Messages‎ > ‎

Message du P. Germán Le 7-8 nov. 2009

posted Nov 3, 2009, 5:21 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

Odile, de la communauté francophone de Los Angeles écrivit:

Une histoire d’amitié, de solidarité … d’humanité.

Presque honteuse de prendre à nouveau la plume pour conter nos exploits… je ne puis cependant m’en empêcher car ce que nous venons de vivre est tout simplement trop important et trop beau pour le passer sous silence. Tout commença il y a deux ans alors qu’ayant terminé tous mes traitements et mes opérations chirurgicales pour le cancer du sein, encouragée par mon amie Kathleen DeStoop je me lançais avec elle dans ma première marche Avon contre le cancer du sein. Plusieurs mois d’entraînement et de “fundraising”, puis la marche en Septembre 2008. 39 miles (63 Km) à pied parcourus ensemble jusqu’au dernier! Une belle aventure que nous avions partagée avec vous à l’époque. Et voici que notre démarche fit boule de neige… venues pour nous encourager alors, Anne Carayon et Rosebud Bono marchèrent plusieurs miles avec nous et furent tellement émues par la cérémonie de clôture du week-end qu’elles s’engagèrent à se lancer avec nous si nous relevions le défi d’une nouvelle marche en 2009 ! Géraldine Domenghini, maintenant membre de l’Aumônerie Francophone, et qui à l’époque m’avait parrainée, fit bien vite la même démarche. En avril nous nous retrouvions pour nous engager officiellement et l’équipe “La Vie en Rose” fut constituée. L’entraînement suivit… des mois pendant lesquels nous allions progressivement plus loin pour nous retrouver enfin à Malibu il y a un mois et marcher ensemble pendant 22 miles. Nous avions aussi toutes atteint le minimum de fonds que nous nous étions engagées à récolter et nous étions prêtes pour vivre ensemble ce week-end de la marche AVON les 12 et 13 septembre. Maris et enfants nous accompagnèrent à Long Beach et pendant tout le week-end ils furent là pour nous encourager sans relâche, ainsi que des amis et la maman de Rosebud. Samedi à 5 heures du matin, Anne, Géraldine, Rosebud et moi-même prenions le chemin du Queen Mary où nous retrouvions les 2000 autres marcheurs pour un petit déjeuner sur l’herbe alors que le jour commençait tout juste à se lever, une séance d’échauffement et une brève cérémonie d’ouverture. Kathleen, qui cette année avait choisi de participer différemment était là, avec Elisabeth pour commencer la mission qu’elle s’était donnée de nous encourager, nous chouchouter, booster notre énergie avec de délicieux mets rafraîchissants bien choisis qu’elle gardait dans une glacière ; bref, nous porter à bout de bras pendant tout le week-end ! Mission qu’elles remplirent à 200% ! À 7 heures exactement, sous les encouragements de tous ceux venus spécialement nous soutenir, nous commencions cette marche de 11 heures. Et pourtant la journée ne parut pas longue car elle fut marquée par tant de rencontres, d’émotions, de rires, de bonheur. 2000 personnes marchant pour une même cause, certains à la mémoire d’un être cher perdu à cause de cette maladie, d’autre pour honorer des “survivants” …. A peine en route, nous refoulions déjà des larmes d’émotion en lisant le panneau que nous présentait sur notre passage une dame chauve avec un grand sourire “I will survive because you are walking” (je vais survivre parce que vous marchez). Tant de messages de remerciements et d’admiration que nous adressaient des centaines de supporters le long de cette longue route. Et une camaraderie tellement extraordinaire pendant tout un week-end…. 2000 personnes qui ne se connaissaient pas, qui marchaient ensemble, s’encourageant mutuellement, se souriant, se montrant courtois quand il faut faire la queue pour manger, aller aux toilettes ou prendre une douche… venant au secours les uns des autres quand quelqu’un se sentait mal…. Ce sont là des souvenirs d’amitié et de bonté humaine que nous chérirons pour toujours. Quel bonheur aussi de partager cette marche avec Solange, pour laquelle nous prions depuis quelques mois. Solange arrive tout juste à la fin de son traitement pour le cancer du sein et pleine de détermination, elle est venue nous retrouver pour marcher les 12 derniers miles du samedi avec nous! Malgré les incidents de parcours (ampoules… cheville foulée au 12ème mile pour Rosebud) nous avons franchi la ligne des 26 miles (42Km) toutes ensemble le samedi et le dimanche matin nous étions à nouveau debout aux aurores et dans nos baskets pour repartir et finir les 13 miles (21km) qui nous ramenaient au Queen Mary où une cérémonie de clôture très émouvante suivit. Les fonds récoltés par les 2000 marcheurs étaient distribués devant nous à différents organismes de recherche, de soutien aux malades sans assurances et de sensibilisation. Après deux jours aussi intenses on sentait que bien que très fatigués tous ces marcheurs n’avaient pas envie de rentrer chez eux…. juste pour faire durer encore quelques instants cette atmosphère de fraternité qui fait tellement chaud au cœur.

Odile Ledoux-Tartaglia

Bonne semaine.

Le 7-8 nov. 2009

Comments