27ème Dim B OC-LA, 3-4 oct. 09

posted Oct 1, 2009, 9:38 PM by German Sanchez   [ updated Oct 6, 2009, 1:03 PM ]

27ème Dim de l’Église

Année Liturgique B

Orange County-Los Angeles, 3-4 octobre 09

1ère lecture : Livre de la Genèse 2,18-24

Psaume : 127 (128)1-2.3.4-5.6

2ème lecture: lettre aux Hébreux 2,9-11

Evangile: Saint Marc 10,2-16 ou 2-12

Les textes de cette semaine nous invitent à réfléchir sur le mariage dans l’Église.

J’aimerai dire un petit mot sur le divorce et les divorcés remariés avant d’aborder la beauté, la grandeur et la richesse du sacrement du mariage.

Nous connaissons tous des personnes qui souffrent de leur situation de divorcés ou de divorcés remariés. Nous devons faire la différence : La personne divorcée qui n’est pas remariée peut continuer à recevoir la communion si sa conscience est en paix avec Dieu et avec les autres.

Parmi les divorcés remariés il y a un grand nombre qui souffrent de ne pas pouvoir recevoir le Corps du Christ. L’Église souffre aussi de cette situation. Prions pour que des solutions humaines qui respectent le sacrement du mariage soient trouvées le plus tôt possible.

St François de Sales disait : « S’il y avait pour le mariage, comme pour la profession religieuse, une année de noviciat, il y aurait peu de candidats». Moi je dirai que si pour le mariage on prenait autant du temps de préparation et de réflexion, que l’on en prend pour recevoir l’ordination sacerdotale, il y aurait moins de divorces et de séparations douloureuses.

Je suis convaincu que parmi tous les divorces il y a beaucoup de cas dans lesquelles le mariage religieux n’est pas valide. L’Église n’a pas le pouvoir d’annuler un mariage existant. Elle peut déclarer qu’un mariage n’a pas existé si nous arrivons à démontrer qu’un des piliers du mariage manquait où moment de célébrer le sacrement. Pour qu’un mariage soit validement célébré dans l’Église Catholique, les 4 éléments suivants doivent être présents et clairement exprimés le jour du mariage: la liberté, l’indissolubilité, la fidélité (unité) et l’ouverture à la possibilité d’avoir des enfants. L’immaturité et parfois la pression sociale ou familiale sont à l’origine de manques de liberté, des mensonges et donc des mariages nuls.

Prions pour les couples qui se trouvent dans des situations difficiles à cause d’un divorce, d’une séparation ou d’un remariage. Prions aussi pour les enfants qui vivent et souffrent les conséquences des décisions des parents. Ouvrons nos portes et nos cœurs à tous ceux et celles qui portent des croix lourdes liées à un échec dans leur couple.

Maintenant parlons de la beauté, de la grandeur et de la richesse du sacrement du mariage. L’Église bénit et unit pour toujours le couple qui décide construire sa vie à 2 en regardant dans la même direction. Le mariage est l’institution dans laquelle l’Eglise reconnait la différence entre l’homme et la femme et les rassemble pour que dans le respect et dans l’égalité de dignité (les 2 ont été créés à l’image et ressemblance de Dieu) ils sont l’image de l’amour et de l’unité de Jésus avec son Eglise.

Dans la vie d’un couple, nous savons que tous les jours ne sont pas pareils. Les difficultés et les malentendus sont toujours possibles. L’Eglise donne une bénédiction spéciale à l’homme et à la femme, le jour de leur mariage, pour qu’ils suivent l’exemple du Christ qui avec dialogue, respect et patience, en somme avec amour vit avec l’Eglise hier, aujourd’hui et demain.

La sclérocardie, l’endurcissent du cœur est la maladie la plus grave dans les relations humaines. Demandons au Seigneur de nous aider à garder un cœur jeune pour que nos relations et surtout les relations dans les couples soient toujours à l’image de la relation du Christ avec son Eglise.

Amen    P Germán
Comments