3ème Dim Carême C OC/LA, 6-7 mars 2010

posted Mar 5, 2010, 5:26 PM by German Sanchez

3ème  Dim de Carême

Année Liturgique C

Orange County/Los Angeles, le 6-7 mars 2010

1ère lecture :livre de l’Exode 3,1-8a.10.13-15

Psaume : 102(103) 1-2.3-4.6-7.8.11

2ème lecture: 1ère lettre de St Paul aux Corinthiens 10,1-6.10-12

Evangile: Saint Luc 13,1-9

En ces derniers jours, les catastrophes naturelles, la mort, la disparition et la souffrance de milliers de personnes innocentes ont bouleversé notre monde.

Comme les contemporains de Jésus, devant ces terribles événements, nous avons des questions : pourquoi ? pourquoi tout ce mal ? qui est responsable ? qu’ont-ils fait pour que cela leur arrive ? Où était Dieu à ce moment là ? Si le bon Dieu existait il n’aurait pas permis cela ?

Des questions légitimes que nous ne pouvons pas éviter et que Jésus nous invite à regarder avec un sens de la responsabilité personnelle.

Les lectures de la Parole de Dieu de ce dimanche sont là pour nous aider à comprendre que devant le mal, la souffrance et la mort nous ne pouvons jamais parler d’un châtiment divin. Le Dieu d’Abraham, d’Isaac, de Jacob, de Moise et des Chrétiens voit la souffrance de l’humanité, il entend le cri des opprimés et il vient faire Alliance avec nous pour nous aider à nous libérer du mal, de la souffrance, du péché. « Notre Dieu est tendresse et pitié ». Dieu ne veut pas la mort du pécheur mais son salut.

Deuxièmement, il ne sert à rien de chercher une explication au mal et à la souffrance de l’innocent. Nous perdons notre temps en essayons de chercher des responsables à tous les malheurs qui arrivent à notre humanité. Il n’y a pas d’explication et il n’y a pas de responsables.

Par contre, nous sommes invités par Jésus à nous convertir et à nous interroger sur notre propre responsabilité dans les malheurs qui nous arrivent. Nous pouvons réfléchir à notre comportement et à notre responsabilité face à la création et face à nos frères et sœurs. Il y a beaucoup de souffrances et beaucoup de malheurs que nous pouvons éviter dans notre vie et dans la vie de ceux et celles qui sont autour de nous.

La conversion à laquelle nous sommes invités ce dimanche consiste à regarder dans nos comportements, dans nos paroles et dans nos actes pour découvrir les malheurs et les souffrances dont nous sommes responsables. Aujourd’hui nous sommes invités à arrêter de chercher chez les autres la faute et la responsabilité aux malheurs de notre monde et à nous sentir responsables de nos actes et de nos paroles.

En ce troisième dimanche de carême, nous pouvons nous engager avec Dieu à produire des fruits de fraternité, de solidarité, de paix et  d’amour.

Amen.

                        P Germán
Comments