2ème Dimanche de Carême B LA, le 1er mars 2015

posted Feb 26, 2015, 7:03 PM by German Sanchez

2ème Dimanche de Carême

Année Liturgique B

Los Angeles, le 1er mars  2015

1ère lecture : du livre de la Genèse 22,1-2,.9°,10-13,15-18

Psaume : 115(116)10.15.16-17.18-19

2ème lecture :lettre de St Paul aux Romains 8,31b-34

Evangile: de Saint Marc 9,2-10

En ce deuxième dimanche de carême, la liturgie nous rappelle le texte de la Transfiguration de Jésus sur le mont Tabor, en présence de Pierre, Jacques et Jean.

Quand nous regardons le monde dans lequel nous vivons nous pouvons avoir une conception pessimiste, optimiste ou une conception chrétienne transfiguratrice de la réalité.

Une vision pessimiste et négative de la réalité :

Il est vrai que la radio, la télévision et les médias en général nous innondent de mauvaises nouvelles. La guerre, la violence, le terrorisme, la mal-honnêteté et toutes les situations négatives que nous constatons sont à l’origine de la vision pessimiste et négative que beaucoup d’hommes et de femmes ont de notre monde d’aujourd’hui. Beaucoup se demandent pourquoi Dieu n’intervient pas pour arrêter le mal dans le monde. On se plaint et on accuse Dieu et les autres de la triste situation de notre humanité.

Il y a aussi une vision optimiste, et naïve de la réalité. Il y a des gens qui préfèrent ne pas regarder la réalité en face. Ils vivent dans les nuages espérant que Dieu interviendra et qu’il arrangera notre monde en y installant son Royaume. Il y a des personnes qui croient que tout va s’arranger avec l’intelligence et le progrès humain ou que nous arriverons à tout contrôler avec la puissance de nos armées et l’audace de nos diplomates.

L’Evangile nous propose de regarder le monde avec une vision transfiguratrice. Nous devons monter, comme Jésus sur la montagne. Il s’agit de prier avec les autres. Formons des petites communautés dans lesquelles nous puissions prier pour nos dirigeants, pour tous les hommes et les femmes de bonne volonté et pour nous-mêmes. Ensuite nous devons regarder le monde avec les yeux de Dieu. La réalité, ce qui se passe aujourd’hui chez moi, chez vous, dans notre société et dans notre monde a besoin d’être transfiguré. La lumière de Dieu doit traverser notre réalité. N’attendons pas que Dieu agissse.

Le monde, la réalité ont besoin d’être transfigurés et les artisans de cette transfiguration sont les baptisés. Dieu transfigure le monde par l’action de ceux et celles qui se laissent guider par l’Esprit Saint.

Pas de regard négatif et pessimiste ou naïve sur notre monde. Regardons le monde avec un regard Transfiguratif. Par le baptème, vous et moi, nous avons reçu la mission de transfigurer le monde.

Bonne préparation vers Pâques.

P Germán
Comments