Messages‎ > ‎

Message du P. Germán le 7 Août 2016 PAIX DANS LE MONDE

posted Aug 5, 2016, 5:02 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

PAIX DANS LE MONDE

Après l’attaque de l’église Saint Etienne de Rouvray de l’archidiocèse de Rouen en France qui a couté la vie à trois personnes: deux terroristes et le Père Jacques Hamel âgé de 86 ans et qui laisse trois personnes blessées, dont une en état grave, je me suis dit qu’il fallait que j’écrive un petit mot.

Je suis sûr que vous avez, comme moi, plein de questions qui vous tournent dans la tête et auxquelles vous n’arrivez pas à trouver des réponses satisfaisantes.

Pourquoi tant de violence dans le monde ? Pourquoi n’arrivons nous pas à vivre en paix ? Pourquoi y a-t-il dans notre monde des personnes qui ne respectent pas la vie des autres ? Pourquoi y a-t-il des hommes et des femmes qui tuent et se font tuer sans réfléchir à la souffrance qu’ils sont en train d’infliger à leur famille, à la famille des victimes et à la société toute entière. Pourquoi ? Pourquoi ?

Ces questions doivent être traitées avec sérieux et on doit mesurer ses paroles pour éviter d’aggraver la situation et pour essayer de trouver des solutions durables.

La société est blessée. Notre monde est souffrant. Nous avons tous des sentiments très divers devant ses événements qui sont devenus le pain de chaque jour. Tous ses actes abominables produisent en nous un peu de peur, de colère, de désarroi, de révolte, d’impuissance, de tristesse, d’envie de faire quelque chose pour que cela ne recommence pas…

Devant ces sentiments qui nous habitent il faut être très vigilant pour ne pas accepter des réponses simplistes et fausses qui vont nous conduire vers des chemins de vengeance, de haine ou de désespoir.

Dans ma famille nous avons été victimes dans le passé de la violence qui a fait mourir ma sœur et un de mes frères. Nous avons été profondément blessés mais nous n’avons jamais cédé à la tentation de la haine, de la vengeance ou du désespoir.

Ils nous ont enlevé des êtres chers mais ils ne pourront jamais détruire en nous l’espérance et le désir de continuer à vivre et à travailler pour la paix et pour la fraternité. Ils cherchent la guerre, la haine, la violence mais nous n’allons pas leur faire plaisir en leur donnant ce qu’ils attendent. Aujourd’hui nous devons nous rassembler pour construire un monde meilleur pour tous. Avec les hommes et les femmes de bonne volonté, croyants ou pas, nous devons chercher de vraies solutions à la menace qui est devant nous.

Nous les croyants nous devons prier tous les jours pour la paix. Avec ceux et celles qui ne croient pas en Dieu, nous devons travailler pour la justice et pour le respect de tous. Souvent, derrière la violence il y a un sentiment d’injustice ou d’humiliation.

Travaillons ensemble pour que la réponse à la violence ne soit pas la vente d’armes et la guerre.

Crions fort que l’amour, le pardon, la compassion, la miséricorde et la fraternité sont des armes très puissantes pour lutter contre la violence et contre le terrorisme.

Le monde doit changer mais il ne changera pas avec des coups de fusil mais avec des paroles de pardon et d’amour. Essayons d’éliminer de notre société les paroles, les chansons, les films et tous les actes qui parlent ou qui montrent des scènes de violence.

Engageons-nous dans la lutte pour la paix et dans la construction d’une société plus juste.

Nous faisons tous partie d’un orchestre qui s’appelle l’humanité et la pièce musicale que nous devons jouer s’intitule Fraternité.

Si chacun joue sa partition avec amour, notre monde sera meilleur pour tous.

Bonne semaine.

P Germán le 7 Août 2016
Comments