24ème Dim du temps de l’Église Année Liturgique B LA, le 16 Septembre 2018

posted Sep 12, 2018, 6:46 PM by German Sanchez

24ème Dim du temps de l’Église

Année Liturgique B

LA, le 16 Septembre 2018 

1ère lecture : du livre d’Isaïe 50,4c-9a

Psaume : 114 (115)1-2.3-4.5-6.8-9

2ème lecture: de la lettre de St Jacques  2,14-18

Evangile: Saint Marc 8,27-35

La question de Jésus à ses disciples : « Pour vous, qui suis-je ? » et l’affirmation de Saint Jacques dans sa lettre : « Montre-moi donc ta foi sans les œuvres ; moi, c’est par mes œuvres que je te montrerai la foi » peuvent nourrir notre réflexion cette semaine et pour longtemps.

Qui est le Christ pour moi ? et par quelles œuvres je montre que je suis disciple du Christ ? Tout chrétien doit répondre à ces deux questions pour découvrir la beauté de la foi et l’importance de vivre, dans toutes nos relations, ce que nous croyons.

Jésus est un personnage de l’histoire et sa différence avec les autres personnages de l’histoire est d’être toujours vivant à côté de nous.

La science peut nous dire beaucoup de choses sur la personne de Jésus et sur ce qu’il a fait et dit en Palestine quand il est venu sur la terre. Mais, seulement la foi peut nous aider à avoir une relation vivante, joyeuse et sincère avec ce personnage de l’histoire qui est décédé à Jérusalem et qui trois jours après est revenu sur la terre pour habiter le cœur de ceux et celles qui croient en Lui et qui se font baptiser au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.

Pour moi, Jésus est la présence de Dieu dans le monde, il est mon frère, mon conseiller et mon défenseur.

La deuxième question de la liturgie d’aujourd’hui : « par quelles œuvres je montre que je suis disciple du Christ ? » est une conséquence de la première réponse.

Si nous avons une relation intime, honnête et sincère avec Jésus, nos paroles et nos actes vont être similaires aux paroles que Jésus a prononcées pendant sa vie et aux actes qu’il accomplit au milieu de nous.

Chaque fois que nous travaillons pour la justice et que nous refusons la violence nous sommes en train de montrer notre foi.

Quand nous partageons notre temps, nos talents et notre argent avec ceux et celles qui sont dans le besoin nous sommes en train de dire au monde entier que nous sommes disciples du Christ et que nous croyons à la fraternité universelle.

La foi est morte si elle n’est pas visible. Je suis sûr que cette semaine nous allons faire ressusciter notre foi. Si nous laissons agir l’Esprit de Dieu dans notre cœur nous allons connaître mieux Jésus et agir dans le monde comme ses disciples.

Amen. P. Germán
Comments