25ème Dim C le 18 et 19 septembre 2010

posted Sep 17, 2010, 6:50 PM by German Sanchez

25ème Dim du temps de l’Église

Année Liturgique C

Los Angeles, le 18 et 19 septembre 2010

1ère lecture : du Livre d’Amos 8,4-7

Psaume :112(113) 1-2.4-6.7-8

2ème lecture: de la 1ère lettre de Paul à Timothée 2,1-8

Evangile: Saint Luc 6,1-13

Une fois de plus, l’Évangile nous met face à un texte qui a besoin d’explication. On a l’impression que Jésus fait l’éloge d’un gérant malhonnête qui trafique les factures, qui fait des malversations financières et qui embrouille les comptes. Si ce texte n’est pas bien compris, il peut donner bonne conscience à ces riches qui écrasent les pauvres pour anéantir les humbles du pays comme dit le prophète Amos dans la première lecture de ce dimanche.

Jésus est bien conscient de l’importance de l’argent dans la vie de l’homme, dans le développement de la société et dans les relations entre les pays. Dans sa doctrine sociale, l’Église n’a jamais condamné l’argent et l’Évangile nous met souvent en garde sur les dangers de l’argent mais ni les riches ni l’argent ne sont jamais condamnés par la Parole de Dieu.

Le message de ce dimanche, à propos de l’argent est clair.

Quand l’argent gouverne notre vie, quand l’argent se transforme en maitre et seigneur de notre existence, quand nous pensons jour et nuit aux méthodes et aux techniques que nous allons utiliser pour augmenter le capital ; nous devenons des esclaves de l’argent qui n’est plus un moyen dans notre existence mais le but de notre vie.

Le message de la parabole de ce dimanche est que l’argent doit être utilisé comme un moyen pour se faire des amis, pour aimer.

Le meilleur placement et la plus haute rentabilité de notre capital se produisent quand nous investissons dans la construction de vraies relations d’amitié et d’amour.

Si l’argent nous aide à construire de vrais ponts d’amitié et d’amour avec ceux qui travaillent pour nous ou avec ceux pour qui nous travaillons nous pouvons être sûrs d’avoir mis l’argent à sa place.

Tout cela peut rester théorique mais si nous suivons le conseil de Paul : faire des prières de demande, d’intercession et d’action de grâce, au cœur de nos activités salariées, nous allons voir que l’argent deviendra pour nous un moyen pour nous approcher de Dieu et des autres.

Donne-nous Seigneur ton Esprit pour que nous soyons des gérants honnêtes et pour que nous sachions posséder l’argent et non pas nous laisser posséder par lui.

Amen.

                        P Germán
Comments