18ème Dim du temps de l’Église B OC et LA, le 4 et 5 août 2018

posted Aug 1, 2018, 6:21 PM by German Sanchez

18ème Dim du temps de l’Église B

OC et LA, le 4 et 5 août 2018

1ère lecture : du livre de l’Exode 16:2-4,12-15

Psaume : 77(78)3-4.23-24.25.54

2ème lecture: de la lettre de St Paul aux Ephésiens 4,17.20-24

Evangile: Saint Jean 6, 24-35

Dans la première lecture le peuple récrimine contre Aaron et Moïse : ils ont peur de mourir de faim dans le désert. L’acclamation de l’évangile dit : « l’homme ne vit pas que du pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu ». Et dans l’évangile Jésus dit qu’il est le pain de vie. La liturgie nous invite aujourd’hui à parler de la nourriture. Il y a la nourriture matérielle, intellectuelle et spirituelle. Les trois sont indispensables et nous avons besoin d’une bonne nourriture matérielle, intellectuelle et spirituelle pour vivre en bonne santé.

La nourriture matérielle fait partie de notre vie et la société nous invite de plus en plus à faire attention à ce que nous mangeons. Nous savons que la mauvaise nourriture est souvent à l’origine de beaucoup de maladies. Nous devons faire attention à la quantité et à la qualité d’aliments que nous consommons pour ne pas tomber dans la malnutrition ou l’obésité. Nous avons l’obligation morale d’aider les enfants et les jeunes à choisir ce qu’ils mangent pour éviter qu’ils se laissent séduire par tous les produits chimiques et artificiels qui séduisent nos papilles mais qui détruisent notre corps. Chaque fois que nous partageons un plat en famille ou avec des amis, nous devons remercier le Seigneur pour le pain de ce jour, nous devons penser à tous ceux et celles qui ne mangent pas à leur faim et nous devons lutter toujours contre le gaspillage de la nourriture matérielle. Il est scandaleux, c’est un péché mortel, de jeter des tonnes et des tonnes de nourriture quand il y a des milliers de gens qui meurent de faim dans le monde.

La nourriture intellectuelle est celle que nous recevons à l’école, à l’université, par la lecture des livres qui nous aident à grandir dans la connaissance. Nous avons besoin de cette nourriture pour développer l’intelligence que le Seigneur nous a confiée. Il y a des pays où l’éducation est obligatoire jusqu’à un certain âge. Nous les adultes, nous sommes responsables de l’éducation de nos enfants et de nos jeunes.

Nous ne pouvons pas laisser les enfants et les jeunes perdre leur temps toute la journée devant la télévision ou le téléphone portable. Ils peuvent utiliser ce temps pour apprendre un art, un sport ou une autre activité qui les aide à développer leurs talents. Une bonne nourriture intellectuelle est importante si nous voulons avoir un monde meilleur avec des hommes et des femmes capables de gérer leur vie, leur famille et la société. Remercions le Seigneur pour la bonne éducation que nous avons reçue ou que nous sommes en train de recevoir et prions pour tous les pays où l’éducation est un privilège de quelques-uns et non pas un droit fondamental de tous.

Enfin, nous avons la nourriture spirituelle. Elle est aussi très importante dans notre vie. Souvent nous ne lui donnons pas l’importance qu’elle mérite parce que nous avons oublié que notre vie intérieure est celle qui contrôle toutes nos activités. La nourriture spirituelle nous donne des principes pour agir toujours comme des enfants de Dieu que nous sommes. La nourriture spirituelle aide notre cœur à accueillir l’amour de Dieu et nous enseigne à partager cet amour avec les autres. La nourriture spirituelle illumine notre existence devant toutes les décisions que nous devons prendre et elle nous fortifie pour lutter contre toute adversité. Quand nous prions le Notre Père, nous demandons au Seigneur le pain de chaque jour. N’oublions pas que ce pain est matériel, intellectuel et spirituel.

Essayons d’avoir une bonne nourriture matérielle, intellectuelle et spirituelle pour vivre une vie saine, joyeuse et ouverte à Dieu et aux autres. Amen.

P Germán
Comments