32ème Dim du temps de l’Église B LA, 11 Nov. 2012

posted Nov 7, 2012, 5:02 PM by German Sanchez   [ updated Nov 15, 2012, 9:02 AM ]

32ème Dim du temps de l’Église

Année Liturgique B

OC/LA, 10/11 Novembre 2012

1ère lecture : du 1er livre des Rois 17,10-16

Psaume : 145(146)7.8-9.9-10

2ème lecture: de la lettre aux Hébreux 9,24-28

Evangile: Saint Marc 12,38-44

 

La liturgie de ce dimanche se construit sur deux qualités humaines et spirituelles : la solidarité et la confiance.

Voici deux valeurs qui avant d’être chrétiennes sont simplement humaines. Nous avons besoin de solidarité et de confiance pour vivre en famille, dans la société et dans le monde.

Nous avons grandi et nous avons développé des dons que nous possédons grâce à la solidarité et à la confiance de nos parents, de nos amis et de la société.

Nous devons nous rappeler de la solidarité et la confiance que nous avons reçues tout au long de notre vie pour vivre à notre tour la solidarité et la confiance avec les autres.

La solidarité et la confiance sont des valeurs humaines et en célébrant aujourd’hui le 11 novembre nous pensons à ceux et celles qui ont vécu intensément la solidarité et la confiance pour arriver à imposer la fin de la 1ère guerre mondiale et la paix en 1918.

Je vous propose une minute de silence pour prier et pour remercier toutes les victimes de la 1ère guerre mondiale qui ont offert leur vie pour nous donner un monde meilleur.

Aujourd’hui nous ne sommes pas en guerre, encore que… Mais comme en 1918, notre monde a besoin, plus que jamais, d’hommes et de femmes héroïques qui vivent la solidarité et la confiance d’une façon chrétienne.

La liturgie de ce dimanche nous présente deux femmes qui accomplissent un geste prophétique.

Les deux donnent tout ce qu’elles ont pour vivre car elles ont confiance en Dieu.

Leur geste annonce la passion et la mort de Jésus. Dans la passion et la mort à Jérusalem, Jésus, par solidarité avec l’humanité, donne tout ce qu’il a et il fait confiance à son Père qui le ressuscitera au troisième jour.

La solidarité et la confiance dans la vie chrétienne doivent être des valeurs qui tendent à ressembler à l’acte prophétique des deux femmes que la liturgie nous propose aujourd’hui.

Aux Etats Unis j’ai rencontré des gens très généreux et ce n’est pas parce qu’ils sont riches mais parce qu’ils reconnaissent que le peu ou le tout qu’ils ont, vient de Dieu.

Quand nous oublions que Dieu nous a donné tout ce que nous sommes et tout ce que nous avons, nous avons du mal à être solidaires et à vivre dans la confiance. Quand nous oublions que Dieu nous demande de partager ce qu’Il nous a donné, nous nous enfermons dans nos richesses et nous avons peur de manquer et peur de l’avenir.

La solidarité chrétienne et la confiance des disciples de Jésus doivent aller au-delà de la simple solidarité et confiance humaines. Nous devons suivre l’exemple de ces femmes qui ont tout donné dans la première lecture et dans l’Évangile. Nous devons suivre l’exemple du Christ qui nous a tout donné. Nous devons suivre les pas de tous ceux et celles qui se donnent par amour pour les autres sans compter et convaincus que leur geste produira des fruits inimaginables pour les autres et sera reconnu par Dieu.

N’ayons pas peur de donner sans compter car Dieu nous a tout donné et il continue à nous donner au-delà de nos besoins.

La solidarité et la confiance fleuriront dans le monde si vous et moi nous commençons à les vivre, dès aujourd’hui, chrétiennement.

.Amen.  P. Germán
Comments