20º Dim. A LA, le 14 août 2011

posted Aug 11, 2011, 9:25 PM by German Sanchez   [ updated Sep 1, 2011, 4:44 AM ]

20º Dimanche du temps de l’Église

Année Liturgique A

Los Angeles, 14 août 2011

1ère lecture : du Livre d’Isaie 56,1.6-7

Psaume : 66(67)2-3.5-6.8

2ème lecture : de la lettre de Saint Paul aux Romains 11,13-15.29-32

Évangile : selon St Mathieu 15,21-28

 

La liturgie d’aujourd’hui nous invite à parler des étrangers et nous rappelle que l’Église est la maison de prière pour tous les peuples.

L’Évangile met en scène un épisode de la vie de Jésus dans la première communauté des croyants pour nous montrer que la question des étrangers qui dérangent et qui ont besoin d’être accueillis est une question très ancienne.

Les premiers chrétiens ont dû beaucoup réfléchir et ils ont dû se laisser bousculer dans leurs habitudes pour comprendre que le Christ est venu pour tous et que dans l’Église il ne peut pas y avoir des frontières.

La première communauté a dû reconsidérer ses idées et son mépris vis à vis des étrangers pour arriver à accepter des hommes et des femmes d’origines très diverses qui demandaient à faire partie de la famille chrétienne.

Jésus lui-même, utilise des arguments de son époque pour ne pas s’occuper de cette femme étrangère qui lui demande un service.

Les disciples interviennent auprès de leur maître pour qu’il réponde à cette étrangère, non pas par pitié mais pour qu’elle arrête de les importuner.

Jésus évolue et la communauté chrétienne apprend à s’ouvrir et à accueillir ceux et celles qui viennent d’ailleurs, qui n’ont pas les mêmes origines et qui n’ont pas la même histoire ni la même culture non plus.

L’Eglise n’arrête pas de nous rappeler que pour Dieu il n’y a pas de frontières.

Aujourd’hui, plus que jamais, nous sommes confrontés à la rencontre des cultures et à la mondialisation dans les origines des ceux et celles qui habitent nos villes et nos pays.

L’Eucharistie, le pain et le vin que les Africains reçoivent est le même que celui que les Asiatiques, les Européens, les Américains du Nord, du Centre ou du Sud reçoivent.

Nous recevons tous la même Parole de Dieu et nous partageons tous le même Corps du Christ. Alors, nourris par la même Parole et le même Corps du Christ nous devons nous accueillir les uns les autres comme membres de la même famille, de la famille de Dieu.

Dans le notre Père que nous récitons souvent nous affirmons que Dieu est le père de tous et par conséquence nous sommes frères et sœurs entre nous.

La première communauté de chrétiens a dû évoluer pour ne plus considérer les étrangers comme des membres de seconde zone. Aujourd’hui nous devons évoluer pour éviter que dans nos sociétés il y ait des hommes et des femmes qui soient considérés comme de seconde catégorie.

Ouvrons nos cœurs à la Parole de Dieu et laissons nous guider par le Christ qui veut rassembler tous les peuples et toutes les nations dans une seule maison : l’Église.

Prions pour nos gouvernants pour qu’ils nous aident à regarder les étrangers non pas comme une menace pour notre économie ou pour la sécurité de nos pays mais comme une chance pour construire l’avenir ensemble. Que la richesse et la beauté multiculturelle de nos communautés chrétiennes soient un exemple pour tous ceux et celles qui ont peur, qui se méfient ou qui méprisent les étrangers.

Amen.

P Germán
Comments