30ème Dim du temps de l’Église Année Liturgique B LA, 28 Octobre 2018

posted Oct 26, 2018, 6:44 PM by German Sanchez   [ updated Oct 27, 2018, 3:05 PM ]

30ème Dim du temps de l’Église

Année Liturgique B  LA, 28 Octobre 2018

1ère lecture : du livre de Jérémie 31,7-9

Psaume : 125,1-2.2-3.4-5.6

2ème lecture: de la lettre aux Hébreux 5,1-6

Evangile: Saint Marc 10,46-52

Aujourd’hui se termine à Rome le Synode des évêques consacré aux jeunes. Dans quelques semaines le Pape François nous présentera un texte qu’il aura écrit lui-même après avoir écouté les participants à ce Synode. En attendant ce texte du Pape prions pour lui. Que l’Esprit Saint l’illumine et lui donne la force nécessaire pour qu’il continue à guider l’Église sur la route de l’Évangile. Prions pour que ce Synode ouvre les portes de l’Église pour qu’elle accueille tous les jeunes de bonne volonté qui désirent se laisser guider par l’Esprit Saint.

De l’Évangile d’aujourd’hui je vous propose trois points qui me semblent importants.

Dans l’Église et dans la société il ne devrait pas y avoir d’exclus.

Jésus nous invite à nous lever et à marcher.

Jésus dit aujourd’hui : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? »

Dans l’Église et dans la société il ne devrait pas y avoir d’exclus.

Bartimée était aveugle, mendiait au bord du chemin et quand il se mit à appeler Jésus, beaucoup de gens le rabrouaient pour le faire taire. Dans notre monde il y a beaucoup de gens exclus. La société exclut des gens parce qu’ils sont différents, parce qu’ils ont un handicap ou un problème physique ou psychologique, parce qu’ils sont pauvres, parce qu’ils sont au bord de la route du système financier ou du travail. Autour de nous il y a beaucoup de personnes qui se sentent exclues et qui sont vraiment en marge de la société.

Jésus arrête son chemin et appelle Bartimée. Il veut le rencontrer, lui parler et l’aider à sortir de sa situation d’exclu. Par son attitude, Jésus nous rappelle que dans la société et dans l’Église il ne doit pas y avoir d’exclus. Aujourd’hui nous pouvons regarder autour de nous pour identifier les personnes qui se sentent exclues. Nous sommes invités à suivre l’exemple de Jésus. Sortons de notre indifférence, prenons le temps de rencontrer les exclus et essayons d’ouvrir les portes de l’Église et de changer les lois de la société pour qu’il n’y ait plus d’exclus. 

Jésus nous invite à nous lever et à marcher.

Que nous soyons exclus ou que nous soyons bien intégrés dans la société et dans l’Église, Jésus nous invite à nous lever et à marcher. L’Église doit nous rappeler tous les jours que nous sommes des hommes et des femmes en marche. Nous devons sortir de la monotonie ou de la paresse ou de la peur ou du conformisme. Les disciples du Christ ne doivent pas avoir peur d’aller toujours en avant, de chercher toujours des solutions aux problèmes et aux difficultés. Ayons confiance dans la lumière et dans la force que l’Esprit Saint nous donne dans chaque sacrement. Marchons ensemble avec le Christ vers un monde meilleur et une Église plus proche de l’Évangile.

Jésus dit aujourd’hui : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » Depuis que Jésus est venu sur la terre et depuis qu’il nous a donné l’Esprit Saint, Dieu s’est engagé pour nous aider, jusqu’à la fin du monde, à trouver le bonheur et la paix pour nous et pour les autres. N’hésitons pas à lui demander de l’aide. Si nous suivons ses conseils nous allons marcher avec Lui et avec Lui nous allons travailler pour l’abolition de toute exclusion.

Confiance. Dieu est avec nous pour lutter contre toute souffrance et nous devons toujours nous engager dans la recherche du bonheur et de la paix pour tous. 

  Amen.    P. Germán
Comments