3º Dimanche de Carême C LA le 27-28 Février 2016

posted Feb 23, 2016, 2:59 PM by German Sanchez   [ updated Apr 16, 2016, 10:22 AM ]

3º Dimanche de Carême


Année Liturgique C


Los Angeles, le 27-28 Février 2016


1ère lecture: livre de l’Exode 3,1-8a.10.13-15


Psaume : 102(103) 1-2.3-4.6-7.8.11


2ème lecture: 1ère lettre de St Paul aux Corinthiens 10,1-6.10-12


Evangile: Saint Luc 13,1-9


Nous sommes à la moitié du temps de carême. Il nous reste encore 20 jours pour découvrir le visage de Dieu, pour écouter sa voix et pour aller vers nos frères et sœurs.


Il nous reste encore 20 jours pour nous convertir.


Je suis sûr que beaucoup parmi vous ont déjà commencé, en cette première moitié du temps de carême, un chemin de conversion. Mais si vous ne l’avez pas encore fait, ne vous inquiétez pas. Il est encore temps de commencer.


Nous connaissons tous les trois piliers sur lesquels les chrétiens construisent leur carême : la prière, le jeûne et le partage.


Ces trois instruments doivent nous aider à découvrir le visage de Dieu, à écouter sa voix et à aller vers nos frères et sœurs.


Découvrir le visage de Dieu :


Le Pape François invite les chrétiens, les hommes et femmes de bonne volonté à consacrer cette année à la miséricorde de Dieu. Le Pape nous dit souvent que nous devons découvrir le visage de Dieu. Il y a beaucoup de gens qui se sont éloignés de Dieu ou qui sont loin de lui parce qu’ils/elles ne le connaissent pas. Parfois la catéchèse que nous avons eue et les personnes qui nous ont parlé de Dieu n’ont pas été assez claires pour nous dire que le nom de Dieu est miséricorde. (Le dernier livre que le Pape vient de publier s’appelle : « Le nom de Dieu est miséricorde »). Nous n’avons pas assez entendu les textes bibliques, comme ceux que nous écoutons dans la messe de ce dimanche, qui nous disent que Dieu voit la misère de son peuple, qu’Il entend le cri de ceux/celles qui souffrent, qu’Il est au milieu de nous pour nous conduire vers un avenir meilleur, qu’Il est tendresse et pitié, qu’Il prend patience avec nous et avec tous nos frères et sœurs qui sont dans l’erreur ou qui n’ont pas découvert encore la joie d’aimer.


Profitons de ce temps qui nous reste du carême pour


Écouter la voix de Dieu qui ne cesse pas de nous inviter à devenir des membres actifs dans la transformation de l’Eglise, de la communauté, du monde, de la famille et de nous-même.


Ne fermons pas notre cœur et écoutons la voix du Seigneur qui nous envoie. N’ayons pas peur de répondre comme Moïse : Me voici Seigneur. Envoie-moi.


L’Église et le monde ont besoin d’hommes et des femmes engagés dans la construction d’une société meilleure, d’un monde plus fraternel, d’une Église plus ouverte. Rien ne se fera si vous et moi ne nous engageons pas, avec les hommes et les femmes de bonne volonté que nous connaissons, dans la lutte pour la justice et dans la construction de la paix.


Allons vers nos frères et sœurs pour écouter le cri de leur souffrance. Le pape François, à la fin de son voyage au Mexique disait que celui/celle qui construit de murs n’est pas chrétien. Il ajoutait : le chrétien doit construire des ponts.


Allons vers nos frères et sœurs pour travailler ensemble pour le bien de toute l’humanité.


Nous sommes tous responsables de la création et du bonheur de tous ses habitants.


Il nous reste la moitié du carême pour découvrir le visage de Dieu, pour écouter sa voix et pour aller vers nos frères et sœurs.


Amen.    

P. Germán 


Comments