25ème Dim du temps de l’Église B LA, le 23 Septembre 2012

posted Sep 21, 2012, 9:09 AM by German Sanchez

25ème Dim du temps de l’Église

Année Liturgique B

LA, le 23 Septembre 2012

1ère lecture : du livre de la Sagesse 2,12.17-20

Psaume : 53,3-4.5.6.8

2ème lecture: de la lettre de St Jacques  3,16—4,3

Evangile: Saint Marc 9,30-37

La liturgie de ce dimanche nous rappelle le désir qui existe en toute personne et le chemin pour l’atteindre.

Comme les disciples de Jésus nous passons beaucoup de temps à discuter et à nous préparer pour essayer d’être les premiers. Dans chacun et chacune d’entre nous existe le désir d’être plus grand que les autres.

Ce désir est légitime et il est important de l’entretenir et de l’aider à se développer.

Alors pour satisfaire ce désir nous avons des chemins humains et le chemin de Dieu qui s’oppose complètement à nos calculs et projets.

Parmi les chemins que beaucoup d’hommes et de femmes utilisent dans la vie quotidienne pour se faire remarquer il y a la jalousie et la rivalité.

Nous savons qu’il y a des personnes plus grandes que nous et qui passent avant nous dans beaucoup de domaines et nous avons du mal à l’accepter et à entrer en contact avec elles avec compréhension, tolérance et admiration.

La jalousie et la rivalité nous conduisent vers des conflits, des divisions, des guerres et remplissent nos cœurs de sentiments qui nous empêchent de vivre en paix.

Mais nous avons aussi le chemin que Dieu nous propose pour être le premier et le plus grand de tous : « Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le serviteur de tous ». Celui ou celle qui se met au service des autres, dans la famille, dans la société, dans la vie politique, dans le travail,… est droit et vit dans la paix.

Le premier et le plus grand de tous est celui ou celle qui pratique la tolérance, la compréhension, la miséricorde et qui agit toujours en faisant le bien sans partialité ni hypocrisie. Le(a) premier(e) et le(a) plus grand(e) de tous sème la justice et donne des fruits de paix autour de lui (elle).

La télévision disait, au début de la semaine, qu’aucune personnalité n’avait jamais reçu un accueil aussi chaleureux et aussi important que la foule de musulmans et de chrétiens avait réservé à Benoît XVI lors de sa dernière visite au Liban. Voilà quelqu’un qui est reconnu comme grand et premier parce qu’il est au service de ses frères et sœurs.

Mais vous et moi ? Qu’allons-nous faire pour prendre le chemin du service ? Saint Jacques nous conseille la prière. Une prière dans laquelle nous ne demandions pas des richesses pour satisfaire nos instincts mais une prière dans laquelle nous demandions la sagesse pour prendre la première place au service de tous. Amen.  

P. Germán
Comments