Messages‎ > ‎

Message du P Germán le 6 mars 2016 L’Evêque de Rome et le Patriarche de Moscou et de toute la Russie

posted Mar 5, 2016, 3:55 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

L’Evêque de Rome

et le Patriarche de Moscou et de toute la Russie
Screen Shot 2016-02-12 at 3.29.29 PM

Le vendredi 12 février a eu lieu à la Havane à Cuba, une rencontre historique.

L’évêque de Rome et le patriarche de Moscou et de toute la Russie se sont rencontrés. Depuis la séparation entre l’Église de Rome et l’Église Orthodoxe Russe (1448), les pasteurs de ces deux grandes Églises sœurs ne se sont jamais rencontrés. Presque sept cents ans se sont passés sans que les chefs de nos Églises ne se rencontrent. L’Eglise Catholique et l’Église Orthodoxe se sont séparées en 1054. Parfois les divisions dans nos familles se transmettent aussi de génération en génération.

Ils se sont rencontrés mais surtout  ils ont signé une déclaration ensemble.

Les deux hommes de l’Eglise du Christ ont donné, grâce à cette rencontre, un exemple à toute l’humanité.

Nous devons travailler, sans repos, pour la réconciliation, et peu importe nos convictions politiques ou religieuses. Tous les hommes et les femmes de bonne volonté doivent se sentir concernés par les divisions qui détruisent nos relations et sont à l’origine de multiples souffrances.

Le fait que la rencontre ait eu lieu à Cuba est aussi un symbole important. Cette île a souffert pendant longtemps d’une politique totalitaire et athée. Les droits de l’homme et la liberté religieuse n’ont pas été respectés dans ce pays pendant des années. La mission de l’Église et de tous les croyants est de lutter pour le respect des droits de tous les hommes et de toutes les femmes de notre planète. La liberté religieuse, qui est un droit fondamental de tous, n’est pas respectée aujourd’hui dans beaucoup de pays. Il y a encore des régimes politiques qui persécutent et martyrisent des croyants.

La séparation entre l’Eglise Catholique et l’Eglise Orthodoxe est une division dans laquelle le continent américain n’avait rien à voir. Ce continent a subi les conséquences de cette erreur de l’histoire de nos Églises. Il est important que cette rencontre ait eu lieu dans un pays neutre.

Dans leur déclaration commune, ces deux personnalités ont beaucoup insisté sur le respect de la justice pour que la paix puisse régner dans le monde. Ils ont demandé aux responsables politiques de tout faire pour que les conflits qui sont en train de tuer de milliers de personnes innocentes finissent.

François et Kirill nous ont rappelé que nous sommes tous responsables de la création. Ils nous invitent aussi à respecter la vie depuis le début et jusqu’à sa fin.

En ce temps de carême nous devons suivre l’exemple d’humilité de nos pasteurs. Nous devons nous réconcilier et nous engager dans le combat pour le respect de tous les hommes et femmes de notre monde.

Profitons de ce temps de carême pour prendre conscience de tout ce que nous pouvons faire pour transformer le monde autour de nous.

La rencontre entre Kirill et François est une invitation à tous les catholiques et orthodoxes du monde entier à travailler ensemble pour la construction d’un monde meilleur. Nous ne pouvons plus continuer à nous ignorer ou à nous méfier les uns des autres. Nous suivons le même Christ et nous avons vécu les dix premiers siècles comme frères et sœurs. Nous devons nous réconcilier. Le moment est arrivé. Le Pape François est en train de révolutionner le monde parce qu’Il est  en train de faire que l’Église vive l’Évangile.

Prions pour le Pape et pour son ministère. Suivons son exemple et essayons de vivre le mieux le message de Christ.

Bonne semaine, bon carême et bonne année de la Miséricorde

P Germán le 6 mars 2016

 

https://fr.zenit.org/articles/les-chretiens-persecutes-au-coeur-de-la-declaration-de-la-havane-texte-complet/

Comments