32º Dimanche du temps de l’Église A Clôture du parcours Alpha Couples Los Angeles, 12 novembre 2017

posted Nov 10, 2017, 5:14 PM by German Sanchez

32º Dimanche du temps de l’Église

Année Liturgique A

Clôture du parcours Alpha Couples


Los Angeles, 12 novembre 2017

1ère lecture : du Livre de la Sagesse 6,12-16

Psaume : 62(63)2,3-4.5-6.7-8

2ème lecture : 1ère lettre de Saint Paul aux Thesaloniciens 4,13-18

Évangile : selon St Matthieu 25,1-13

Jésus est un bon pédagogue. Il utilise toujours des paraboles, des exemples et des paroles que nous comprenons facilement parce qu’elles font partie de notre vocabulaire quotidien.

Arrêtons-nous sur quelques paroles de l’évangile de ce dimanche qui décrivent la vie, la foi et notre relation avec Dieu.

L’attente, la nuit, le sommeil, la lampe allumée, la fête des noces.

L’attente. Nous avons tous fait l’expérience d’attendre. Il y a des attentes pesantes, désagréables et difficiles à vivre. On n’aime pas attendre dans une queue qui ne finit pas. On n’aime pas attendre le résultat d’un examen à l’école, à l’université ou chez le médecin. Il nous est difficile d’attendre quelqu’un qu’on aime quand la séparation est trop longue. Mais nous sommes ravis d’attendre un ami(e) qui revient. Nous sommes heureux d’attendre un rendez-vous d’amour. Nous nous préparons pour attendre un bébé qui arrive ; nous prenons le temps de tout organiser quand nous attendons le jour de notre anniversaire ou la fête de notre mariage ou de notre ordination.

La foi est une longue attente qui doit se vivre dans le bonheur. Nous attendons Celui qui nous aime. Nous attendons la Rencontre avec Dieu qui est en train de préparer une super fête de noces pour célébrer le mariage du Christ avec l’Église et nous sommes les invités d’honneur.  Parfois nous oublions que la foi n’est pas une idéologie ou un code de morale ou une liste de règles à respecter. La foi est l’attente d’une rencontre d’amour. La vie de foi est une préparation pour participer à une grande fête.

La nuit et le sommeil.

La parabole de ce dimanche se passe dans la nuit. Les dix filles tombent dans leur sommeil. Nous sommes tous dans la nuit de nos doutes, difficultés, et tentations d’abandonner Dieu pour construire notre vie seuls. Dieu sait que nous sommes victimes du sommeil et que bien souvent nous nous endormons dans nos plaisirs, dans nos richesses et dans notre indifférence. Combien de fois nous préférons rester au lit plutôt que nous lever pour aller rencontrer la communauté chrétienne et le Seigneur qui nous attend dans l’Église. Peu importe. Le Seigneur nous connaît et il vient souvent nous réveiller, nous inviter à l’aimer.

La lampe allumée des cinq jeunes filles qui peuvent rentrer à la fête nous rappelle que la foi est la lumière qui nous permet d’avancer vers la rencontre de Celui qui nous aime. Chacun est responsable de sa lampe et nous ne pouvons pas compter sur les autres pour garder la flamme de la foi allumée dans notre cœur. Nous savons que la foi, que la flamme qui doit briller dans notre cœur pour pouvoir participer à la fête de noces que Dieu a préparée pour nous, doit se nourrir de nos paroles et de nos actes d’amour.

Dieu nous pardonne de ne pas penser à lui mais nous n’arriverons pas à nous pardonner de ne pas avoir aimé nos frères et sœurs.

La fête des noces que nous attendons se prépare dès maintenant. Nous devons vivre heureux dans l’attente de la rencontre avec le Christ parce que quand nous serons avec Lui il n’y aura plus de ténèbres, ni de nuits, ni des indifférences dans notre vie. Il n’y aura que paix et amour. Vivons dans la joie parce que tous les jours nous sommes en train de nous préparer pour rencontrer le fiancé qui transformera nos vies pour partager avec nous le bonheur éternel.

Amen.   P Germán

Comments