4ème Dim de Carême Année C Orange County/Los Angeles, le 5/6 mars 2016

posted Mar 5, 2016, 3:53 PM by German Sanchez

4ème  Dim de Carême

 Année C

Orange County/Los Angeles, le 5/6 mars 2016

1ère lecture : livre de Josué 5,9.10-12

Psaume : 33(34) 2-3.4-5.6-7

2ème lecture: 2ème lettre de St Paul aux Corinthiens 5,17-21

Evangile: Saint Luc 15,1-3.11-32

La Liturgie de ce dimanche nous invite à découvrir qui est Dieu et à réfléchir sur notre manière d’agir avec Lui et avec nos frères et sœurs.

Qui est Dieu ?

La parabole du Père miséricordieux, de l’enfant prodigue et du frère jaloux nous aide à comprendre la bonté, la miséricorde, la compassion, l’amour de Dieu notre père. Cette parabole nous révèle aussi notre façon d’agir avec Dieu et avec nos frères et sœurs.

Dieu est un père qui espère toujours le retour de tous les enfants qui se sont éloignés de Lui. Dieu ne se fatigue pas de regarder vers l’horizon pour courir à la rencontre de Celui ou Celle qui décide de retourner à sa maison. Notre Dieu ne ferme jamais ses bras pour accueillir Celui ou Celle qui revient vers Lui.

Le Père de Jésus Christ, le Père que l’Église doit annoncer, le Père qui nous a tout donné : la Création, l’Esprit Saint et son propre Fils, est un Père qui a des entrailles de mère, est un Père qui s’appelle miséricorde.

Notre Dieu ne dort pas en paix, Il ne se repose pas sur son trône avant que tous ses enfants aient découvert que le chemin du bonheur est le chemin que Jésus nous a montré.

Dieu nous attend, il nous appelle et aujourd’hui il nous donne une année de grâce pour que tous les baptisés découvrent sa bonté et deviennent des ambassadeurs de sa miséricorde.

Profitons de cette année pour découvrir le cœur de Dieu qui palpite par amour pour tous les enfants qui sont loin de Lui.

Regardons aussi dans cette semaine  notre manière d’agir avec Dieu et avec nos frères et sœurs.

Si nous sommes honnêtes, je crois que nous pouvons reconnaître qu’un jour nous sommes comme l’enfant prodigue et le lendemain nous agissons comme le frère jaloux. Souvent nous nous éloignons de Dieu qui nous a tout donné. Parfois nous dilapidons la richesse que Dieu a mise dans nos mains. Il nous arrive de choisir de vivre sans Dieu et de préférer l’égoïsme et la solitude plutôt que de profiter de l’amour et de la compagnie de Dieu et de nos frères et sœurs.

Il nous arrive souvent de vivre dans la jalousie parce que nous croyons que nous méritons plus que ce que nous avons ou que ce que nous sommes. Parfois nous croyons que Dieu est injuste avec nous parce qu’Il donne, plus qu’il ne mérite, à un de nos frères et sœurs.

Bien souvent nous ne comprenons pas que Dieu soit bon avec Celui ou Celle que nous croyons qui a une vie désordonnée alors que nous voudrions que Dieu nous donne plus à nous qui nous considérons un peu mieux que les autres.

Peu importe les sentiments qui nous troublent souvent.

Ce qui compte aujourd’hui c’est que nous écoutions la voix de la conscience qui nous dit de revenir à Dieu. Écoutons cette année la voix de Dieu qui nous dit qu’il aime sans limites tous les hommes et les femmes de notre humanité.

Ecoutons la voix de Saint Paul qui nous dit : « laissez-vous réconcilier avec Dieu. »

Ce dimanche, cette semaine, ce carême, cette année de la miséricorde doit être le temps favorable pour que chacun parmi nous se réconcilie avec Dieu et avec ses frères et sœurs.

Le temps est arrivé pour que tous les chrétiens deviennent des ambassadeurs de Jésus, des ouvriers de réconciliation. 

Essayons de nettoyer nos cœurs de toute jalousie et de toute rancune pour fêter Pâques avec un cœur réconcilié.  Amen. P Germán
Comments