Réflexions Dominicales

12º Dimanche du temps de l’Église A Los Angeles, le 25 juin 2017

posted Jun 20, 2017, 2:34 PM by German Sanchez

12º Dimanche du temps de l’Église

Année Liturgique A

Los Angeles, le 25 juin 2017

Première communion de Maxime et Alexandra

1ère lecture : du Livre de Jérémie 20,10-13

Psaume : Ps 68(69) 8-10.14.17.33-35

2ème lecture : de la lettre de St Paul aux Romains 5,12-15

Evangile : selon St Matthieu 10,26—33

Avec la fête de la Trinité que nous avons célébrée il y a deux semaines, nous avons conclu le temps pascal et nous revenons au temps ordinaire ou temps de l’Église.

Maintenant, la liturgie nous invite particulièrement à réfléchir et à essayer de mettre en pratique la foi, à pratiquer la foi dans la vie de tous les jours.

La foi, la relation avec Jésus doit se pratiquer. C’est un non-sens, une contradiction de dire j’ai la foi mais je ne suis pas pratiquant.

La foi qui ne se manifeste pas dans les paroles et les actes de la vie de tous les jours est une foi morte. Elle n’est pas la foi en Jésus-Christ. Jésus est un Dieu d’hommes et de femmes qui agissent dans le monde illuminés, guidés et fortifiés par la présence de Dieu dans leur cœur.

Les lectures de ce dimanche nous rappellent que la foi est synonyme de confiance et que les chrétiens sont des messagers de la Bonne Nouvelle.

La foi est synonyme de confiance.

Croire en Dieu veut dire vivre dans la confiance. Dans l’Évangile de ce dimanche Jésus dit à ses disciples : « ne craignez pas. » Plusieurs fois dans la Bible la Parole de Dieu nous invite à dépasser la peur pour vivre dans la confiance.

Il est vrai que dans notre monde il y a beaucoup de situations et des événements qui peuvent nous conduire vers la peur. Nous ne sommes pas naïfs et nous savons que le mal existe autour de nous. Mais les chrétiens, les baptisés, ceux et celles qui se nourrissent du Corps et du Sang du Christ, ceux et celles qui ont reçu l’Esprit de Dieu, sont des hommes et des femmes qui voient et qui mettent en valeur tout ce qu’il y a de bon et de beau dans le monde. Nous vivons dans la confiance parce que nous savons que Dieu est avec nous et que le mal n’aura pas la dernière parole.

Le mal commis par des petits groupes fait souvent beaucoup de bruit. L’amour et la bonté qui existent dans le cœur de beaucoup d’hommes et de femmes de notre monde ne font pas de bruit mais ils agissent dans notre société et nous les chrétiens nous en sommes les témoins.

Le terrorisme et toutes les autres formes diaboliques de haine ne nous font pas peur. J’ai été heureux de voir les millions de jeunes qui se sont réunis en concert une semaine après les attentats de Manchester et de Londres. Ils chantaient ensemble : Love, love, love. Quel bonheur de savoir qu’il y a des millions et des millions de jeunes qui croient à l’amour et qui n’ont pas peur d’annoncer à tous que l’amour règnera dans notre monde.

Nous sommes des messagers de la Bonne Nouvelle. Le monde a besoin d’hommes et de femmes comme vous et moi qui annoncions par nos paroles et par nos actes que Dieu est amour, qu’Il est parmi nous, que nous sommes des prophètes de bonheur et que la paix et la justice règneront dans le monde quand l’humanité ouvrira les portes de son cœur à l’action de l’Esprit de Dieu. 

N’ayons pas peur. Allons annoncer à tous que Dieu est amour et que l’amour est l’arme la plus puissante pour vaincre le mal dans toutes ses formes.

P Germán

LE CORPS DU CHRIST A Los Angeles, le 18 juin 2017

posted Jun 16, 2017, 3:00 PM by German Sanchez

LE CORPS DU CHRIST A

Los Angeles, le 18 juin 2017

Première communion de Thomas D’Herbecourt

1ère lecture : du Livre du Deutéronome 8,2-3.14b-16a

Psaume : Psaume 147(147B) 12-13.14-15.19-20

2ème lecture : de la 1ère lettre de St Paul aux Corinthiens 10,16-17

Evangile: selon St Jean 6,51-58

La fête du Corps du Christ que nous célébrons aujourd’hui nous rappelle que l’Eucharistie est action de grâce, que nous sommes le Corps du Christ et que la foi a besoin de se nourrir de l’Eucharistie.

L’Eucharistie est action de grâce.

Moïse rappelle au peuple d’Israël tout ce que le Seigneur a fait pour eux. Aujourd’hui l’Eglise nous rappelle dans chaque Eucharistie que nous devons rendre grâce au Seigneur pour tout ce qu’Il a fait et qu’Il continue à faire pour nous.

La première raison pour laquelle les chrétiens se rassemblent le dimanche est  pour rendre grâce à Dieu.

Tous les dimanches nous pouvons faire une liste de tout ce que le Seigneur nous a donné dans la semaine pour lui rendre grâce. L’Eucharistie nous permet de laisser toutes les activités de côté pour remercier le Seigneur pour la création qu’il a mise dans nos mains, pour les talents qu’Il nous a confiés et pour la vie qu’Il nous prête tous les jours.

La fête d’aujourd’hui nous invite à vivre dans l’action de grâce.

L’Église nous rappelle souvent que nous sommes le Corps du Christ. Nous communions au Corps et au Sang du Christ pour devenir ce que nous mangeons et ce que nous buvons. La communauté chrétienne qui participe à l’Eucharistie est le Corps du Christ visible aujourd’hui. Par la participation à l’Eucharistie nous nous engageons à devenir les mains du Christ qui donnent aux pauvres, la voix du Christ qui console ceux et celles qui souffrent et les pieds du Christ qui vont de ville en ville annonçant la Bonne Nouvelle à toute la création.

Chaque fois que nous participons à l’Eucharistie, l’Eglise nous envoie dans le monde pour que nous soyons des ouvriers de paix et de justice et pour que nous annoncions à toute l’humanité que nous sommes tous des enfants de Dieu et des frères et sœurs de Jésus. La communauté chrétienne qui célèbre l’Eucharistie reçoit la mission de vivre au milieu des autres la fraternité pour que tous les hommes et les femmes comprennent que nous sommes de la même famille : la famille de Dieu.

Pour vivre comme chrétiens au milieu des autres nous avons besoin de recevoir le pain et le vin qui nourrissent la foi. 

La foi a besoin de se nourrir de l’Eucharistie. La foi s’étiole et disparaît si elle n’est pas nourrie par le Corps et le Sang du Christ. C’est une illusion de croire  que nous pouvons vivre la foi sans l’Eucharistie. Celui qui continue à croire et qui ne reçoit pas souvent l’Eucharistie construit son propre Dieu et invente une religion qui lui permet de faire tout ce qu’il veut. La foi sans l’Eucharistie est comme la vie sans la nourriture. Un chrétien qui ne participe pas à l’Eucharistie est un chrétien en danger. Il s’éloigne de Jésus, il n’écoute plus sa voix, il ne reçoit plus les sacrements qui illuminent, guident et fortifient nos paroles et nos actes.

Nous ne pouvons pas vivre en communion avec Dieu et avec la communauté chrétienne si nous ne participons pas à l’Eucharistie.

Remercions le Seigneur pour l’amour qu’il nous donne, soyons heureux d’être le Corps du Christ dans le monde d’aujourd’hui et vivons en communion avec Dieu et avec la communauté chrétienne.

L’Eucharistie est le plus grand cadeau que Dieu a fait à l’humanité.

Amen.  P Germán

LA TRINITE A Los Angeles, 11 Juin 2017

posted Jun 8, 2017, 7:12 PM by German Sanchez   [ updated Jun 10, 2017, 12:27 PM ]

LA TRINITE

Année Liturgique A

Premières communions de Jade, Apolline, Mathilde-Berthe, Louis-Antoine, le 18 juin Thomas D’Herbecourt et le 25 juin Maxime et Alexandra

Los Angeles, 11 Juin 2017

1ère lecture : du Livre de l’Exode 34,4b-6.8-9

Psaume : Cantique de Daniel 3,52.53.54.55

2ème lecture : de la 1ère lettre de St Paul aux Corinthiens 13,11-13

Evangile: selon St Jean 3,16-18

L’Église célèbre aujourd’hui la fête de la Trinité et dans notre paroisse nous avons eu 33 confirmations hier et nous avons 35 premières communions aujourd’hui, (10 dans la messe en anglais, 4 en français et 21 en espagnol à midi).

Nous pouvons applaudir tous ces jeunes qui ont décidé de recevoir un sacrement pour vivre en communion avec Dieu et avec la communauté chrétienne.

La Trinité, la confirmation et la communion nous invitent à penser à notre relation avec Dieu et notre relation avec les autres.

Notre relation avec Dieu.

Le Dieu des chrétiens est Trinitaire. Trois Personnes et un seul Dieu. Le Père est le Créateur de tout, le Fils est le Frère de tous et l’Esprit Saint est le Conseiller et le Défenseur de tous.

Quand nous recevons un sacrement nous devenons comme Dieu, créateur, frère et sœur de tous et conseilleur et défenseur des autres.

Nous avons un seul Dieu et nous faisons la différence entre le Père et le Fils et le Saint Esprit. Chaque fois que nous prions nous remercions Dieu le Père pour tout ce qu’Il nous donne. Il a mis la création dans nos mains pour que nous soyons les administrateurs de tout ce qu’il y a entre le ciel et la terre. Nous devons aimer et protéger ce beau cadeau que Dieu nous a confié. Tous les jours, nous devons regarder la vie de Jésus pour devenir comme lui, des hommes et des femmes qui vivent pour aimer et pour être aimés. Quand nous acceptons de devenir chrétiens et quand nous essayons de vivre comme Jésus nous ouvrons le cœur à l’Esprit Saint pour qu’il nous guide, nous conseille et nous donne la force pour combattre le mal et pour faire le bien toujours et partout.

Notre relation avec Dieu se manifeste dans notre relation avec les autres.

Nous sommes tous différents et nous devons vivre en unité pour former une seule humanité où chacun a sa place et où chacun est respecté pour ce qu’il/elle est.

Notre relation avec les autres doit s’inspirer de la relation qui existe entre le Père, le Fils et le Saint Esprit. Ils s’aiment et se respectent tellement que chacun a une mission et chacun est important dans la vie de l’autre.

Par la communion que nous recevons dans l’Eucharistie, nous acceptons que Dieu fasse partie de notre vie pour nous aider à vivre en communion, en paix et en fraternité avec ceux et celles qui sont autour de nous.

Si nous acceptons que les autres soient différents de nous et si nous découvrons dans la différence ce qui nous manque pour vivre mieux, nous allons faire de toutes nos rencontres et de toutes nos relations des lieux dans lesquels l’amour de Dieu est présent.

Recevoir le Corps et le Sang du Christ nous engage à devenir comme Jésus, des messagers de paix, des ouvriers de justice, des enfants de Dieu, des hommes et des femmes heureux de partager avec les autres la création que Dieu nous a confiée à tous.

Que la fête de la Trinité et la Communion que nous allons recevoir aujourd’hui et dans chaque Eucharistie nous aident à vivre plus unis à Dieu et dans une vraie communion avec les autres.

Amen.     P Germán

PENTECÔTE A OC/LA, le 3/4 juin 2017

posted Jun 1, 2017, 10:12 AM by German Sanchez   [ updated Jun 1, 2017, 10:22 AM ]

PENTECÔTE  A

1ères communions à Orange County de Clémence, Stanislas, Thélo, Alexia, Louis, Titouan.

OC/LA, le 3/4 juin 2017

1ère lecture : des Actes des Apôtres 2,1-11

Psaume : Ps 103(104) 1.24.29-30.31-34

2ème lecture : de la lettre de St Paul aux Corinthiens 12,3b-7.12-13

Evangile: selon St Jean 20,19-23

 

La Pentecôte est une des plus importantes fêtes pour les juifs et pour les chrétiens.

Pour les juifs elle leur rappelle le Mont Sinaï, le don des dix Paroles ou de la Loi qui représente  la présence de Dieu au milieu du peuple et le passage de la vie nomade à la vie sédentaire, à la vie de tous les jours.

Pour nous les chrétiens, la Pentecôte est la fête de la communauté, de l’Église et de l’envoi en mission.

Fête de la communauté, de l’Église. Aujourd’hui nous demandons et nous accueillons l’Esprit de Dieu dans nos cœurs. Aujourd’hui nous recevons individuellement et en communauté Celui qui nous permet de sortir de la peur pour ouvrir la porte de notre cœur et de notre vie aux autres. Tous les baptisés, de toutes les nations et de toutes les langues reçoivent aujourd’hui l’Esprit Saint pour former le Corps du Christ visible sur la terre.

L’Esprit que nous célébrons aujourd’hui nous permet de communier, d’entrer en relation avec Dieu et avec les autres pour former un seul Corps, le Corps du Christ.

Aujourd’hui nous ouvrons les portes de l’Église pour que tous les baptisés trouvent une place dans la vie et dans les activités de la communauté. La Pentecôte nous rappelle que tous les baptisés sont membres du Corps du Christ et que chacun doit trouver sa place dans la communauté pour accueillir Dieu dans sa vie et pour réaliser la mission qu’Il confie à chacun pour le bien de tous.  

La Pentecôte est aussi la fête de l’envoi en mission. Aujourd’hui l’Eglise, la Liturgie et la fête de la Pentecôte nous rappellent que par le baptême nous avons été envoyés en mission. Tous les baptisés, sans exception, ont reçu, le jour de leur baptême, la mission de sortir de la peur, de l’égoïsme, de notre petit cercle familial ou social pour aller dans notre quartier, dans notre école, dans son travail et dans le monde entier annoncer que Dieu est venu pour tous et que Dieu a besoin de la diversité de tous les hommes et les femmes de la terre pour former un monde meilleur. Aujourd’hui nous recevons la mission d’annoncer par notre vie et par nos paroles, que Dieu a besoin de tous pour que l’humanité se construise autour du Corps du Christ dans la fraternité, dans la justice et dans le respect de la création.

Célébrons ensemble la Pentecôte, remercions le Seigneur pour la communauté qu’Il a mis sur notre route pour nous aider à vivre la foi et demandons et accueillons l’Esprit Saint dans notre vie pour vivre dans la joie et la confiance la mission que le Seigneur nous a confiée.

Bonne fête de la Pentecôte, bonne fête de notre mission dans le monde et dans l’Église, bonne fête de la présence et de l’action de Dieu dans notre vie.

Amen.

P Germán

7º Dimanche de Pâques L’Ascension du Seigneur A Los Angeles, le 28 mai 2017

posted May 25, 2017, 5:27 PM by German Sanchez   [ updated May 28, 2017, 1:15 PM ]

7º Dimanche de Pâques

L’Ascension du Seigneur

Année Liturgique A

Los Angeles, le 28 mai 2017

1ère lecture : des Actes des Apôtres 1,1-11

Psaume : Ps 46(47)2-3.6-7.8-9

2ème lecture : de la lettre de St Paul aux Éphésiens 1,17-23

Evangile: selon St Matthieu 28,16-20

Dans les diocèses des USA nous célébrons aujourd’hui la fête de l’Ascension du Seigneur.

Après avoir accompli sa mission sur la terre, le Christ retourne vers son Père et confie la mission qu’il avait commencée à ses disciples.

Faire des disciples de toutes les nations, les baptiser et leur enseigner à vivre comme Jésus : voilà la mission que Jésus nous a confiée et il nous a promis de rester avec nous jusqu’à la fin du monde.

Faire des disciples de toutes les nations.

Jésus ne veut pas que l’Église ferme ses frontières mais plutôt qu’elle les ouvre. Dans l’Église il doit y avoir des hommes et des femmes de toutes les nations qui acceptent d’accueillir le Christ dans leur cœur et se laisser guider par l’Esprit Saint pour vivre comme Jésus, tournés vers le Père et au service des autres.

Aujourd’hui nous devons prendre conscience que notre relation avec Dieu commence par être disciple de Jésus. Nous sommes tous des « Théophile », des hommes et des femmes qui aiment Dieu, qui ont une relation privilégiée avec Jésus et qui se laissent illuminer et guider par l’Esprit Saint. Si nous sommes disciples de Jésus, des amoureux de Dieu, alors, nous sommes envoyés pour baptiser et enseigner nos frères et sœurs à vivre comme Jésus.

Le baptême est le sacrement dans lequel nous acceptons de mourir avec Jésus au péché pour vivre avec Lui dans l’amour. Par le baptême nous acceptons d’entrer dans une communauté qui se nourrit de la Parole et de l’Eucharistie pour être dans le monde la présence de Dieu qui aime, qui protège et qui guide tous les hommes et les femmes de bonne volonté vers le vrai bonheur et la vraie paix.

Le baptême nous sanctifie et en même temps nous envoie vers les autres. Dans le baptême nous recevons la vie de Dieu et Il nous envoie enseigner, instruire et aider les autres à découvrir que Dieu est amour et qu’Il est au milieu de nous pour nous accompagner sur le chemin de la vie.

Nous devons accomplir la mission d’enseigner avec beaucoup de patience, de compréhension, de respect pour les autres et de confiance en la présence de Jésus dans notre vie.

Beaucoup d’hommes et de femmes de notre société ont besoin des disciples de Jésus pour découvrir le vrai visage de Dieu.

Il y a beaucoup de gens dans notre monde qui ne connaissent pas Dieu ou qui ont une fausse image de Lui. Nous avons la mission d’aider nos frères et sœurs, avec nos paroles et nos actes, à découvrir que dans le monde il y a un Dieu qui nous aime, qui désire notre bonheur et qui nous accompagne dans toutes les situations de notre vie.

Écoutons la voix du Seigneur qui nous envoie dans le monde entier faire des disciples, les baptiser et leur enseigner à vivre heureux parce que nous sommes tous des enfants d’un Dieu qui est amour

Amen.

P Germán

6º Dimanche de Pâques Los Angeles, 21 mai 2017

posted May 20, 2017, 8:53 AM by German Sanchez

6º Dimanche de Pâques

Année Liturgique A

Los Angeles, 21 mai 2017

1ère lecture : des Actes des Apôtres 8,5-8.14-17

Psaume : Ps 65(66)1-3.4-5.6-7.16.20

2ème lecture : de la 1ère lettre de St Pierre 3,15-18

Evangile: de St Jean 14,15-21

Après la résurrection et avant l’ascension, Jésus prépare ses disciples à son départ.

« Si vous m’aimez, vous resterez fidèles à mes commandements. Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur ».

Aimer et accueillir le Défenseur.

Aimer :

La vocation de tout chrétien est d’aimer et se laisser aimer. Le commandement que le Seigneur nous demande de respecter est le commandement de l’amour. Nous sommes des représentants de Dieu sur la terre. Nous sommes les ambassadeurs, les envoyés d’un Dieu qui est amour.

Tout ce qui s’oppose à l’amour s’oppose à la foi et s’oppose à l’humanité. Que nous soyons chrétiens, croyants ou pas, nous avons été créés par amour et pour aimer. Le seul chemin qui conduit l’homme et la femme au bonheur est le chemin de l’amour.

Dans toutes nos paroles, dans toutes nos actions et dans toutes nos décisions, l’amour doit être présent pour que nous agissions d’une façon humaine. Seul l’amour fait de nous l’image de Dieu sur la terre.

L’amour n’est pas seulement un discours constitué de belles paroles. L’amour est plus qu’un discours. Il est une façon de vivre. Il est patience, respect, pardon, douceur, tendresse, compréhension, dialogue, générosité, partage, accueil, joie,…. Toutes les belles paroles et les actions qui nous apportent du bonheur sont remplies d’amour.

Tout passe dans la vie. Tout finit dans la journée. La seule chose qui reste pour toujours est l’amour donné et reçu.

Être chrétien, vivre avec le Christ, croire en Dieu est possible si nous acceptons d’aimer. Jésus nous a montré le chemin, il a donné sa vie par amour pour nous et il nous demande de suivre son exemple. Essayons de donner notre vie pour les autres. Commençons aujourd’hui et allons-y par étapes. Essayons de donner notre vie pour notre conjoint(e), pour notre famille, pour notre quartier, pour la communauté, pour la société et pour le monde. C’est de la folie mais c’est possible et beaucoup l’ont fait avant nous.    

Accueillir le Défenseur.

Jésus est parti pour nous envoyer un Défenseur, un Avocat, un Conseiller. Il s’appelle l’Esprit Saint, l’Esprit de Dieu.

Nous vivons dans le monde illuminés, conseillés, fortifiés et défendus par l’Esprit de Dieu.

Devant le mal, la haine, la violence, la guerre, la calomnie, la peur, l’égoïsme, la honte, l’envie, les addictions, toutes les situations qui nous empêchent de vivre en paix y compris la mort, nous avons un Défenseur. L’Esprit de Dieu nous aide à découvrir la vérité, l’humilité, la sagesse, le don de soi. Nous avons le meilleur Avocat du monde. N’hésitons pas à lui demander des conseils. Accueillons-le dans notre vie. N’ayons pas peur d’utiliser sa force pour faire des prouesses et manifester notre amour pour les autres et pour la création.

L’Esprit de Dieu qui habite dans nos cœurs est prêt à agir avec nous et pour nous. Faisons lui confiance et vivons en paix avec Dieu, avec nous-même et avec les autres.

Amen.

P Germán

5º Dimanche de Pâques A Los Angeles, 13/14 mai 2017

posted May 9, 2017, 5:35 PM by German Sanchez

5º Dimanche de Pâques

Année Liturgique A

Los Angeles, 13/14 mai 2017

1ère lecture : des Actes des Apôtres 6,1-7

Psaume : Ps 32(33)1-2.4-5.18-19

2ème lecture : de la 1ère lettre de St Pierre 2,4-9

Evangile: de St Jean 14,1-12

Les lectures de ce dimanche nous invitent à découvrir trois éléments qui doivent exister dans la vie de tout baptisé et de toute communauté chrétienne pour que nous soyons vraiment le Corps du Christ visible dans la société.

L’annonce de la Parole, la liturgie et la charité : trois éléments inséparables. Ils doivent être visibles pour que les chrétiens ne deviennent pas un groupe d’illuminés ou de fanatiques ou simplement des humanistes qui se mettent ensemble pour servir les autres.

L’annonce de la Parole : les premières communautés chrétiennes sont nées grâce à l’annonce de la résurrection du Christ. Toute communauté chrétienne et tout chrétien commencent à être disciples du Christ quand ils comprennent et acceptent l’annonce de la Bonne Nouvelle : le Christ est ressuscité. Il est le Chemin, la Vérité et la Vie.

Tous les baptisés et toutes les communautés chrétiennes ont la mission d’annoncer au monde entier que Dieu est parmi nous et qu’Il est visible dans le visage de Jésus Christ.

Nous devons utiliser tous les moyens modernes de communication pour annoncer la Parole et pour aider les autres à découvrir et à rencontrer le Christ qui est le Chemin vers le bonheur, la Vérité dans un monde dans lequel beaucoup de mensonges circulent et la Vie dans une société qui semble oublier parfois le grand commandement « tu ne tueras pas ».

La liturgie est le moyen par lequel la communauté se rassemble pour écouter l’annonce de la Parole, remercier le Seigneur dans la prière et prendre des forces pour aller dans le monde et vivre au milieu des autres comme ambassadeurs de Dieu. Dans la liturgie nous formons le Corps du Christ. Nous sommes nourris par la même Parole, nous partageons le même pain et la même coupe.

Dans la liturgie nous arrêtons toutes nos activités pour ouvrir le cœur et l’intelligence à l’Esprit de Dieu qui vient habiter en nous.

Aucun chrétien et aucune communauté chrétienne peuvent exister s’ils ne se nourrissent pas de la liturgie, s’ils ne prennent pas du temps pour regarder le visage et écouter la voix du Christ qui est venu dans le monde pour nous enseigner à aimer.

La charité est le troisième élément qui doit être présent dans la vie de tout baptisé et de toute communauté chrétienne. La charité est la manifestation de la Parole que nous avons reçue. Elle est le fruit de la liturgie que nous célébrons. Elle est la preuve de la présence de l’Esprit de Dieu en nous. Dieu est amour et amour est synonyme de charité. Sans la charité, l’annonce de la Parole se transforme en discours vide de sens et la liturgie n’est plus une rencontre avec Dieu mais un rassemblement de copains et de copines. Le monde découvrira que nous sommes chrétiens et que l’Esprit de Dieu habite en nous s’il écoute dans nos paroles et voit dans nos actes la charité, l’amour, la fraternité, le pardon, la compréhension, le dialogue… la présence de Dieu. Le Pape disait, en quittant l’Égypte, il y a quelques semaines, que le seul extrémisme que Dieu accepte était celui de la charité.

Soyons fiers d’être chrétiens et travaillons avec toutes nos forces pour former des communautés chrétiennes dans lesquelles l’annonce de la Parole, la liturgie et la charité soient toujours présentes.

Amen. P. Germán

4º Dimanche de Pâques A Orange County et Los Angeles, 6-7 mai 2017

posted May 4, 2017, 4:21 PM by German Sanchez

4º Dimanche de Pâques 

Année Liturgique A

Orange County et Los Angeles, 6-7 mai 2017

1ère lecture : des Actes des Apôtres 2,14a.36-41

Psaume : Ps 22(23) 1-3a.3b-4.5-6

2ème lecture : de la 1ère lettre de St Pierre 2,20b-25

Evangile: de St Jean 10,1-10

’Église nous invite en ce 4ème dimanche de Pâques à prier pour les vocations : la vocation sacerdotale, religieuse, missionnaire, le mariage, la vie célibataire, la vocation de tous les hommes et les femmes de la terre.

Je vous invite cette semaine à réfléchir sur trois questions.

Qu’est-ce que c’est une vocation ?

Comment trouver sa vocation ?

Quel est le résultat de vivre sa vocation ?

Qu’est-ce que c’est une vocation ?

La vocation est un appel à vivre d’une certaine façon. Chacun a une vocation. Dieu propose à chacun une route, un chemin à suivre et il nous laisse la liberté d’accepter, de différer ou de refuser l’invitation.

Nous sommes tous différents, chacun a des goûts et des aspirations différents.  Nous avons des qualités et des défauts qui nous permettent d’être mieux dans un domaine ou dans un autre.

Toutes les vocations sont nécessaires pour que la société fonctionne correctement.

Nous  avons besoin de professeurs, d’étudiants, de parents, de politiques, d’architectes, de comptables, de prêtres, de médecins, des hommes et des femmes qui consacrent leur vie au service des autres.

La vocation est l’activité, le « métier » ou la profession qui nous permet de nous réaliser comme personnes utiles et heureuses de faire ce pourquoi elles ont été créées.

Comment trouver sa vocation ?

L’Évangile de ce matin nous dit que Jésus est la « porte ». Nous savons tous que la porte ouverte nous permet d’aller vers les autres et que la porte fermée nous empêche de rencontrer nos frères et sœurs. Dieu est au milieu de nous. Il suffit de lui ouvrir la porte de son cœur pour qu’Il puisse entrer dans notre vie. Le Christ est la porte qui nous permet de trouver notre vocation. Il nous illumine et nous guide vers la vocation que chacun doit réaliser. Il nous enseigne à aimer Dieu et les autres comme nous nous aimons nous-mêmes. Il est le seul qui nous accompagne fidèlement pour que chacun puisse aimer et se sentir aimé. Il est la porte que nous devons traverser pour trouver la beauté et la richesse de notre vie. Il ne nous demande rien en échange. Il désire simplement nous conduire vers le bonheur, la paix et la fraternité. Ouvrez la porte de votre cœur au Christ et vous allez trouver votre vocation qui est la joie de vivre avec Dieu et avec les autres.

Quel est le résultat de vivre sa vocation ?

Le résultat est la paix intérieure et la liberté.

Quand nous suivons des gourous, des philosophies, des théories qui s’opposent à l’Évangile qui est Bonne nouvelle pour tous, nous  suivons des charlatans, des voleurs ou des gens qui nous conduiront vers le malheur.

Jésus est la porte qui nous permet d’entrer et de sortir librement. Nous avons tous besoin de vivre en paix avec nous-même, avec Dieu et avec les autres. Suivre sa vocation nous conduit vers la paix. Si nous sommes en paix nous allons nous sentir libres. Nous allons découvrir que dans nos cœurs il y a beaucoup d’amour et que l’amour donné et reçu dans une vocation nous libère de l’égoïsme, de la méchanceté et de la jalousie.

La vocation de tous les chrétiens est d’aimer et pour être chrétiens il faut ouvrir la porte de son cœur à Dieu.

Aujourd’hui vous êtes tous invités à rencontrer Dieu qui attend que vous lui ouvriez la porte de votre vie.

P Germán

3º Dimanche de Pâques A Los Angeles, le 30 avril 2017

posted Apr 27, 2017, 10:29 AM by German Sanchez

3º Dimanche de Pâques 

Année Liturgique A

Los Angeles, le 30 avril 2017

1ère lecture : des Actes des Apôtres 2,14.22-23

Psaume : Ps 15(16) 1-2.5.7-8.9-10.11

2ème lecture : de la 1ère lettre de St Pierre 2,17-21

Evangile: de St Luc 24,13-35

La liturgie et les lectures que l’Église nous propose pendant le temps pascal cherchent à nous aider à comprendre que Jésus est vivant, qu’il marche avec nous et qu’Il se donne à nous dans l’Eucharistie.

Jésus est vivant.

La Bonne Nouvelle que les Écritures annoncent, la Bonne Nouvelle que les chrétiens transmettent au monde entier, la Bonne Nouvelle que les autorités romaines veulent faire taire est celle-ci : le Christ est ressuscité et il est vivant. 

La première communauté chrétienne s’est construite sur le témoignage des disciples qui ont rencontré le Christ vivant. Il les a envoyé annoncer à toute la création qu’Il est vivant.

L’Église d’hier, d’aujourd’hui et de demain a la mission d’aider tous les hommes et les femmes de bonne volonté à rencontrer le Christ.

Si le Christ n’est pas vivant, notre foi est vide, l’Église aurait disparu depuis longtemps et il n’y aurait pas eu de chrétiens dans le monde entier qui auraient accepté de donner leur vie pour un défunt.

Le Christ marche avec nous.

Non seulement le Christ est vivant mais Il marche avec nous. Il partage notre vie aujourd’hui. Il est présent au milieu de nos joies, de nos peines, de nos interrogations, de nos doutes et de nos faiblesses.

Depuis la Résurrection du Christ, l’humanité n’est plus seule pour lutter contre le mal et pour finir la création. Dieu est avec nous et Il nous illumine, nous guide et nous fortifie.

Les chrétiens savent qu’Ils doivent écouter la voix du Seigneur qui nous parle pour nous expliquer les Écritures. Il nous montre le chemin pour découvrir le sens de la vie, notre vocation, la route que nous devons prendre chaque jour pour arriver au bonheur qu’il nous a promis. Chaque fois que nous écoutons la voix du Christ qui marche avec nous et que nous suivons ses conseils nous grandissons dans l’amour pour Dieu et pour notre prochain. Chaque fois que nous refusons d’écouter le Seigneur et de suivre la route qu’Il nous montre, nous nous éloignons de Dieu et nous nous séparons de nos frères et sœurs.

Le Seigneur se donne à nous dans l’Eucharistie.

Nous avons besoin de signes visibles pour découvrir l’amour des autres. Nous manifestons notre amour par des gestes, des paroles et des cadeaux. Dieu a voulu nous montrer son amour par des gestes et des paroles que nous appelons les sacrements. Dans l’Eucharistie, Dieu utilise le pain et le vin pour se rendre présent au milieu de notre communauté. Par l’Eucharistie le Seigneur nourrit notre corps et notre foi avec le pain et le vin qui deviennent le Corps et le Sang du Christ donnés pour nous.

Quand nous participons à l’Eucharistie, le Seigneur entre dans notre corps pour que nous devenions le Corps du Christ visible dans la société d’aujourd’hui.

Il y a plus de deux mille ans qu’on a crucifié le Seigneur. Il y a encore aujourd’hui des gens qui veulent tuer Dieu et le faire disparaître de notre monde. Mais nous savons qu’Il est vivant, qu’Il marche avec nous aujourd’hui et jusqu’à la fin des temps et qu’Il se donne à nous dans chaque Eucharistie.

Allons dans nos maisons, dans nos quartiers, dans notre travail et dans la société pour aider tous les hommes et les femmes de bonne volonté à découvrir la Bonne Nouvelle.

Amen.

P Germán

2º Dimanche de Pâques Dimanche de la Divine Miséricorde A Los Angeles, 23 avril 2017

posted Apr 21, 2017, 6:06 PM by German Sanchez

2º Dimanche de Pâques

Dimanche de la Divine Miséricorde  

Année Liturgique A

Los Angeles, 23 avril 2017

1ère lecture : des Actes des Apôtres 2,42-47

Psaume : 117(118)2-4,13-15,22-24

2ème lecture : de la 1ère lettre de St Pierre 1,3-9

Evangile: de Saint Jean 20,19-31

Le deuxième dimanche de Pâques a été déclaré par Saint Jean Paul II le dimanche de la Miséricorde. Le Pape François nous a invités, l’année dernière, à vivre une année consacrée à la Miséricorde.

La Miséricorde de Dieu  se manifeste dans son amour inconditionnel et infini pour la Création.

Nous pouvons découvrir son amour pour nous et pour toute l'humanité dans la foi et la paix qui viennent de Lui et dans la mission qu'il nous a confiée.

La foi et la paix qui viennent de Dieu. 

Si nous sommes ici et fréquentons l'Eglise c'est parce que nous avons reçu un grand cadeau de Dieu: la foi. Nous croyons que Dieu s'est fait homme, qu'Il est descendu de son trône pour partager notre vie, pour vivre au milieu de la Création. Nous croyons que Jésus-Christ est vivant et qu'Il est présent dans l'Eglise et dans le monde. Nous sommes heureux parce que sans avoir vu le Seigneur ressuscité nous constatons sa présence dans nos cœurs et dans le cœur de tous ceux et celles qui vivent le commandement de l'amour.

Nous croyons que nous pouvons vivre en paix parce que Dieu est avec nous et qu'il n'y a pas de situation ou des personnes qui puissent nous faire du mal parce que Dieu est plus puissant que toutes les forces du mal. Il nous a enseigné que l'amour qu'Il nous a donné et que nous partageons avec les autres est le chemin de la joie, du bonheur et de la paix de tous.

Quand nous avons des doutes sur la présence de Dieu dans notre vie comme Thomas et quand nous avons peur des autres ou de l'avenir comme les disciples, alors, nous verrouillons les portes de notre cœur et de nos maisons. Nous nous enfermons en nous-mêmes, nous devenons égoïstes et dans nos vies, la solitude et le malheur prennent la place de la paix et de l'amour qui viennent de Dieu.

Si nous ouvrons le cœur et l'intelligence pour accueillir la foi et la paix qui viennent de Dieu, nous allons faire avec Thomas une belle profession de foi devant Jésus: "Mon Seigneur et mon Dieu".

La mission 

La mission que Dieu nous a confiée est aussi un autre chemin par lequel Dieu manifeste son amour pour nous. Malgré nos doutes, avec nos faiblesses et sans prendre en compte nos hésitations, Dieu nous a choisi, vous et moi, tous les baptisés pour aller dans le monde entier annoncer la Bonne Nouvelle. Nous avons la mission et la responsabilité d'annoncer à tous nos frères et sœurs que Dieu aime la Création, qu’Il est vivant et qu'Il agit aujourd'hui par les paroles et les actes de ceux et celles qui se laissent illuminer et guider par son Esprit.

Notre mission est de partager la foi et la paix qui viennent de Dieu avec les autres. Notre vie doit révéler à tous l'amour et la miséricorde de Dieu qui habitent nos cœurs.

Les baptisés sont le visage de Dieu présent dans le monde d'aujourd'hui et nous ne pouvons pas oublier que le Pape François dit souvent que le visage de Dieu est miséricorde.

Soyons heureux de croire, vivons dans la paix parce que Dieu est avec nous et allons vers les autres pour leur dire que Dieu est vivant et qu'Il veut le bonheur de tous.

Amen. P. Germán

1-10 of 448