoin d’instruire notre foi et c’est la raison pour laquelle Jésus passa une grande partie de sa vie à enseigner.

L’Évangile nous dit que Jésus allait au Temple pour enseigner. Aujourd’hui l’Église continue sa mission de nous instruire. Dans ces bâtiments que nous appelons « notre église » nous nous rassemblons pour apprendre et pour participer à la vie que Dieu nous donne grâce aux sacrements. Tous les dimanches, dans la messe, l’Église nous transmet un message pour nous aider à grandir dans la foi et pour nous aider à mieux connaître Dieu qui s’est fait homme pour être plus proche de nous. Tous les dimanches, dans la messe, l’Église nourrit notre foi par les sacrements. Une foi qui ne se nourrit pas de l’enseignement dominical et des sacrements, est une foi qui est en danger de mort. Une foi qui ne reçoit pas l’enseignement dominical de l’Église n’est pas une foi catholique.

Le troisième détail de l’Évangile de ce dimanche, en plus de l’enseignement et de l’importance du Temple est le fait que Jésus est toujours accompagné par ses disciples. La vie de Jésus sur la terre et la continuité de sa mission après la résurrection ont été marquées par la présence d’une communauté de disciples, des hommes et des femmes qui s’instruisaient, qui enseignaient, qui célébraient et qui témoignaient ensemble.

La communauté est indispensable dans la vie de tous les baptisés. Notre foi ne peut pas être vécue en solitaire. Nous avons besoin de la communauté et la communauté a besoin de nous. Il m’est arrivé de discuter avec des gens qui disent qu’ils n’ont pas besoin de l’Église pour vivre leur foi. Un mois ou une année après, les mêmes personnes, viennent à la paroisse pour demander un baptême, un mariage ou des funérailles. Ces événements les obligent à reconnaître qu’elles ont bien besoin de l’Église.

Les trois détails que j’ai tirés de l’Évangile de ce dimanche peuvent nous aider à comprendre l’importance de l’enseignement de Jésus que nous trouvons dans notre participation à la liturgie dominicale et à la vie de la paroisse.

Amen

                        P Germán
Comments