2ème Dimanche de Carême B Los Angeles, le 25 février 2018

posted Feb 28, 2018, 4:48 PM by German Sanchez

2ème Dimanche de Carême B

Los Angeles, le 25 février  2018

1ère lecture : du livre de la Genèse 22,1-2,.9°,10-13,15-18

Psaume : 115(116)10.15.16-17.18-19

2ème lecture :lettre de St Paul aux Romains 8,31b-34

Evangile: de Saint Marc 9,2-10

En ce deuxième dimanche de carême, l’Eglise nous invite à parler de la foi.

La foi est confiance et action.

La foi est confiance : Dans la première lecture nous avons écouté l’histoire d’Abraham et le sacrifice d’Isaac. Abraham est le Père de la foi des juifs, des chrétiens et des musulmans. Tous les croyants se réfèrent à Abraham parce qu’il a eu une foi parfaite, il n’a jamais douté de Dieu, il a toujours fait confiance, il a vécu dans les mains de Dieu et il n’a jamais été déçu par les promesses de Dieu. La foi d’Abraham est un exemple pour nous. Non seulement Il quitte son pays pour aller dans une terre qu’il ne connaît pas mais il est prêt à sacrifier son fils unique pour obéir à Dieu. Il sait que Dieu est amour et qu’Il ne peut pas lui enlever son fils. Il ne comprend pas grand chose à la parole de l’ange qui lui demande d’offrir son fils en sacrifice cependant il a confiance en Dieu. Dieu lui a fait la promesse d’une descendance innombrable et maintenant Il lui demande de sacrifier son fils unique ! Notre esprit cartésien a du mal à comprendre la volonté de Dieu. Nous devons reconnaître que c’est incompréhensible. Les chemins de Dieu ne sont pas les nôtres.

Souvent nous sommes perdus, désorientés, parfois même révoltés. Il y a des situations dans lesquelles nous ne comprenons pas où est l’amour de Dieu dans ce que nous arrive. La Liturgie nous invite à suivre Abraham. Croire que Dieu est toujours présent. Faire confiance à l’amour de Dieu et à son pouvoir pour renverser toute situation et pour tirer du bien de tout ce que nous croyons qui est mal ou qui nous semble négatif.

Plus la foi est présente en nous, plus notre confiance en Dieu est forte et plus notre paix est profonde. Croire en Dieu nous permet d’affirmer avec Paul : « si Dieu est avec nous, qui peut être contre nous ? ».

En ce temps de carême, la prière, le jeûne et le partage doivent nous aider à grandir dans la confiance en Dieu. Nous avons besoin d’une foi solide pour vivre toujours dans les bras de Dieu, pour travailler à la construction d’un monde meilleur comme si tout dépendait de nous en étant sûrs que seul Dieu est capable de transformer le mal en bien.

La foi est aussi action. La confiance en Dieu nous pousse toujours à avancer, à aller plus loin, à nous engager dans la société dans la lutte contre le mal. Jésus invite souvent les disciples à aller au large, à aller de village en village. Quand les disciples désirent rester au sommet de la montagne pour contempler la Transfiguration, le Seigneur les oblige à descendre. La foi est toujours un mouvement vers les autres.

La foi en Jésus-Christ se manifeste toujours par une parole d’amour, par un acte de solidarité, par un engagement dans la société.

Le monde a besoin d’hommes et de femmes qui vivent dans la confiance et qui n’aient pas peur d’agir, d’intervenir dans la société, dans la politique et dans l’Église. Il a besoin  d’hommes et de femmes qui travaillent pour la justice et pour la défense des plus fragiles de la société. En ce temps de carême vivons notre foi dans la prière, le jeûne et le partage. Réveillons notre foi et faisons nôtres les paroles du psaume : « Toujours je ferai confiance à Dieu ». Remercions le Seigneur pour nous avoir donné la foi qui nous permet de vivre dans la confiance et qui nous oblige à sortir de nous-mêmes pour aller vers les autres. Bonne préparation vers Pâques.  P Germán
Comments