Messages‎ > ‎

Message du P. Germán mars 29 09

posted Mar 28, 2009, 3:33 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

Du 17 au 23 mars, le Pape Benoît XVI a fait sa première visite pastorale en Afrique. Il s’est rendu au Cameroun et en Angola et, avant de partir, il disait :

« Je pars pour l'Afrique, conscient de n'avoir rien d'autre à proposer et à donner à tous ceux que je rencontrerai, que le Christ et la Bonne Nouvelle de sa Croix, mystère d'amour suprême, d'amour divin qui gagne toute résistance humaine et rend même possible le pardon et l'amour pour les ennemis. C'est la grâce de l'Evangile capable de transformer le monde ; c'est la grâce qui peut aussi renouveler l'Afrique, pour qu'elle produise une irrésistible force de paix et de réconciliation profonde et radicale ».

Et dans la préparation de l’arrivée du Pape au Cameroun, le Nonce Apostolique, Mgr Ariotti déclarait : « La présence de nouvelles sectes chrétiennes qui brisent le tissu ecclésial traditionnel est préoccupante (…)  La misère croissante (...) provoque l'abandon de valeurs culturelles traditionnelles comme la famille, le respect de la vie, le respect des anciens, la gratuité, la solidarité (...) En même temps, on assiste à un retour vers certaines pratiques traditionnelles, comme la sorcellerie et la divination ; à une recrudescence de sectes qui profitent de la situation pour vendre des guérisons, le succès, la santé à bon marché et attirer de nouveaux adeptes ».

Ces réflexions du Pape et du Nonce apostolique ne concernent pas seulement l’Afrique. Nos communautés chrétiennes ont besoin aussi de redéfinir la place qu’elles donnent au Christ et à la Bonne Nouvelle de la Croix.

Au moment où plusieurs adultes, jeunes et enfants se préparent à recevoir les sacrements de l’initiation chrétienne, lors de la Veillée Pascale, pour rejoindre la communauté chrétienne, nous devons nous poser la question de la visibilité et de la présence du Christ et de l’annonce de la Bonne Nouvelle de la Croix dans nos liturgies, dans nos activités en tant que communauté et en tant que personnes qui vivent dans une société où le Christ et la Bonne Nouvelle de la Croix (l’amour de Dieu pour toute l’humanité) ne sont pas la première référence.

Le retour aux pratiques traditionnelles et la multiplication de groupes religieux sont aussi des réalités qui nous concernent. Nous connaissons tous des personnes dans notre entourage qui ont quitté l’Eglise pour aller vers un groupe où elles se sentent accueillies et où elles ont l’impression de rencontrer Dieu et la vraie communauté chrétienne. La méconnaissance de l’Eglise et de la Parole de Dieu et le manque de convivialité dans nos communautés peuvent être à l’origine de ces départs.

Nous devons cultiver notre foi. Nous devons découvrir les richesses et les valeurs de notre Eglise et nous devons fréquenter de plus en plus la Parole de Dieu pour ne pas nous laisser convaincre par des nouvelles théories, philosophies ou propositions « qui profitent de la situation pour vendre des guérisons, le succès, la santé à bon marché et attirer de nouveaux adeptes », comme disait le nonce apostolique au Cameroun.

Nous sommes à la veille de la Semaine Sainte ; profitons des célébrations de cette Semaine pour grandir dans la foi et pour nous engager dans la construction d’une communauté centrée sur le Christ et sur la Bonne Nouvelle de la Croix. Bonne semaine.

P. Germán L.A. 28 /29 mars 09
Comments