Réflexions Dominicales

2º Dimanche de Pâques Dimanche de la Divine Miséricorde A Los Angeles, 23 avril 2017

posted Apr 21, 2017, 6:06 PM by German Sanchez

2º Dimanche de Pâques

Dimanche de la Divine Miséricorde  

Année Liturgique A

Los Angeles, 23 avril 2017

1ère lecture : des Actes des Apôtres 2,42-47

Psaume : 117(118)2-4,13-15,22-24

2ème lecture : de la 1ère lettre de St Pierre 1,3-9

Evangile: de Saint Jean 20,19-31

Le deuxième dimanche de Pâques a été déclaré par Saint Jean Paul II le dimanche de la Miséricorde. Le Pape François nous a invités, l’année dernière, à vivre une année consacrée à la Miséricorde.

La Miséricorde de Dieu  se manifeste dans son amour inconditionnel et infini pour la Création.

Nous pouvons découvrir son amour pour nous et pour toute l'humanité dans la foi et la paix qui viennent de Lui et dans la mission qu'il nous a confiée.

La foi et la paix qui viennent de Dieu. 

Si nous sommes ici et fréquentons l'Eglise c'est parce que nous avons reçu un grand cadeau de Dieu: la foi. Nous croyons que Dieu s'est fait homme, qu'Il est descendu de son trône pour partager notre vie, pour vivre au milieu de la Création. Nous croyons que Jésus-Christ est vivant et qu'Il est présent dans l'Eglise et dans le monde. Nous sommes heureux parce que sans avoir vu le Seigneur ressuscité nous constatons sa présence dans nos cœurs et dans le cœur de tous ceux et celles qui vivent le commandement de l'amour.

Nous croyons que nous pouvons vivre en paix parce que Dieu est avec nous et qu'il n'y a pas de situation ou des personnes qui puissent nous faire du mal parce que Dieu est plus puissant que toutes les forces du mal. Il nous a enseigné que l'amour qu'Il nous a donné et que nous partageons avec les autres est le chemin de la joie, du bonheur et de la paix de tous.

Quand nous avons des doutes sur la présence de Dieu dans notre vie comme Thomas et quand nous avons peur des autres ou de l'avenir comme les disciples, alors, nous verrouillons les portes de notre cœur et de nos maisons. Nous nous enfermons en nous-mêmes, nous devenons égoïstes et dans nos vies, la solitude et le malheur prennent la place de la paix et de l'amour qui viennent de Dieu.

Si nous ouvrons le cœur et l'intelligence pour accueillir la foi et la paix qui viennent de Dieu, nous allons faire avec Thomas une belle profession de foi devant Jésus: "Mon Seigneur et mon Dieu".

La mission 

La mission que Dieu nous a confiée est aussi un autre chemin par lequel Dieu manifeste son amour pour nous. Malgré nos doutes, avec nos faiblesses et sans prendre en compte nos hésitations, Dieu nous a choisi, vous et moi, tous les baptisés pour aller dans le monde entier annoncer la Bonne Nouvelle. Nous avons la mission et la responsabilité d'annoncer à tous nos frères et sœurs que Dieu aime la Création, qu’Il est vivant et qu'Il agit aujourd'hui par les paroles et les actes de ceux et celles qui se laissent illuminer et guider par son Esprit.

Notre mission est de partager la foi et la paix qui viennent de Dieu avec les autres. Notre vie doit révéler à tous l'amour et la miséricorde de Dieu qui habitent nos cœurs.

Les baptisés sont le visage de Dieu présent dans le monde d'aujourd'hui et nous ne pouvons pas oublier que le Pape François dit souvent que le visage de Dieu est miséricorde.

Soyons heureux de croire, vivons dans la paix parce que Dieu est avec nous et allons vers les autres pour leur dire que Dieu est vivant et qu'Il veut le bonheur de tous.

Amen. P. Germán

Dimanche de Pâques Année Liturgique A Le 16 avril 2017 Baptême d’Ella Habib

posted Apr 15, 2017, 11:20 AM by German Sanchez   [ updated Apr 21, 2017, 6:05 PM ]

Dimanche de Pâques Année Liturgique A

Baptême d’Ella Habib

Los Angeles, le 16 avril 2017

Évangile: selon St Jean 20,1-9

Le jour de Pâques est une fête très importante pour nous les chrétiens.

Aujourd’hui nous annonçons au monde entier que la lumière de la Foi, de l’Espérance et de l’Amour ont vaincu les ténèbres de la méfiance, de l’égoïsme et de la haine.

Le jour de Pâques est la grande fête des chrétiens. Le Christ ressuscité nous envoie dans le monde pour que nous soyons lumière pour tous nos frères et sœurs qui vivent encore dans les ténèbres.

Le jour de Pâques est un grand jour parce que le Christ est ressuscité, il est vivant et nous sommes ses disciples.

Aujourd’hui nous chantons alléluia et nous invitons tous les hommes et les femmes de bonne volonté à se réjouir avec nous parce que dans notre monde Dieu est présent et l’Esprit de Dieu nous accompagne tous les jours et jusqu’à la fin des temps.

Aujourd’hui nous sommes envoyés par l’Église pour porter la lumière du Christ à quelqu’un. Allons visiter un malade ou une personne seule. Partageons avec ceux et celles qui souffrent un peu de la joie de Pâques. Annonçons à tous nos frères et sœurs qui ont peur de l’avenir qu’Ils ne sont pas seuls. Le Christ est Vivant ! Il est avec nous et Il nous envoie pour lutter contre le mal, contre l’injustice et contre tout ce qui est contraire à la fraternité et à l’amour.

La fête de Pâques est une grande fête parce que tous les chrétiens s’engagent avec le Christ à construire une famille, une communauté, une société, un pays et un monde dans lequel l’amour du Christ est partagé avec tous. Bonne Fête de Pâques. Amen, Alléluia.

P. Germán

Vigile Pascale Année Liturgique A Los Angeles, le 15 avril 2017

posted Apr 15, 2017, 11:15 AM by German Sanchez

Vigile Pascale   Année Liturgique A

Los Angeles, le 15 avril 2017

Évangile: selon Matthieu 28,1-10

Cette nuit est la nuit de la Foi, l’Espérance et l’Amour. L’artiste qui a décoré le Cierge Pascal de notre paroisse a voulu que nous ayons dans notre église cette image de la croix qui nous rappelle que nous sommes chrétiens parce que nous avons la Foi, l’Espérance et l’Amour.

La Foi. Nous sommes ici ce soir parce que nous croyons que le Christ est vivant. Aujourd’hui nous célébrons la victoire du Christ sur la mort et nous chantons alléluia parce que nous savons que le Seigneur est avec nous. Les sacrements que nous allons célébrer ce soir sont célébrés parce que le Christ est au milieu de nous et parce qu’Il agit par l’intermédiaire de l’Église.

L’Espérance. Devant la souffrance, le mal, la méfiance et la haine qui existent dans notre monde, nous avons l’espérance que le Seigneur est avec nous. Il nous a donné l’Esprit Saint pour que nous illuminions tous les points sombres de notre monde. Nous espérons qu’avec l’aide du Christ ressuscité, nous allons transformer le monde. Les chrétiens sont des hommes et des femmes d’espérance.

L’amour. Notre vie de chrétien doit se reconnaître par l’amour que nous recevons de Dieu et par l’amour que nous partageons avec nos frères et sœurs. Nous écoutons la Parole de Dieu et nous communions au Corps et au Sang du Christ dans l’Eucharistie pour prendre des forces pour aller semer l’amour là où il y a la haine, l’égoïsme ou la division. Nous sommes sur la terre pour aimer. Que la lumière du Christ ici présente illumine vos cœurs pour que la Foi, l’Espérance et l’Amour remplissent votre existence. Bonne fête de Pâques. Alléluia ! P. Germán

Vendredi Saint Année Liturgique A Los Angeles, le 14 avril 2017

posted Apr 14, 2017, 10:16 AM by German Sanchez   [ updated Apr 14, 2017, 2:12 PM ]


Vendredi Saint

Année Liturgique A

Los Angeles, le 14 avril 2017

1ère lecture : du Livre du Prophète Isaïe 52,13—53,12

Psaume: Ps 30(31)2.6.12-13.15-16.17.25

2ème lecture : de la lettre aux Hébreux 4,14-16 ; 5,7-9

Evangile: selon St Jean 18,1—19,42

Le vendredi Saint est un jour très paradoxal. C’est le jour le plus triste et le plus sombre de la liturgie et en même temps c’est le jour le plus chargé d’amour et d’espérance dans la vie de l’Église.

Le Vendredi Saint est un jour de ténèbres parce que l’humanité a crucifié le Fils de Dieu. Encore aujourd’hui nous blessons le cœur de Dieu chaque fois que nous faisons du mal à l’un de nos frères et sœurs. Dieu est crucifié quand nous préférons l’égoïsme au partage, quand nous construisons des murs qui nous séparent au lieu de construire des ponts qui nous rassemblent. La Passion du Christ se répète tous les jours à côté de nous chaque fois que la haine, la méfiance et la peur détruisent la communion qui doit exister entre tous les frères et les sœurs du Christ.

Le Vendredi Saint est aussi un grand jour de joie. Sur la croix Dieu nous a tout donné. Nous portons sur nous la croix du Christ parce que nous ne voulons pas oublier que l’amour de Dieu se manifeste dans notre misère, dans notre faiblesse et dans notre péché. Dieu nous aime et il se laisse clouer sur la croix pour que nous soyons libérés du mal et de la mort éternelle. Par l’arbre du Paradis nous avons hérité de tout ce qui est faible dans notre humanité et de l’arbre de la croix nous recevons une surabondance de force et d’amour pour vivre comme des enfants de Dieu que nous sommes.

Merci Seigneur pour l’amour que tu nous donnes et aide-nous à le partager avec ceux et celles qui ne te connaissent pas encore.

Amen.  P. Germán

Jeudi Saint Année Liturgique A Los Angeles, le 13 avril 2017

posted Apr 13, 2017, 9:27 AM by German Sanchez

Jeudi Saint Année Liturgique A

Los Angeles, le 13 avril 2017

1ère lecture : du Livre de l’Exode 12,1-8.11-14

Psaume: Ps 115(116B) 12-13. 15-16bc. 17-18

2ème lecture : de la 1ère lettre de Paul aux Corinthiens 11,23-26

Evangile: selon St Jean 13,1-15

Les trois jours les plus importants de la liturgie de l’Église commencent aujourd’hui.

Le Jeudi Saint Jésus lave les pieds de ses disciples et institue l’Eucharistie. Le Vendredi Saint il meurt sur la croix et le Samedi soir le Christ ressuscite d’entre les morts.

Ces trois jours doivent illuminer la vie de tous les chrétiens.

Aujourd’hui, Jésus se met à genoux devant ses disciples pour nous montrer le chemin que nous devons suivre chaque fois que nous rencontrons un frère ou une sœur. Nous sommes des serviteurs les uns des autres.

Demain Jésus donne sa vie pour nous. Nous devons ouvrir nos cœurs tous les jours pour accueillir l’amour de Dieu qui se révèle sur la croix. La croix est la source de notre force et de notre amour pour Dieu et pour nos frères et sœurs.

Le samedi soir et le Dimanche de Pâques nous allons recevoir la lumière du Christ ressuscité pour illuminer notre vie et pour devenir lumière pour le monde.

Le triduum Pascal nous rappelle que dans l’Eucharistie nous recevons le Corps et le Sang du Christ offerts pour nous sur la croix pour nous envoyer dans le monde illuminer toutes les ténèbres du péché avec la lumière qui brille chaque fois qu’une parole ou un acte d’amour sont partagés.

Amen. 

P. Germán 

Dimanche des Rameaux A OC/LA, le 8 et 9 avril 2017

posted Apr 4, 2017, 4:54 PM by German Sanchez

Dimanche des Rameaux

Année Liturgique A

Bénédiction des Rameaux

OC/LA, le 8 et 9 avril 2017

Evangile: selon St Matthieu 21,1-11

 

La Semaine Sainte commence et se termine dans la joie. Aujourd’hui nous célébrons l’entrée royale du Christ à Jérusalem et dimanche prochain nous allons célébrer la victoire du Christ sur le mal et sur la mort.

Levons les palmes que nous portons à la main pour marcher avec le Christ vers l’autel de notre église. Dans l’Eucharistie le Christ nous révèle l’immense amour de Dieu pour tous et pour chacun.

Marchons avec confiance, malgré les lourdes croix que nous portons. Nous sommes avec Dieu et Dieu est avec nous.

Probablement aujourd’hui nous souffrons mais dimanche prochain nous ressusciterons avec le Christ et la lumière et la paix du Ressuscité seront pour toujours dans nos cœurs.

 
Dimanche de Rameaux
Année Liturgique A

OC/LA, le 8 et 9 mars 2017

1ère lecture : du Livre d’Isaïe 50,4-7

Psaume: Ps 21(22) 8-9,17-18,19-20,23-24

2ème lecture : lettre de Paul aux Philippiens 2,6-11

Evangile: selon St Matthieu 26,14-27,66

Nous avons commencé cette célébration dans la joie et la lecture de la Passion du Christ nous rappelle la cruauté de notre humanité.

Mais les chrétiens ne se laissent pas impressionner par le mal et par le péché.

Nous ne pouvons vivre ni dans le pessimisme, ni dans la déception, ni dans la méfiance, ni dans la haine, ni dans la vengeance. Nous savons que le Christ a vaincu le mal pour que nous ayons tous la vie et la vie en abondance. Nous croyons et nous espérons que nous allons gagner la victoire contre tout ce qui nous empêche de vivre heureux. Nous croyons et nous espérons ressusciter le dernier jour avec le Christ.

Commençons cette Semaine Sainte avec beaucoup de Foi et d’Espérance. Aimons notre prochain pour que la Foi et l’Espérance soient toujours très fortes dans notre vie. Préparons-nous à accueillir les fruits de la résurrection du Christ à la fin de cette semaine.

Amen

P. Germán

 

 

5º Dimanche de Carême A OC/LA, le 1/2 avril 2017

posted Mar 28, 2017, 1:15 PM by German Sanchez

5º Dimanche de Carême

Année Liturgique A

OC/LA, le 1/2 avril 2017

1ère lecture : du Livre du Prophète Ezéchiel 37,12-14

Psaume : Ps 129(130)1-2.3-4.5-6.7-8

2ème lecture : de la lettre de St Paul aux Romains 8,8-11

Evangile : selon St Jean 11,1-45

 

En ce dernier dimanche de Carême, avant d’entrer dans la Grande Semaine, la Semaine Sainte, l’Église nous propose le récit de la Résurrection de Lazare.

C’est un texte important pour notre foi mais difficile à lire quand on a perdu un être aimé. Dans ce texte nous découvrons que Dieu est avec nous pour affronter la mort. Dieu souffre avec nous au moment où nous devons nous séparer de ceux et celles qui partent avant nous. La mort de Lazare nous rappelle que la vie sur la terre est un passage pour aller vers la vraie Vie avec Dieu. 

Je retiens de ce texte seulement deux points que je vous propose pour votre réflexion.

Jésus pleure et Il donne la Vie.

Jésus pleure :

Les gens qui ont assisté à la Résurrection de Lazare ont vu Jésus pleurer et être triste et ils ont été surpris et impressionnés. Ils disaient « Voyez comme il l’aimait ».

Dieu pleure devant nos souffrances et Il pleure chaque fois que nos cœurs sont déchirés par la mort ou la disparition d’un être cher.

Dieu pleure parce qu’Il nous aime. Dieu pleure parce que nous sommes ses enfants chéris. Dieu ne veut pas que nous souffrions.

La prière, le jeûne et le partage que nous avons pratiqués en ce temps de Carême ont dû nous aider à découvrir que Dieu nous aime et que la Semaine Sainte que nous allons célébrer à partir de dimanche prochain est une semaine dans laquelle l’Église nous invite à découvrir l’amour de Dieu pour chacun de nous et pour toute l’humanité.

Jésus donne la Vie.

Après la mort de Lazare, Marthe dit à Jésus : « Seigneur, si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort. » Marie, l’autre sœur de Lazare, dit la même chose à Jésus quand elle le voit.

Marie et Marthe, qui ont rencontré Jésus à plusieurs reprises, savent que Jésus est venu dans le monde pour nous donner la Vie.

Celui-Celle qui rencontre Jésus dans son existence reçoit de Lui la lumière et la force pour vivre en cette vie et dans la vie qui vient.

Quand nous sommes loin de Dieu nous sommes dans les ténèbres et notre existence n’est pas vraiment une vie. Celui/Celle qui s’éloigne volontairement de Dieu n’aura pas la Vie éternelle, il/elle ne verra pas Dieu quand il/elle quittera ce monde.

Jésus est le seul chemin qui nous conduit vers le Père et Il est le seul qui pourra nous ressusciter quand la mort frappera à notre porte.

Aujourd’hui, l’Église nous invite à découvrir la souffrance de Dieu quand Il voit un de ses enfants qui souffre. Dieu désire nous transmettre sa Vie pour que nous soyons toujours avec Lui.

Jésus a ressuscité Lazare pour révéler qu’Il est le Maître de la Vie et de la mort. Nous croyons à la résurrection des morts parce que nous savons que Jésus est la Vie et Il la transmet à Ceux et Celles qui croient en Lui.

Amen

 

P Germán

4º Dimanche de Carême A Los Angeles, 25/26 mars 2017

posted Mar 24, 2017, 7:56 PM by German Sanchez

4º Dimanche de Carême  

Année Liturgique A

Los Angeles, 25/26 mars  2017

1ère lecture : du 1er livre de Samuel 16,1.6-7.10-13

Psaume : Ps 22(23) 1-3a.3b-4.5-6

2ème lecture : de la lettre de St Paul aux Éphésiens 5,8-14

Evangile: de Saint Jean 9,1-41

 

La liturgie de ce 4ème dimanche de carême nous invite à réfléchir sur le baptême.

L’onction de David, le message de Paul aux chrétiens d’Ephèse et l’Évangile de Saint Jean qui décrit l´épisode dans lequel Jésus envoie un aveugle se laver dans la piscine de Siloé pour retrouver la vue nous rappellent trois éléments essentiels de notre baptême :

L’eau, l’onction et la lumière.

Le livre de Samuel nous dit qu’à partir du moment où David reçoit l’onction il est habité par l’Esprit de Dieu. 

Comme David, nous aussi nous avons été oints et à partir de ce moment-là, l’Esprit de Dieu nous a habité. Nous sommes imprégnés de l’Esprit de Dieu. Le jour de notre baptême, par l’onction que l’Église fait sur nous, l’Esprit de Dieu pénètre nos corps pour animer notre existence et pour illuminer nos actes et nos paroles.

La lumière que l’Église nous transmet le jour de notre baptême symbolise l’action de Dieu sur nous par le premier sacrement qu’Il nous donne.

Comme dit St Paul aux chrétiens d’Ephèse, maintenant que nous sommes unis au Seigneur par l’onction, nous sommes devenus lumière et nous devons vivre comme des enfants de la lumière et St Paul ajoute : « les fruits de la lumière sont la bonté, la justice et la vérité ».

Configurés avec le Christ et devenus lumière par le baptême nous devons chercher tout au long de notre existence la bonté, la justice et la vérité pour témoigner devant les autres de la présence de l’Esprit  de Dieu en nous.

Le troisième élément essentiel du baptême est l’eau. Nous connaissons tous l’importance de l’eau dans la vie et en plus de tout cela, l’Évangile nous dit ce dimanche que le fait de nous laver dans les eaux du baptême nous permet de voir avec le cœur.

L’Esprit de Dieu qui habite en nous est aussi un Esprit de discernement ; Il nous permet de voir clair dans les situations difficiles et dans les moments sombres de notre existence. Par le baptême nous avons reçu la capacité de voir le chemin que Dieu nous propose pour vivre dans la paix dans la joie et dans l’amour.

Si nous acceptons d’être dans le monde pour apprendre à aimer, le baptême est le sacrement qui nous accompagne et qui nous donne le nécessaire pour que tout au long de notre existence nous avancions sur le chemin de l’amour.

Pendant ces deux semaines qui nous restent avant la Semaine Sainte, par la prière, par le jeûne et par le partage, essayons de découvrir les richesses du baptême pour que la bonté, la justice et la vérité soient toujours le moteur de nos actions et de nos paroles.

Que le baptême soit pour nous un sacrement qui nous donne la force de vivre tous les jours comme les enfants de la lumière que nous sommes.

Amen.

P Germán

3º Dimanche de Carême A Los Angeles, 19 mars 2017

posted Mar 16, 2017, 4:07 PM by German Sanchez

3º Dimanche de Carême   A

Los Angeles, 19 mars 2017

1ère lecture : du livre de l’Exode 17,3-7

Psaume : Ps 94(95)1-2.6-7.8-9

2ème lecture : de la lettre de St Paul aux Romains 5,1-2.5-8

Evangile: de Saint Jean 4,5-42

La rencontre avec Dieu et avec les autres. Saint Jean dit dans le premier chapitre de son Evangile : « Dieu, personne ne l’a jamais vu» (Jn1,18).

Nous pouvons voir Dieu si nous voyons Jésus car il nous a dit « Celui qui m’a vu a vu le Père » (Jn14,9).

Aujourd’hui nous pouvons voir Jésus dans le visage et dans la vie de nos frères et sœurs. Il s’est identifié à ceux et celles qui ont faim, qui ont soif, qui n’ont pas de quoi s’habiller, qui sont malades, qui sont en prison, qui sont accueillis dans un pays étranger. Il s’est identifié à tous ceux et celles qui souffrent. (Mt 25,40) Si nous voulons rencontrer Dieu, si nous voulons connaître Jésus, nous devons rencontrer les autres. L’épisode de la Samaritaine nous donne quelques éléments essentiels  qui doivent être présents dans toute rencontre.

1.- Se libérer des tabous.

À l’époque de Jésus, un homme ne devait pas adresser la parole à une femme dans un espace public. Un homme ne demandait pas un service à une femme. Un juif et un samaritain ne se rencontraient jamais. Entre eux il y avait une exclusion que nous pouvons appeler aujourd’hui racisme réciproque.

Jésus ne se laisse pas enfermer dans ces tabous, habitudes, règles ou lois de la société de son époque.

Il n’a pas honte de reconnaître qu’il est fatigué, qu’il a soif et qu’il a besoin de la Samaritaine pour boire un peu d’eau.

La Samaritaine ne refuse pas le dialogue et la rencontre avec cet étranger. Elle accepte de parler à un inconnu, elle l’accueille et se laisse accueillir par lui. Jésus et la Samaritaine se sont libérés de beaucoup de tabous et de préjugés.  

2.- Accueillir l’autre tel qu’il est.

Dans ce dialogue chacun accueille l’autre et se laisse accueillir par l’autre tel qu’il est. Il n’y a pas de critique, de jugement, de reproche, de condamnation.

La Samaritaine est impressionnée par la simplicité de cet homme, par la vérité et la profondeur des paroles de cet étranger. Jésus connaît le cœur de la Samaritaine et il sait qu’elle peut devenir un messager important de la Bonne Nouvelle. L’un et l’autre découvrent dans la rencontre et dans le dialogue les valeurs de l’autre.

Le Pape François nous a invités cette année, dans son message de Carême, à découvrir que l’autre est un cadeau. La Samaritaine et Jésus ont été un cadeau l’un pour l’autre.

3.- S’intéresser à la vie de l’autre.

Dans la rencontre nous devons nous intéresser à la vie de l’autre non pas pour le juger mais pour l’aider à grandir.

La Samaritaine et Jésus montrent, chacun à leur tour, un intérêt sincère pour la vie de la personne qu'ils sont en train de rencontrer. Les deux découvrent que l'autre est un cadeau précieux. Grâce à la rencontre avec Jésus, la Samaritaine découvre qu'elle peut changer sa façon de vivre et que Dieu a besoin d'elle pour annoncer la Bonne Nouvelle aux gens de son peuple. Dans cette rencontre elle découvre le Christ. Grâce à la Samaritaine Jésus trouve une bonne occasion pour faire comprendre à ses disciples que le racisme et l'exclusion qui existent entre juifs et samaritains n'avaient aucune raison d'être. Grâce à cette rencontre, Jésus et ses disciples restent deux jours en Samarie. Cette rencontre ouvre la porte à beaucoup d'échanges, de dialogues et d'autres rencontres qui ont fait grandir les uns et les autres. La rencontre entre Jésus et la Samaritaine a permis à beaucoup de samaritains de voir Dieu et aux disciples de Jésus de mieux connaître leur maître.

Si nous avons soif de Dieu, si nous avons des souffrances comme la Samaritaine, si nous voulons annoncer la Bonne Nouvelle aux autres, nous devons ouvrir notre cœur pour rencontrer nos frères et sœurs. Si nous suivons l'exemple de Jésus dans nos rencontres, nous allons voir Dieu et nous allons trouver la source d'eau vive qui nous donne paix et bonheur.

Amen.  P. Germán

2º Dimanche de Carême Année Liturgique A Los Angeles, 12 mars 2017

posted Mar 9, 2017, 7:36 AM by German Sanchez

2º Dimanche de Carême   Année Liturgique A

Los Angeles, 12 mars 2017

1ère lecture : du livre de la Genèse 12,1-4a

Psaume : Ps 32 (33)4-5. 18-19. 20.22

2ème lecture : de la 2ème lettre de St Paul à Timothée 1,8b-10

Evangile: de Saint Mathieu Mt 17,1-9

 

La liturgie de ce deuxième dimanche de carême nous propose deux textes importants dans l’histoire de notre relation avec Dieu.

La Mission d’Abraham et la Transfiguration de Jésus.

Ces deux textes peuvent nous aider à revitaliser ce temps de carême que nous avons commencé.

La Mission d’Abraham.

Dieu invite Abraham à quitter son pays pour guider son peuple vers un avenir meilleur.

Les chrétiens sont appelés à quitter leurs vieilles habitudes pour conduire leur vie sur les pas du Christ.

Nous sommes tous invités en ce temps de carême à quitter, à abandonner, à refuser tout ce qui nous empêche de vivre une vraie amitié avec Dieu.

Nous avons tous quelque chose à changer dans notre vie pour que l’amour de Dieu pénètre dans nos cœurs et pour que cet amour soit visible dans nos relations avec les autres.

Comme Abraham nous avons besoin de nous détacher de beaucoup d’habitudes et de beaucoup de choses de notre passé qui ne nous laissent pas avancer vers des terres nouvelles, vers les chemins que Dieu nous propose aujourd’hui pour vivre mieux et pour aider les autres à mieux vivre.

En cette semaine, demandons-nous qu’allons-nous quitter ou abandonner pour suivre le Christ plus librement ?

La transfiguration de Jésus

La Transfiguration de Jésus est aussi un texte important pendant le temps de carême. Jésus est transfiguré, il devient rayonnant, il brille comme le soleil et ses vêtements sont blancs comme la neige. Tous les baptisés ont pour mission de transfigurer leur vie et le monde.

Nous devons être rayonnants de joie, d’amour, d’espérance et de paix parce Dieu est dans notre cœur. Nous devons briller comme le soleil et nos vêtements doivent être blancs comme la neige, comme le jour de notre baptême parce l’Esprit de Dieu habite en nous.

Nous avons la mission de transfigurer le monde. Nous sommes invités par Dieu et par l’Église à aller dans le monde pour transfigurer toutes les situations sombres. Notre mission dans le monde est d’utiliser des paroles et des actes qui transfigurent toutes les situations sombres. Nos familles ont besoin de vous et de moi pour que les ténèbres de la division disparaissent. Notre société a besoin des chrétiens qui n’aient pas peur de défendre les pauvres, les immigrés, les personnes âgées, les jeunes fragiles et les enfants en difficulté.

Nous ne pouvons pas être chrétiens seulement le dimanche quand nous allons à la messe. Nous devons vivre notre foi tous les jours et dans tous les lieux que nous fréquentons dans la semaine. Si nous travaillons avec Jésus pour transfigurer notre monde et pour le transformer en une maison ouverte qui brille comme le soleil et resplendisse comme la neige, nos frères et sœurs vont découvrir dans notre vie la présence et l’action de l’Esprit Saint.

Laissons nos habitudes pour aller dans le monde transfigurer tout ce qui est opposé à la beauté de l’Évangile, à l’amour de Dieu, au bonheur de tous.

Le carême est un temps favorable pour changer et pour agir.

Mettons-nous en route. Il n’est jamais tard pour devenir ami de Jésus et pour travailler avec Lui pour le bien de tous.

Amen.

P. Germán

1-10 of 439