18ème Dim du temps de l’Église C LA, le 4 août 2013

posted Aug 1, 2013, 5:34 PM by German Sanchez

18ème Dim du temps de l’Église

Année Liturgique C

Los Angeles, le 4 août  2013

1ère lecture : du livre de l’Ecclésiaste 1,2; 2,21-23

Psaume : 89(90) 3-4.5-6.12-13.14.17

2ème lecture: lettre de St Paul aux Colossiens 3,1-5.9-11

Evangile: Saint Luc 12,13-21

La liturgie de ce dimanche nous invite à réfléchir sur les valeurs qui animent notre vie et sur le chemin que nous devons suivre pour atteindre la paix et le bonheur auxquels tout homme et toute femme aspire.

L’Évangile nous invite à « être riches en vue de Dieu ».

Nous aspirons tous à être riches pour mieux profiter de la vie. Souvent nous nous laissons tromper par les propositions de notre monde et laissons de côté la Sagesse de Dieu.

Le pape François dans son voyage au Brésil a fait des discours courts, simples et pleins de la Sagesse de Dieu.

Je voudrais utiliser quelques propositions du pape au Brésil pour vous inviter à découvrir dans votre vie le chemin pour devenir « riches en vue de Dieu ».

Le pape a beaucoup insisté sur le fait que chacun doit découvrir la joie et la richesse d’avoir été choisi par Dieu pour être disciple du Christ. Les baptisés sont porteurs d’un grand trésor. La Bonne Nouvelle nous a été confiée et nous devons nous en réjouir et la transmettre avec joie autour de nous.

La richesse des disciples du Christ est de porter dans leur cœur l’Esprit de Dieu et de vivre dans leur existence illuminés et accompagnés par le Christ.

La culture d’aujourd’hui nous pousse à  vivre dans l’individualisme. Chacun pour soi ! Le monde et la technologie construisent de plus en plus de barrières pour nous séparer et nous couper les uns des autres. On préfère passer du temps au téléphone ou devant l’ordinateur pour envoyer des messages que d’aller voir son voisin qui a envie de parler et qui ne sait pas comment envoyer un texte.

Le pape nous invite à construire une culture de la rencontre. Nous avons besoin de sortir de nous-mêmes pour aller à la rencontre des autres et surtout de ceux et celles qui sont dans la périphérie, qui ne sont pas dans notre communauté, qui sont loin de l’Église, qui ne connaissent pas encore la Bonne Nouvelle.

Le pape disait aussi : « dans la vie nous devons avoir de grands idéaux pour sortir de nous-mêmes et pour aller dans les périphéries de notre existence pour annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres, aux exclus et aux marginaux et ainsi nous allons toucher, embrasser et soigner la chair du Christ souffrant au milieu de nous ».

La richesse que nous devons chercher est la richesse de la rencontre de l’autre et dans la relation avec nos frères et sœurs la découverte de la présence de Dieu.

Voila la richesse qui ne disparaît jamais et qui nous apporte paix et bonheur.

Le pape François nous rappelait qu’une fois on avait posé la question à mère Theresa de Calcutta : Alors que faut-il changer pour trouver la paix et le bonheur ? et elle avait répondu : Toi et moi.

Nous devons simplifier notre vie et devenir responsables de notre paix et de notre bonheur. Le Christ est avec nous et il nous montre le chemin et nous donne la force pour le suivre.

Amen.   P Germán
Comments