33º Dimanche du temps de l’Église A LA, 16 novembre 2014

posted Nov 13, 2014, 3:20 PM by German Sanchez   [ updated Nov 15, 2014, 2:55 PM ]

33º Dimanche du temps de l’Église

Année Liturgique A

Los Angeles, 16 novembre 2014

1ère lecture : du Livre des Proverbes 31,10-13.19-20.30-31

Psaume : 127(128)1-2.3. 4-5

2ème lecture : 1ère lettre de Saint Paul aux Thessaloniciens 5,1-6

Évangile : selon St Matthieu 25,14-30

La liturgie de ce dimanche nous invite à faire un examen de conscience.

Sommes-nous conscients des talents que nous avons reçus ?

Comment profitons-nous et faisons-nous profiter les autres des talents qui sont les nôtres ?

Attendons-nous la venue du maître de la moisson venant  nous demander des comptes ?

Voilà trois questions que nous pouvons nous poser pour nous préparer à :

-finir cette année liturgique A qui prendra fin dimanche prochain

-à célébrer la fête d’action de grâce le jeudi d’après (27 novembre) et

-à accueillir la nouvelle année liturgique B qui commencera dans deux semaines avec le premier dimanche de l’avent.

Sommes-nous conscients des talents que nous avons reçus ?

Il est important que de temps en temps nous arrêtions toute activité pour énumérer les talents que le Seigneur  a mis dans nos mains. Il y a beaucoup de personnes qui n’ont pas pris le temps de découvrir les richesses qu’elles possèdent, les dons que le Seigneur leur a confiés.

Nous devons faire la liste de nos qualités pour rendre grâce au Seigneur et pour savoir ce que nous possédons pour comprendre ce que nous pouvons faire. Une fois que la liste de nos talents est faite, nous pouvons nous poser la deuxième question.

Comment profitons-nous et faisons-nous profiter les autres des talents qui sont les nôtres ?

Le Seigneur attend que nous fassions fructifier les dons qu’Il nous a confiés. Notre bonheur et notre paix dépendent des fruits produits par les talents que nous avons reçus. Prenons le temps cette semaine de regarder les moyens que nous utilisons pour profiter et pour faire profiter nos frères et sœurs de nos richesses, de nos qualités, de nos compétences, de nos talents. Regardons vers l’avenir pour découvrir d’autres moyens que nous pouvons utiliser pour produire d’avantage de bonheur pour nous et pour les autres.

Une fois que nous avons découvert les dons que nous avons reçus et que nous avons pris conscience que notre bonheur et celui de ceux et celles qui nous entourent dépendent des fruits que nous produisons, nous pouvons nous poser la troisième question.

Attendons-nous la venue du maître de la moisson venant nous demander des comptes ?

Tous les dimanches nous chantons et nous proclamons : « Nous attendons ta venue dans la gloire… ». Dans le credo que nous récitons tous les dimanches: « Il reviendra dans la Gloire… ». Nous attendons que le Seigneur revienne pour Lui rendre compte de la manière dont nous avons administré les talents qu’Il nous a confiés. Saint Jean de la Croix disait que ‘le dernier jour de notre vie nous allons être jugés sur l’amour’. Alors, demandons-nous si nous croyons que le plus important dans notre vie est l’amour. L’amour que nous donnons et l’amour que nous recevons.

Si notre examen de conscience nous montre quelques faiblesses, essayons d’améliorer notre façon de vivre pour qu’à la fin de notre existence Jésus puisse nous dire : « Serviteur fidèle, entre dans la joie de ton maître ».  Amen.

P Germán
Comments