Réflexions Dominicales

FÊTE DE LA PENTECÔTE Année Liturgique B Los Angeles, le 20 mai 2018

posted May 18, 2018, 6:51 PM by German Sanchez

FÊTE DE LA PENTECÔTE

Année Liturgique B

Los Angeles, le 20 mai 2018

1ère lecture : livre des Actes des Apôtres 2,1-11

Psaume : 103(104),1.24.29-30.31.34.  

2ème lecture: de la lettre de St Paul aux Galates 5,16-25.

Evangile: Saint Jean 15,26-27 ;16,12-15

Aujourd’hui nous célébrons la fête de la Pentecôte et en même temps nous accompagnons les enfants qui vont recevoir pour la première fois le Corps et le Sang du Christ dans les Messes de 9h en anglais et à midi en Espagnol.

Dans 15 jours, le week-end du 2 et 3 juin nous allons célébrer la fête de Corpus Christi et nous accompagnerons les enfants qui recevront pour la première fois le Corps et le Sang du Christ dans les Messes en Français le samedi à 18h30 à Newport Beach et le dimanche ici à 10h30.

La Pentecôte et la fête du Corps et du Sang du Christ sont intimement liées. Il est tout à fait pertinent de faire la première communion dans une de ces fêtes.

Dans la Pentecôte nous célébrons la venue de l’Esprit Saint sur les disciples du Christ, sur l’Eglise. Dans la fête du Corps du Christ nous célébrons la présence du Christ dans l’Eucharistie, dans la vie de tous les baptisés, dans l’Église.

Aujourd’hui et le jour de la fête du Corps du Christ, l’Eglise nous rappelle que nous participons à l’Eucharistie, que nous recevons le Corps du Christ pour marcher sous la conduite de l’Esprit.

Frères et sœurs, chers enfants, nous recevons le Corps et le Sang du Christ chaque fois que nous participons à l’Eucharistie parce que nous voulons marcher sous la conduite de l’Esprit Saint. Nous voulons que notre vie soit guidée par la lumière et la force de l’Esprit de Dieu.

Les enfants se sont préparés pour faire aujourd’hui leur première communion. Maintenant ils sont prêts pour faire une deuxième, une troisième, une quatrième communion. Ils sont prêts pour recevoir le Christ tous les dimanches. Les parents et toute la communauté chrétienne ont la responsabilité d’aider les enfants à découvrir la joie de participer tous les dimanches à l’Eucharistie pour recevoir le Christ et pour accueillir dans son cœur l’Esprit Saint. Nous avons la responsabilité d’éviter que la première communion de ces enfants devienne la dernière fois qu’ils vont recevoir le Christ. La première communion est une porte qui s’ouvre pour commencer une vie nouvelle avec le Christ.

Aujourd’hui nous allons rentrer chez nous transformés. Tous ceux et celles qui vont communier dans cette Eucharistie vont sortir de cette Église transformés. Nous allons recevoir le Corps du Christ et l’Esprit Saint va transformer notre Corps en sa maison.

Après la communion, nous ne pouvons pas vivre comme avant. Quand nous communions au Corps et au Sang du Christ, l’Esprit Saint s’installe dans notre cœur et nous aide à produire les fruits qui caractérisent ceux et celles qui se laissent guider par Lui.

Je vous invite en cette fête de la Pentecôte et dans quinze jours dans la fête du Corps et du Sang du Christ, à communier comme si c’était la première fois. Pour accompagner les enfants qui vont faire leur première communion rappelons-nous que les fruits de l’Esprit sont amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maitrise de soi.

Laissons-nous guider par l’Esprit Saint, n’oublions pas qu’aujourd’hui nous allons communier au Christ et nous allons voir que notre vie sera pleine de ses fruits : amour, joie paix, patience, bonté bienveillance, fidélité, douceur et maitrise de soi.

Amen.

P Germán

7ème Dim de Pâques B ASCENSION DU SEIGNEUR Los Angeles, le 13 mai 2018

posted May 9, 2018, 6:00 PM by German Sanchez

7ème Dim de Pâques

Année Liturgique B

ASCENSION DU SEIGNEUR

Los Angeles, le 13 mai 2018

1ère lecture : livre des Actes des Apôtres 1,1-11

Psaume :46(47)2-3.5-7.8-9  

2ème lecture: de la lettre de St Paul aux Ephesiens 4,1-13

Evangile: Saint Marc 16,15-20

Quelques pays ont célébré la fête de l’Ascension jeudi dernier. Ici en Californie nous célébrons cette fête aujourd’hui.

L’Ascension du Seigneur est un événement important dans la communauté chrétienne. Elle marque la fin du temps pascal et le début du temps de l’Église.

Dimanche prochain nous allons célébrer la Pentecôte qui est la fête de la venue de l’Esprit Saint sur la communauté chrétienne, la fête de la naissance de l’Église.

La liturgie d’aujourd’hui nous rappelle que le Christ est parti et qu’Il nous a laissé la mission de proclamer l’Evangile à toute la création.

Le Christ est parti.

Après la résurrection, le Christ est apparu à ses disciples pendant quarante jours. Ensuite il est parti pour nous envoyer l’Esprit Saint. Avec la présence de l’Esprit Saint dans notre cœur et dans notre communauté, les chrétiens sont devenus le Corps du Christ visible sur la terre. Nous avons découvert le Christ grâce à une communauté qui nous a annoncé sa présence dans le monde, qui nous a aidés à découvrir son action dans notre vie, qui nous a accueillis et qui instruit, nourrit et fortifie notre foi avec la Parole et les Sacrements.

Nous avons besoin aujourd’hui de la communauté chrétienne pour rencontrer Jésus. Dieu s’est incarné, il est devenu homme pour que nous puissions le rencontrer dans la chair et dans la vie des hommes et des femmes qui se laissent guider par l’Esprit Saint et qui acceptent d’être membres actifs son Corps visible dans le monde d’aujourd’hui.

La fête de l’Ascension nous rappelle que le Christ est parti et reste présent dans le monde d’aujourd’hui grâce à la communauté chrétienne. Nous sommes le Corps du Christ. Nous avons la responsabilité d’aider les enfants, les jeunes, nos familles et nos amis à découvrir un Corps du Christ vivant, actif, accueillant, joyeux et ouvert à tous. La présence du Christ dans le monde dépend de notre engagement et de notre dynamisme dans la vie de la communauté.

L’Ascension est aussi le moment dans lequel Jésus donne à ses disciples la mission d’annoncer l’Évangile à toute la création.

Nous sommes chrétiens parce qu’il y a eu des personnes qui nous ont annoncé l’Evangile. Si nous voulons que nos enfants soient chrétiens nous devons leur annoncer la Bonne Nouvelle. En cette fête de l’Ascension et dans la fête de Pentecôte la semaine prochaine, nous devons prendre conscience que le Christianisme est un engagement. La présence du Christ dans notre société aujourd’hui et demain dépend de notre engagement. L’annonce de l’Evangile et la présence des valeurs de la Parole de Dieu dans la société dépendent de notre engagement dans la mission que le Seigneur nous a confiée avant son départ.

Il est temps que tous les baptisés se sentent responsables de la vie de la communauté qui nourrit notre foi et de l’annonce de la Bonne Nouvelle qui permet aux générations qui viennent de découvrir la beauté de la vie chrétienne.

L’Eglise nous demande aujourd’hui de nous engager dans la communauté pour rendre visible et active la présence du Christ dans notre monde.  Amen

P Germán

6º Dimanche de Pâques B OC /LA, le 5/6 mai 2018 Profession de Foi à Newport Beach

posted May 3, 2018, 6:38 PM by German Sanchez   [ updated May 5, 2018, 1:27 PM ]

6º Dimanche de Pâques  B

OC /LA, le 5/6  mai 2018

Profession de Foi à Newport Beach d'Andrea, Clotilde, Juliette, Louise, Marie et Stéphanie

1ère lecture : des Actes des Apôtres 10,25-26.34-35.44-48

Psaume : 97(98)1.2-3.3-4

2ème lecture :1ère lettre de St Jean 4,7-10

Evangile: de Saint Jean 15,9-17

La liturgie d’aujourd’hui parle d’amour et de joie.

Pour parler de l’amour et de la joie je voudrais utiliser les deux dernières encycliques du Pape Francois : Amoris Laetitia (la joie de l’amour) et Gaudete et Exsultate (Rejouissez-vous et soyez dans l’allégresse).

Dans ces deux textes le Pape regarde le monde actuel et il nous invite à aimer en vérité pour découvrir la joie de vivre et pour devenir ce que nous sommes : des enfants de Dieu appelés à la sainteté.

Quelque soit notre situation, notre état de vie, notre âge, notre condition sociale et notre formation, nous avons tous besoin d’amour et de joie pour vivre. Nous sommes tous capables de dire des paroles d’amour et de poser des actes de sainteté.

Le Pape ne donne pas des formules magiques pour apprendre à aimer, pour vivre dans la joie ou pour devenir saint. Il nous dit que chacun doit trouver dans la vie de tous les jours, les moments, les paroles et les actes simples qui manifestent notre amour pour les autres et pour la création.

Le Pape nous rappelle quelque chose que nous connaissons déjà. Pour que l’amour soit présent et grandisse dans une relation il faut savoir dire S’il te plait, Merci et Pardon.

Avant de soliciter un service nous devons dire S’il te plait. Les autres nous écouteront mieux et nous feront plaisir si nous demandons avec délicatesse et amour. S’il te plait est une petite formule qui n’est pas difficile à prononcer et qui produit beaucoup de bons fruits dans la personne qui pose la question et dans la personne qui répond à la demande. Merci est aussi une parole très puissante. Dire merci est reconnaître que l’autre a fait quelque chose pour nous. Nous remercions quelqu’un pour lui montrer que nous aimons ce qu’il/elle a dit ou a fait. Un merci valorise l’autre et lui dit qu’il/elle compte pour nous, que nous avons besoin de son aide, de sa présence, de sa personne. Finalement la parole Pardon est aussi indispensable dans nos relations. Il n’y a pas d’amour s’il n’y a pas de pardon. Un pardon fort, sincère et profond est le fruit d’un amour solide. Demander pardon et pardonner sont des instruments pour faire grandir l’amour. Jésus dit qu’il faut pardonner sans compter parce qu’il sait que nous sommes tous maladroits et que nous sommes sur la terre pour apprendre à aimer. Dans le Notre Père nous demandons au Seigneur de nous pardonner, comme nous pardonnons. Nous avons besoin d’accueillir le pardon de Dieu pour transmettre ce pardon reçu aux autres. Notre capacité à pardonner et à demander pardon est la mesure de notre capacité à aimer.

Un coeur rempli d’amour, qui sait dire S’il te plait, Merci et Pardon, est un cœur qui vit dans la joie. La joie qui vient de Dieu naît de l’amour. La joie qui ne disparait jamais est source de paix parce qu’elle est le résultat d’une vie qui se construit avec des actes de sainteté, des actes d’amour.

Dans sa dernière encyclique, le Pape nous rappelle les béatitudes qui sont sources de joie parce qu’elles sont le chemin vers la sainteté. Aimer, vivre dans la joie et la sainteté sont synonymes.

Demandons-nous cette semaine : que pouvons-nous faire pour aimer d’avantage et la joie et la sainteté se manifesteront dans notre vie..

P Germán

5º Dimanche de Pâques Année Liturgique B LA, le 29 avril 2018

posted Apr 30, 2018, 10:36 AM by German Sanchez

5º Dimanche de Pâques

Année Liturgique B

LA, le 29 avril 2018

1ère lecture : des Actes des Apôtres 9,26-31

Psaume : 21(22)26-27.28.30.31-32

2ème lecture :1ère lettre de St Jean 3,18-24

Evangile: de Saint Jean 15,1-8

Le temps pascal nous invite à découvrir les richesses de notre baptême et à vivre ce sacrement tous les jours et dans toute circonstance.

Aujourd’hui la liturgie nous rappelle que la vie chrétienne, la vie de tous les baptisés doit se caractériser par notre union au Christ et par l’amour que nous avons les uns pour les autres.

Prenons quelques minutes pour réfléchir à notre attachement au Christ et à l’amour que nous avons les uns pour les autres.

Notre attachement au Christ :

Le baptême est le sacrement qui nous transforme en membres du Corps du Christ. Le baptême fait de nous des pierres vivantes de l’Église. Par le baptême nous rentrons dans la communauté chrétienne qui est le Corps du Christ visible aujourd’hui et ici.

Le baptême est le sacrement que nous devrions vivre tous les jours. C’est le sacrement qui fait de nous des chrétiens et qui nous permet de reconnaître la présence de Dieu dans notre vie et dans la vie des autres.

Au moment de notre baptême nous avons reçu l’Esprit Saint et nous avons été consacrés pour devenir le visage de Dieu au milieu des autres. Le baptême transforme notre vie et fait de nous des icônes, des images, des représentants, des ambassadeurs de Dieu.

Mais nous ne pouvons pas vivre, ce que nous sommes, c’est-à-dire, des enfants de Dieu, si nous ne sommes pas profondement unis, attachés, liés au Christ. Le baptisé qui n’est pas en contact permanent avec Jésus perd son identité, sa foi s’étiole et peu à peu s’éloigne de Dieu.

L’amour que nous avons les uns pour les autres est la deuxième caractéristique de tous les baptisés qui vivent leur baptême.

Jésus dit souvent que l’amour de Dieu, c’est-à-dire notre attachement à Lui et l’amour des autres sont le premier et le plus grand de tous les commandements.

La communauté chrétienne, l’Église et notre paroisse sont les lieux que Dieu nous donne pour que nous puissions manifester notre amour pour les autres. Dans la communauté il y a des hommes et des femmes de toutes les cultures, de tous les âges et de tous les milieux sociaux. Probablement il y a aussi des gens de sensibilités politiques différentes. Notre communauté est un lieu riche en diversité. C’est le lieu dans lequel nous pouvons manifester notre attachement au Christ  en nous accueillant les uns les autres, en nous respectant, en nous acceptant avec nos différences, nos qualités et nos défauts toujours  dans le souci de nous aider et de partager les talents que Dieu nous a donnés pour le bien de tous. La communauté est un lieu privilégié dans lequel nous pouvons répondre à l’invitation de Saint Jean : « aimez-vous les uns les autres, non seulement en parole mais en vérité et en actes ».

Nous sommes chrétiens, nous avons été baptisés pour vivre attachés au Christ et pour aimer les autres comme le Christ l’a fait. La communauté est le Corps du Christ présent ici qui nous permet de grandir dans notre attachement au Seigneur et qui nous aide à aimer les autres tels qu’ils sont.

En ce cinquième dimanche de Pâques demandons-nous si nous sommes tous les jours en communion avec le Christ et si nous manifestons l’amour pour les autres dans la communauté qui nous permet d’être chrétiens aujourd’hui. Amen.  

P Germán

4º Dimanche de Pâques Année Liturgique B Journée mondiale de prière pour les vocations Fête du Bon Pasteur Baptême d’Evelyn Torres. Los Angeles, le 22 avril 2018

posted Apr 21, 2018, 1:15 PM by German Sanchez

4º Dimanche de Pâques

Année Liturgique B

Journée mondiale de prière pour les vocations

Fête du Bon Pasteur

Baptême d’Evelyn Torres.

Los Angeles, le 22 avril 2018

1ère lecture : des Actes des Apôtres 4,8-12

Psaume : 117(118),1.8-9.21-23.26.28-29

2ème lecture :1ère lettre de St Jean 3,1-2

Evangile: de Saint Jean 10,11-18

L’Eglise nous invite ce dimanche à prier pour les vocations et plus particulièrement pour les vocations sacerdotales, religieuses et missionnaires.

Le monde et l’Église ont besoin d’hommes et de femmes qui soient des pasteurs, des guides, des sentinelles, des apôtres de l’Évangile.

Les lectures de ce dimanche définissent clairement la mission du bon pasteur et en même temps de tous les baptisés.

Les Actes des Apôtres disent que Pierre, rempli de l’Esprit Saint, répond à ceux et celles qui l’accusent d’avoir fait du bien à un infirme.

Saint Jean dit, dans la deuxième lecture, que nous sommes tous des enfants de Dieu et que Dieu nous aime.

Dans l’évangile, Jésus dit qu’il a d’autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos et que celles-là aussi, il faut qu’il les conduise pour qu’il n’y ait qu’un seul troupeau et un seul pasteur.

Les pasteurs, les prêtres, les religieux, les missionnaires, et tous les chrétiens nous avons tous la mission de :

1.- défendre les petits et faire du bien à ceux et celles qui souffrent dans notre société

2.- annoncer et lutter pour la dignité et le respect de tout homme et de toute femme car nous sommes tous des enfants de Dieu.

3.- travailler avec le Christ pour l’unité de l’humanité.

Notre mission est immense mais elle n’est pas impossible si nous nous laissons remplir de l’Esprit Saint.

Je pense à tout le bien que le Pape François a fait à notre humanité depuis son élection. Je connais des pasteurs, des missionnaires et des chrétiens qui sont des vrais pasteurs parce qu’ils sont guidés par l’Esprit Saint qui les habite.

En cette journée de prière pour les vocations, prions pour qu’il y ait parmi nous des jeunes qui n’aient pas peur de répondre à l’appel du Seigneur pour devenir des pasteurs, des guides, des sentinelles, des apôtres de l’Évangile.

Prions aussi pour tous les pasteurs que nous connaissons. Qu’ils se laissent guider par l’Esprit Saint et que la communauté qu’ils accompagnent les aide dans leur mission de défendre les petits, de lutter pour la dignité et le respect de tous et de travailler pour l’unité de l’humanité.

N’ayez pas peur, Celui, Celle qui suit le Christ et qui accepte d’être un bon pasteur est heureux d’aimer et de se sentir aimé. Amen. 

P Germán

3º Dimanche de Pâques B Los Angeles, le 15 avril 2018

posted Apr 13, 2018, 6:30 PM by German Sanchez

3º Dimanche de Pâques B

Los Angeles, le 15 avril 2018

1ère lecture : des Actes des Apôtres 3,13-15.17-19

Psaume : 4,2.4.7-8.9

2ème lecture :1ère lettre de St Jean 2,1-5

Evangile: de Saint Luc 24,35-48

La rencontre de Jésus ressuscité avec les pèlerins d’Emmaüs et l’intervention de Pierre après la résurrection du Christ nous invitent à refléchir sur notre rencontre avec Jésus et sur le témoignage que nous donnons au monde de notre foi.

Notre rencontre avec Jésus.

La foi chrétienne n’est pas une théorie ou une philosophie. La foi chrétienne est la rencontre avec un homme qui a vécu en Palestine, qui est mort à Jérusalem et qui après sa résurrection nous a révélé sa divinité et sa présence à côté de nous.

Tous les chrétiens doivent faire l’expérience de la rencontre avec Jésus ressuscité. Nous devons écouter sa parole, recevoir son Corps dans l’Eucharistie, découvrir son visage dans la vie de nos frères et sœurs et particulièrement dans la vie de ceux et celles qui souffrent. Nous devons sentir la présence du Christ ressuscité dans notre vie. Nous devons découvrir son action dans nos paroles et dans nos actes.  Comme les disciples d’Emmaüs, nous devons ouvrir les yeux pour rencontrer le Christ ressuscité dans tous les moments de notre vie dans lesquels Dieu intervient pour nous aider à aimer, à être en paix et garder la confiance malgré les difficultés de la vie. Nous devons apprendre à écouter le Seigneur qui nous parle chaque fois que la Parole de Dieu est proclamée. Nous devons comprendre que dans chaque Eucharistie et chaque fois que nous recevons un Sacrement, l’Esprit de Dieu vient habiter avec nous.

Si nous prenons le temps et si nous nous donnons les moyens pour avoir un face à face, un cœur à cœur avec le Christ ressuscité, nous allons découvrir la beauté de la foi et la joie de vivre toujours en relation avec Jésus.

Si nous avons fait l’experience de la rencontre avec Jésus, nous allons avoir le désir de témoigner devant tous de notre foi.

Dans le livre des Actes des Apôtres nous avons lu que Pierre n’a pas eu peur de prendre la parole pour annoncer la résurrection du Christ.

Pierre était un pécheur qui n’avait pas fait d’études. Il n’avait pas la connaissance de beaucoup de docteurs de la loi et de pharisiens qui étaient devant lui. Mais il s’est laissé illuminer et guider par l’Esprit Saint et il a témoigné de sa foi dans la présence du Christ ressuscité dans sa vie et dans le monde.

Parfois nous avons peur ou honte de parler de notre foi. Nous n’osons pas dire que dans notre vie Dieu a une place importante. Nous croyons que nous n’avons pas les paroles ou la formation adéquate pour affronter les questions de ceux et celles qui ne connaissent pas Dieu. Nous nous trompons. L’Esprit de Dieu est en nous et il nous illumine, nous guide et nous fortifie pour que notre témoignage soit entendu et compris par les autres.

Nous devons laisser l’Esprit de Dieu parler en nous. Nous devons permettre à l’Esprit de Dieu de témoigner dans nos paroles et actes du trésor que nous portons dans notre cœur. Nous sommes les tabernacles dans lesquels Dieu habite.

En cette troisième semaine de Pâques essayons de témoigner, avec humilité et respect, de la présence du Christ ressuscité dans notre existence. Il y a des hommes et des femmes autour de nous qui ne connaissent pas Dieu et qui ont besoin d’une parole d’amour, de pardon, de confiance, de paix, d’une parole de Dieu pour vivre mieux. Partageons avec nos frères et sœurs la joie de croire. Partageons avec les autres la lumière et la paix du Christ ressuscité.

P. Germán

2º Dimanche de Pâques Année Liturgique B Divine Miséricorde Orange County et Los Angeles, le 7 et 8 avril 2018

posted Apr 6, 2018, 1:52 PM by German Sanchez

2º Dimanche de Pâques

Année Liturgique B

Divine Miséricorde

Los Angeles, le 8 avril 2018

1ère lecture : du livre des Actes des Apôtres 4,32-35

Psaume : 117 (118) 2-4,13-15,22-24

2ème lecture :1ère lettre de St Jean 5,1-6

Evangile: de Saint Jean 20,19-31

Aujourd’hui nous célébrons le deuxième dimanche de Pâques et en même temps nous célébrons le Dimanche de la Divine Miséricorde.

La liturgie de ce dimanche nous invite à regarder la première communauté chrétienne et à recevoir le Christ resuscité dans notre vie.

Regarder la première communauté chrétienne. Pendant le temps pascal, l’Église nous a proposé la lecture du Livre des Actes des Apôtres. Dans ce petit livre de 28 chapitres nous découvrons la vie des premiers disciples du Christ.

La première communauté chrétienne est pour nos communautés d’aujourd’hui un exemple. Les premiers chrétiens avaient compris l’importance de la communauté pour vive la foi.

La communauté nous aide à mieux connaître le Christ ressuscité. Grâce à la communauté nous écoutons ses paroles et essayons de mettre en pratique les enseignements et les conseils du Seigneur. La communauté est le lieu dans lequel nous peuvons vivre la fraternité que le Christ nous demande de vivre avec tous. Et dans la communauté nous pouvons partager nos joies, nos souffrances, nos doutes et nos convictions.

Les premiers chrétiens découvrent rapidement qu’il est impossible de vivre la foi si nous ne sommes pas intégrés à une communauté.

Dieu est communauté. Le Père, le Fils et le Saint Esprit forment une famille. Le christianisme n’est pas fidèle au Christ si la communauté ne joue pas un rôle important dans la vie de tous les chrétiens.

Aujourd’hui nous devons nous interroger sur notre place dans la communauté. La communauté doit nous instruire dans la foi, elle doit nourrir notre relation avec Dieu et avec les autres grâce aux sacrements et elle doit nous envoyer dans le monde pour témoigner de la présence de Dieu dans notre vie.

La liturgie d’aujourd’hui nous invite aussi à recevoir le Christ ressuscité dans notre vie. Nous ne pouvons pas être chrétiens si nous ne faisons pas partie d’une communauté et si nous ne découvrons pas l’action du Christ ressuscité dans notre vie.

Pendant le temps pascal, l’Église et la communauté nous rappellent que la présence du Christ ressuscité dans notre cœur est une source de paix, de lumière, de joie et de confiance.

La résurrection du Christ et sa présence dans notre vie doivent nous aider à ouvrir les portes de notre cœur pour vivre en paix dans le monde d’aujourd’hui et pour transmettre la joie de l’Évangile à tous ceux et celles qui ne savent pas encore que Dieu est au milieu de nous.

En ce dimanche de la miséricorde nous devons dire à nos frères et sœurs que nous vivons dans la confiance parce Dieu nous aime tel que nous sommes, parce que Dieu nous fait confiance et parce qu’il compte avec nous tous pour l’aider à construire un monde meilleur.

Dieu connaît nos faiblesses et nos difficultés à vivre en communauté, à vivre en paix, à partager la joie et la confiance. Il oublie le passé pour nous aider à construire un futur meilleur.

En ce temps de Pâques essayons de faire un pas pour nous intégrer dans la communauté et ouvrons notre cœur pour accueillir la paix, la joie et la confiance que le Christ ressuscité donne à ceux et celles qui l’accueillent dans leur vie.

P Germán

Pâques Année Liturgique B Samedi 31 mars et Dimanche 1er avril 2018

posted Mar 31, 2018, 11:47 AM by German Sanchez

Vigile Pascale

Année Liturgique B

Los Angeles, le 31 mars 2018

 

Évangile: selon Marc 16,1-7

 

La nuit et le jour de Pâques sont une fête très importante dans l’Église.

Nous célébrons la Vie. La vie de ceux et celles qui sont animés par la vie du Christ grâce au sacrement du baptême. Le Christ est ressuscité pour que tous les baptisés vivent comme Lui, animés par l’Esprit de Dieu.

Le feu du Cierge Pascal nous rappelle que le Christ Vivant est notre lumière pour que nous soyons lumière pour les autres.

L’eau du baptême nous purifie pour que nous soyons des sources de pardon dans la vie de tous les jours.

L’onction avec le Saint Chrême marque notre corps pour nous rappeler que par le baptême nous appartenons au Christ et que personne ne peut nous faire du mal, si nous laissons le Christ agir en nous.

Bonne fête à tous les baptisés. A ceux et celles qui vont être baptisés ce soir. Aujourd’hui nous renouvelons notre baptême et nous ressuscitons avec le Christ pour être lumières pour le monde, sources de pardon et membres du Corps du Christ.

Amen, Alléluia.

Bonne fête de Pâques

P. Germán

                                                                                        Dimanche de Pâques Année Liturgique B

Los Angeles, le 1 avril 2018

Évangile: selon St Jean 20,1-9

Bonne Fête de Pâques. Pendant la Vigile Pascale et le jour de Pâques, l’Église célèbre, dans le monde entier, beaucoup de baptêmes d’adultes, de jeunes et des bébés.

Aujourd’hui nous célébrons la résurrection du Christ et la résurrection de tous les baptisés.

Le baptisé est quelqu’un qui ressuscite avec le Christ. Nous sommes baptisés pour vivre comme le Christ. Tous les jours de notre existence nous devrions nous rappeler que nous avons été baptisés pour être comme le Christ : Prêtre/Prophète/Roi.

La communauté chrétienne et les parents qui font baptiser un bébé ont la responsabilité d’aider l’enfant à découvrir le grand changement qui se produit dans sa vie au moment de son baptême.

Le jour du baptême nous sommes consacrés pour être Prêtres. Nous sommes des intermédiaires entre Dieu et l’humanité. Nous pouvons parler directement avec Dieu. Alors, la communauté et nos parents doivent nous enseigner à prier.

Le jour du baptême nous sommes consacrés pour être prophètes. Nous sommes envoyés dans le monde pour annoncer la Bonne Nouvelle. La communauté et nos parents doivent nous aider à découvrir la beauté de la vie et de la création pour que nous soyons toujours des messagers d’espérance. Le jour du baptême nous sommes consacrés pour être Rois. La communauté chrétienne et les parents doivent nous aider à porter dignement le titre de Roi à l’image du Christ. Le Roi, le plus grand parmi les disciples du Christ est celui/celle qui se met au service des autres. Bonne fête de Pâques. Soyons des baptisés joyeux d’être prêtres prophètes et rois. Amen, Alléluia.  P. Germán

Vendredi Saint B Los Angeles, le 30 mars 2018

posted Mar 30, 2018, 10:08 AM by German Sanchez

Vendredi Saint

Année Liturgique B

Los Angeles, le 30 mars 2018

 

1ère lecture : du Livre du Prophète Isaïe 52,13—53,12

Psaume: Ps 30(31)2.6.12-13.15-16.17.25

2ème lecture : de la lettre aux Hébreux 4,14-16 ; 5,7-9

Evangile: selon St Jean 18,1—19,42

 

Le Vendredi Saint est la journée de la solidarité. Dieu se fait solidaire de l’humanité. Il a souffert et il est mort. Il a partagé en tout notre humanité, sauf dans le péché.

La Bonne Nouvelle d’aujourd’hui est que devant la souffrance, la misère, l’injustice, le péché et la mort, Dieu est avec nous.

Au milieu des ténèbres du Vendredi Saint, de la souffrance et de la mort il y a la Bonne Nouvelle de la promesse de la lumière de la Résurrection.

Le mal, la souffrance, le péché, la haine, l’injustice, la guerre et tous les maux qui gangrènent notre humanité seront un jour détruits par la Croix du Christ qui est la source de l’Amour, du Pardon, de la Fraternité, de la Résurrection.

Merci Jésus pour partager nos souffrances et pour nous promettre la lumière qui vient de ta Résurrection.

Amen.

P. Germán

 

Jeudi Saint B Los Angeles, le 29 mars 2018

posted Mar 28, 2018, 6:16 PM by German Sanchez

Jeudi Saint

Année Liturgique B

Los Angeles, le 29 mars 2018

1ère lecture : du Livre de l’Exode 12,1-8.11-14

Psaume: Ps 115(116B)12-13. 15-16bc. 17-18

2ème lecture : de la 1ère lettre de Paul aux Corinthiens 11,23-26

Evangile: selon St Jean 13,1-15

Le lavement des pieds que nous venons de faire devrait se faire dans chaque Eucharistie.

Durant la messe, nous écoutons la Parole de Dieu, nous mangeons le Corps et buvons le Sang du Christ pour devenir comme Lui : des Serviteurs.

Si le Pape François est tant aimé par beaucoup d’hommes et de femmes de bonne volonté c’est parce que depuis le début de son pontificat il s’est présenté comme Serviteur humble de l’Église et du monde.

Si nous voulons être aimés par les autres et si nous voulons avoir une place spéciale à la Table du Seigneur aujourd’hui et pour l’éternité, prenons la tenue de serviteurs et cherchons dans tous nos actes et dans toutes nos paroles à servir nos frères et sœurs, surtout les plus nécessiteux.

N’oublions pas que chaque fois que nous participons à l’Eucharistie, nous devenons comme le Christ : Serviteurs.

Amen

P. Germán

1-10 of 494