3º Dimanche de Carême Année Liturgique C Los Angeles, le 24 Mars 2019

posted Mar 21, 2019, 9:19 AM by German Sanchez

3º Dimanche de Carême

Année Liturgique C

Los Angeles, le 24 Mars 2019

1ère lecture: livre de l’Exode 3,1-8a.10.13-15

Psaume : 102(103) 1-2.3-4.6-7.8.11

2ème lecture: 1ère lettre de St Paul aux Corinthiens 10,1-6.10-12

Evangile: Saint Luc 13,1-9

En lisant l’Évangile de ce troisième dimanche de Carême j’ai eu l’impression de regarder les informations à la télévision.

Une tour est tombée à Jérusalem et a tué dix-huit personnes. L’armée de Pilate a fait massacrer un groupe de Galiléens.

Ces faits divers nous les écoutons et nous les regardons tous les jours dans les journaux : des accidents, des massacres, des morts, des catastrophes, etc.

Et nous sommes tentés, comme les gens qui étaient avec Jésus de chercher un coupable.

Nous avons tous des réponses préparées pour répondre à tous les malheurs qui arrivent.

Si ce bâtiment est tombé, nous disons que les coupables sont les architectes et les entrepreneurs qui ont utilisé des matériaux peu chers pour faire des économies et avoir plus de profit. S’il s’agit d’un accident nous disons que c’est parce que les gens ne respectent pas les lois de la circulation. Ou pire encore, il nous arrive d’accuser Dieu comme responsable de nos malheurs. Ce qui t’est arrivé c’est une punition de Dieu, c’est une épreuve que le Seigneur t’envoie pour te faire grandir ou c’est Dieu qui a voulu que cela se passe ainsi.

Jésus dit que nous faisons mauvaise route avec ses interprétations.

Dieu ne veut jamais le mal pour personne. Il ne nous envoie pas de souffrances pour nous aider à grandir ou pour nous punir.

Nous sommes tous exposés aux lois naturelles, aux fragilités de notre condition humaine et à la méchanceté qui existe dans le monde. Aussi bien les croyants que les athées, nous allons mourir et nous risquons d’être malades ou victimes d’un accident. La foi n’est pas une assurance vie ou une protection contre tout malheur.

Par contre, Jésus dit que la foi doit nous rendre responsables, que nous devons laisser de côté ce qui n’est pas en accord avec la loi de l’amour et que nous devons profiter de la patience de Dieu.

Responsables. Cela ne sert à rien d’accuser Pilate de la mort de ces personnes innocentes. Il vaut mieux se demander ce que nous pouvons faire pour éviter qu’il y ait de la violence dans nos familles, que nos lieux de travail ne se transforment en camps de bataille, que nous tuons des gens avec notre langue en inventant des fausses histoires sur les autres pour entretenir des conversations. Nous sommes responsables de beaucoup de malheur autour de nous.

Nous devons changer de comportement. Nous devons laisser de côté tout ce qui s’oppose à la Loi de l’Amour. Il est urgent que l’Amour devienne le moteur de toutes nos relations pour que nous respections la Création et tous nos frères et sœurs. Ne perdons pas du temps. Aujourd’hui même acceptons de pardonner et engageons-nous dans la construction de la fraternité autour de nous. 

Dieu est patient et il attend que nous donnions des fruits. Ce carême est une année de plus que Dieu nous donne pour que nous fassions fructifier tous les dons qu’il a mis dans nos mains. Nos cœurs sont pleins de l’amour de Dieu et le Seigneur attend que nous utilisions cet amour pour vivre mieux et pour aider les autres à vivre en paix et dans la joie.

Dieu ne veut pas la souffrance, il n’aime notre malheur. Il désire que nous vivions en paix el il compte sur nous pour que nous finissions la Création qu’Il a commencée et qu’Il nous a confiée. Il est urgent. Ne fermez pas vos oreilles à l’appel du Seigneur. Amen.    P. Germán
Comments