2º Dimanche du Temps de l’Eglise B 18 janvier 09

posted Jan 17, 2009, 7:42 PM by German Sanchez   [ updated Jan 18, 2009, 6:49 AM ]

1ère lecture : du 1er livre de Samuel 3,3-10.19

Psaume : Ps 39 (40)

2ème lecture : de la 1ère lettre de St Paul aux Corinthiens 6,13b-15a.17-20

Evangile: de Saint Jean 1,35-42

 En ce 2ème dimanche du temps de l’Église, en ce dimanche qui commence la Semaine de Prière pour l’unité des Chrétiens, il me semble que nous pouvons tirer des lectures que l’Église nous propose, deux points de réflexion.

1.- l’appel

2.- "Maître, où demeures-tu ?"

1.- L’appel

En lisant attentivement la première lecture de ce dimanche, qui nous relate l’appel, la vocation du jeune Samuel, nous découvrons plusieurs éléments qui ressemblent à notre propre appel, à la vocation de chacun parmi nous.

Comme le jeune Samuel, nous aussi, nous avons du mal à entendre, à reconnaître  et à découvrir la voix de Dieu dans nos vies. Dieu parle et il s’adresse à chacun de différentes manières mais parfois nous préférons parler de hasard ou de coïncidences plutôt qu’accepter que le Seigneur nous fait signe et nous parle dans les événements de la vie de tous les jours.

Le Seigneur sait que le monde dans lequel nous vivons ne nous facilite pas les choses avec les bruits et les multiples propositions qui se présentent à nous. Le Seigneur ne baisse pas les bras et il insiste. Il prend son temps, il est patient avec nous mais il n’arrêtera pas de nous appeler et de nous inviter à le connaître et à le suivre. Il est vrai que la voix du Seigneur est douce et qu’elle ne s’impose pas mais il est vrai aussi que le Seigneur ne cessera pas de nous parler et de nous chercher jusqu’à ce que nous lui donnions une réponse.

Le jeune Samuel ne reconnaît pas la voix de Dieu dans le premier appel, ni dans le 2ème, ni dans le 3ème appel; il a fallu que le prophète Éli lui dise ce qu’il fallait faire et ce qu’il fallait dire. Ce petit détail du texte nous révèle l’importance de l’Église dans le discernement, dans la découverte et dans la réponse à donner à l’appel, à la vocation que le Seigneur nous propose. L’Église, la communauté des baptisés, ceux et celles qui ont reçu l’Esprit Saint et qui sont Prêtres, Prophètes et Rois à l’exemple de Jésus, ont la mission de s’aider mutuellement pour que les appels du Seigneur soient entendus et pour que les jeunes et les moins jeunes n’aient pas peur de répondre au Seigneur : "Me Voici Seigneur, je viens faire ta volonté".

 

2.- Maître, où demeures-tu ?

Le deuxième point de réflexion pour cette semaine, nous pouvons le prendre à partir de la question que les disciples posent à Jésus : "Maître, où demeures-tu ?"

Comme les premiers disciples, nous voudrions aussi savoir où est Dieu. Dans quel endroit pouvons-nous le voir, l’écouter, le rencontrer.

La réponse que Jésus a donnée il y a plus de 2000 ans reste encore aujourd’hui d’actualité : "Venez et voyez".

Jean-Paul II avait choisi comme thème,  pour la XIIème Journée Mondiale de la Jeunesse à Paris en 1979, ce verset de l’évangile de St Jean (Jn 1,38-39): "Maître, où demeures-tu ? Venez et vous verrez." Le Pape qui avait un bon feeling avec la jeunesse savait que les jeunes sont très sensibles au témoignage et que le fait de les rassembler au Nom de Jésus était un bon moyen pour qu’ils sentent la présence et la voix de Dieu dans leur vie.

Nous voulons voir Dieu mais, Dieu, personne ne l’a jamais vu. Alors, si nous voulons le voir, l’entendre, mieux le connaître aujourd’hui, nous devons passer par le témoignage car St Matthieu nous dit : « Là où 2 ou 3 se trouvent réunis en mon nom, je suis là au milieu d’eux » (Mt 18,20) et Jésus nous dit dans l’Évangile de Matthieu que ce que nous avons fait pour le moindre de ses frères, c’est pour lui que nous l’avons fait. (Mt 25,44-45)

La vocation de tous les baptisés est de révéler au monde la présence de Dieu. Par notre témoignage, (« Venez et voyez »), les autres doivent découvrir l’Esprit de Dieu qui nous anime et la voix de Dieu qui appelle l’humanité à vivre dans la Paix, dans la Justice et dans l'Amour.

Profitons de cette semaine pour écouter la voix de Dieu qui nous appelle à le suivre et par notre vie, par notre témoignage, soyons des miroirs de la présence de Dieu dans notre monde.

Amen

 

P Germán
Comments