14ème Dim du temps de l’Église C OC-LA, le 6-7 juillet 2013

posted Jul 5, 2013, 2:30 PM by German Sanchez

14ème Dim du temps de l’Église C

OC-LA, le 6-7 juillet 2013

1ère lecture : du livre d’Isaïe 66,10-14c

Psaume : 65(66) 1-3.4-5.6-7.16.20

2ème lecture: lettre de St Paul aux Galates 6,14-18

Evangile: Saint Luc 10,1-12.17-20

Il y a quelques jours, nous avons célébré l'Indépendance des États Unis et dans ce mois-ci, plusieurs pays fêtent l'anniversaire de leur indépendance.

En ce dimanche, je vous invite à remercier le Seigneur pour la paix, la fraternité et le respect qui règnent dans nos pays et à prier pour que de plus en plus il y ait des hommes et des femmes qui s'engagent dans la construction d'un monde meilleur.

Remercier le Seigneur pour la paix, la fraternité et le respect qui règnent dans nos pays.

Plusieurs parmi nous viennent de pays où la guerre et l'insécurité sont toujours présentes. Beaucoup ont visité ou connaissent des pays où la paix est un rêve et le respect de l'autre, surtout des plus petits et des faibles, n'existe pas.

La paix, la fraternité et le respect de l'autre sont des droits fondamentaux de  toute personne et malgré cela beaucoup de nos frères et sœurs vivent des situations de guerre, sont traités comme des esclaves ou vendus comme des objets.

Nous devons remercier le Seigneur, tous les jours de notre existence, pour la paix, la fraternité et le respect que nous connaissons dans nos familles, dans nos communautés, dans nos quartiers et dans notre pays.

Nous devons remercier le Seigneur, tous les jours de notre existence, pour ceux et celles, qui avant nous se sont battus pour nous libérer de l'esclavage et pour nous apprendre la fraternité et le respect de l'autre.

La création nouvelle, dont parle St. Paul dans la lettre aux Galates, est la société dans laquelle la paix et la miséricorde règnent.

Le Christ envoya et continue à envoyer ses disciples,  dans le monde entier, deux par deux, c'est à dire, en communauté, en Église, à annoncer et à travailler pour la paix.

Le message de Jésus, depuis le début et pendant son ministère en Palestine a été un message de fraternité, de justice et d'amour. Les premières paroles du ressuscité ont été: "La paix soit avec vous". Nous avons besoin de paix pour vivre, nous avons besoin de paix pour vivre en famille, nous avons besoin de paix pour vivre ensemble.

La paix ne peut pas exister dans nos cœurs ni dans nos relations avec nos frères et sœurs et avec Dieu si la fraternité et le respect entre nous ne sont pas réelles.

Ne vivons pas dans une illusion spirituelle qui nous ferait croire que la prière va tout solutionner si nous ne nous engageons pas à être des artisans de paix et de réconciliation. Suivons l'exemple de St. François d'Assise, du pape François et de tant d'autres chrétiens qui œuvrent pour la paix.

Quand je regarde la télévision (ce qui est rare) et quand je lis les journaux (ce qui est encore plus rare) je découvre qu'il faut prier pour que de plus en plus il y ait des hommes et des femmes qui s'engagent dans la construction d'un monde meilleur.  "La moisson est abondante et les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers à sa moisson".

Il y a un peu plus de 2000 ans, le Seigneur a envoyé soixante douze disciples pour annoncer et pour travailler à la construction d'un monde meilleur, à une nouvelle création. Aujourd'hui nous sommes beaucoup plus nombreux et nous devons rassembler nos forces pour que tous les disciples du Christ, très nombreux dans le monde, comprennent que le message et le témoignage que le Seigneur nous a envoyé est de transmettre un message de paix, de fraternité et de respect.

Prenons le temps, en ces périodes de vacances pour rencontrer d'autres chrétiens et de nous engager avec eux dans la construction d'un monde meilleur. Amen. P. Germán
Comments