Messages‎ > ‎

Message du P. Germán le 8 aout 2010

posted Aug 4, 2010, 10:34 AM by German Sanchez

Message du P. Germán

Une fois de plus, notre paroisse participera, le dimanche 15 août, à la campagne de don de sang, (dans le parking du presbytère) organisée par UCLA (Université Californienne de Los Angeles).

Chaque fois que la paroisse a proposé cette campagne, nous avons eu plusieurs personnes qui ont accepté de donner leur sang et nous les remercions pour leur générosité. Le simple geste de donner son sang peut sauver une vie, apporte une aide à quelqu’un qui a besoin du sang et participe dans le traitement ou dans la guérison de quelqu’un qui attend un peu de sang pour continuer à vivre.

Le fait de donner régulièrement son sang est un acte de solidarité et en même temps stimule notre corps qui continue à produire et à renouveler son sang. Nous faisons du bien et nous nous faisons du bien.

Toute personne en bonne santé devrait considérer un jour la possibilité de participer régulièrement dans une campagne de don du sang.

Dans les hôpitaux et dans les services d’urgences il y a des centaines et des milliers des personnes qui ont besoin du sang et les hôpitaux sont toujours dans le besoin car la demande est beaucoup plus forte que les donneurs.

La campagne de don de sang peut aussi nous inviter à réfléchir sur le don d’organes. La personne qui a besoin du sang ou d’un organe peut être quelqu’un de notre famille ou nous même.

Dans nos familles nous n’avons pas l’habitude de parler du don d’organes et quand la situation se présente, devant un accident, nous ne sommes pas dans des bonnes conditions pour prendre une décision pour nous même ou pour quelqu’un de la famille.

Si quelqu’un est en train de mourir, à cause d’un accident, ou d’une maladie qui ne touche pas tous les organes du corps, les médecins peuvent utiliser certains organes de notre corps pour les transplanter sur une personne qui attend (parfois des années) pour recevoir un organe qu’elle n’a pas ou qu’elle a besoin de remplacer.

Le cœur, les reins, les yeux…. de quelqu’un qui est en train de mourir peuvent continuer à vivre dans le corps de quelqu’un d’autre, une fois que la vie n’est plus possible dans notre corps. Le don d’un organe permet à quelqu’un de vivre ou de mieux vivre. Donner un organe est donner une partie de soi-même pour transmettre un peu de bonheur à un de nos frères ou sœurs  au moment même où nous quittons ce monde pour aller vers Celui qui nous a créé.

N’attendons pas de nous trouver devant la mort pour penser à la possibilité de donner un de nos organes. Parlons-en en famille et informons notre entourage de notre décision de donner des organes de notre corps dans le cas où la mort nous arrive par un accident ou par une maladie qui permettrait aux médecins d’utiliser quelques uns de nos organes.

Donner du sang et donner des organes sont des vrais gestes de solidarité et ceux et celles qui bénéficient de notre générosité nous remercieront sincèrement et profondément.

Qu’en pensez-vous ?????

Bonne semaine

   P. Germán 7 et 8 aout 2010


Comments