26ème Dim du temps de l’Église C LA, le 29 septembre 2013

posted Sep 26, 2013, 4:07 PM by German Sanchez

26ème Dim du temps de l’Église

Année Liturgique C

LA, le 29 septembre  2013

1ère lecture : du livre d’Amos 6,1a.4-7

Psaume : 145(146)7.8-9.9-10

2ème lecture: 1ere lettre de St Paul à Timothée 6,11-16

Evangile: Saint Luc 16,19-31

La Parole de Dieu nous invite à découvrir nos richesses et à ouvrir les yeux pour voir les pauvres et les gens qui souffrent autour de nous. 

Découvrir nos richesses :

Une des méthodes pour vivre en paix, pour se sentir heureux et pour remercier Dieu est la méthode qui consiste à découvrir tous les jours les richesses que nous possédons et la beauté qui nous entoure.

Chacun parmi nous peut dresser une longue liste de tout ce qu’il (elle) a dans sa vie et de la beauté que la nature et le monde mettent à notre disposition. La création, le soleil, la lune, les étoiles, les animaux, la mer, la santé, la famille, les amis, le travail, la maison, la communauté dans laquelle nous pouvons rencontrer Dieu et nos frères et sœurs, l’intelligence et la bonté dans notre cœur, tout cela sont des richesses et des cadeaux que nous avons reçus et que nous pouvons utiliser tous les jours pour mieux vivre. Nous savons que Dieu nous aime et que son Esprit est présent dans notre vie et cela aussi fait partie des richesses qui nous appartiennent.

Nous pouvons être fiers d’être si riches et d’avoir un monde beau autour de nous.

Souvent nous sommes plus préoccupés ou inquiets par nos pauvretés et par nos manques que par la beauté et la richesse de notre vie.

Nous nous comparons aux autres et nous trouvons que les autres ont plus de chances que nous ou qu’ils sont plus riches que nous.

C’est une erreur de se comparer aux autres. Nous perdons du temps et cela nous conduit vers le pessimisme et parfois vers la jalousie.

Découvrir ses richesses, reconnaître ses talents et ses qualités sont les premiers pas pour s’ouvrir vers les autres et vers Dieu.

En plus de découvrir nos richesses, la Parole de Dieu nous invite aussi ce dimanche à ouvrir les yeux pour voir les pauvres et les gens qui souffrent autour de nous.

La parabole de l’Évangile de ce dimanche est très claire et malheureusement très vraie.

Très souvent nous sommes comme le riche de l’Évangile. Nous sommes trop occupés par nos activités et nos loisirs et nous ne voyons pas le pauvre qui est à la porte de chez nous ou la personne qui souffre à côté de chez nous.

L’Évangile, l’Église et les prophètes d’hier et d’aujourd’hui ne cessent pas de nous inviter à ouvrir les yeux pour voir et pour aider les pauvres, les déshérités, les laissés-pour-compte par notre société, les malades, les personnes seules, les personnes âgées, les minorités marginalisées par nos systèmes politiques et sociaux, économiques et religieux, etc.… Le pape François aime répéter que nous devons être attentifs aux gens qui sont dans les périphéries.  

Dans deux mois, le 24 novembre, nous allons clôturer l’année de la foi. Pour vivre mieux la foi et pour faire de la foi un chemin de vie, profitons de ces deux mois qui restent pour découvrir les richesses que nous possédons et pour voir les personnes qui sont autour de nous et qui seraient heureuses si nous partagions avec elles ce que nous avons.

Amen

P Germán
Comments