26ème Dim C, 25 et 26 septembre 2010

posted Sep 22, 2010, 6:17 PM by German Sanchez

26ème Dim du temps de l’Église

Année Liturgique C

Los Angeles, le 25 et 26 septembre 2010

1ère lecture : du Livre d’Amos 6,1ª.4-7

Psaume :145(146) 7.8-9.9-10

2ème lecture: de la 1ère lettre de Paul à Timothée 6,11-16

Evangile: Saint Luc 16,19-31

La liturgie de ce dimanche nous parle de la richesse et de la condamnation.
L’histoire de l’homme riche et du pauvre Lazare nous surprend.

L’homme riche se condamne parce qu’il est riche et le pauvre Lazare reçoit la consolation parce qu’il est pauvre.
L’Évangile ne dit pas que l’homme riche était malhonnête ou qu’il avait fait du tort à Lazare ou à quelqu’un d’autre. L’Évangile ne dit pas non plus que Lazare était bon ou qu’il était plein de vertus.

L’Évangile dit simplement que l’un était riche et que l’autre était pauvre,
mais nous ne pouvons pas dire que la richesse est condamnée et que
l’Évangile fait l’éloge de la pauvreté.

Nous devons lire avec attention les
détails de l’histoire de cette page d’Évangile pour découvrir la raison pour laquelle l’homme riche s’est condamné.
L’homme riche est enfermé dans sa richesse et il s’est éloigné de Dieu et
des autres pour vivre dans son confort. La richesse et le luxe l’empêchent de voir le pauvre Lazare qui se tient à sa porte. La richesse et l’abondance l’ont séparé de Dieu et de ses frères et sœurs qui sont de l’autre côté de la porte qui sépare sa maison du monde extérieur. La richesse et le luxe ont dressé une porte qui l’a coupé de Dieu et du monde pour l’enfermer dans son
bien-être temporel et dans son confort matériel.

La richesse a mis une porte dans le cœur de l’homme riche. Son cœur est
fermé à Dieu et aux autres. L’abîme qui sépare l’homme riche de Dieu et de ses frères devient peu à peu insurmontable. Avec son argent, l’homme riche s’est construit un enfer, c'est-à-dire un monde éloigné de Dieu et coupé des autres.

L’argent nous permet d’acheter beaucoup de chose sur la terre mais il peut aussi nous aider à construire le bonheur ou le malheur pour toujours.

Si l’argent nous aide à aimer, nous sommes sur le chemin qui nous conduit vers Dieu mais si l’argent nous empêche d’aimer Dieu et les autres, nous avons pris la route qui mène vers l’enfer.

L’argent est important car il nous permet de construire le paradis si nous utilisons dans la construction de la vie des briques d’amour. L’argent peut être dangereux car il peut nous conduire vers l’enfer et vers le malheur, si nous l’utilisons pour construire des murs de séparation, avec des briques de méfiance ou d’indifférence.

Demandons-nous en cette semaine si nous savons utiliser l’argent pour nous approcher de Dieu et des autres ou si l’argent est en train de nous éloigner du paradis et de nos frères et sœurs.

Amen.

                        P Germán
Comments