Messages‎ > ‎

Message du P. Germán le 4 mars 2018 MESSAGE DE CAREME DU PAPE FRANCOIS

posted Feb 28, 2018, 4:50 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

 MESSAGE DE CAREME DU PAPE FRANCOIS

Chaque année, le Pape écrit un message pour accompagner les chrétiens à vivre le carême en Église. Vous trouverez le texte complet sur le site du Vatican : http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/messages/lent/documents/papa-francesco_20171101_messaggio-quaresima2018.html

Je voudrais vous présenter quelques points du message de cette année.

Le Pape utilise une phrase de Matthieu (24,12) pour construire son message : « À cause de l’ampleur du mal, la charité de la plupart des hommes se refroidira ».

Pendant le carême nous avons la prière qui nous permet de découvrir les mensonges qui nous habitent et qui nous détournent de la vérité qui nous rend libres. Le partage nous aide à découvrir que l’autre est mon frère et ma sœur et que ce que je possède n’est jamais seulement mien. Le jeûne est un chemin pour découvrir qu’il y a à côté de nous des hommes et des femmes qui n’ont pas le minimum nécessaire pour vivre.

Le carême est un temps dans lequel nous pouvons découvrir les faux prophètes que nous écoutons et qui nous éloignent de Dieu et des autres : l’argent, la drogue, les plaisir fugaces, des relations superficielles et passagères « use et jette » qui font souffrir les personnes concernées, des gains faciles et malhonnêtes. Le Pape nous invite à discerner dans notre cœur et à examiner dans notre vie si nous sommes menacés par les mensonges de ces faux prophètes.

En ce carême nous pouvons chercher les signes qui nous avertissent que l’amour risque de s’éteindre en nous. Le Pape dit que la racine de tous les maux, ce qui éteint la charité, c’est avant tout l’avidité de l’argent qui se prolonge dans un refus de Dieu. Tout cela se transforme en violence à l’encontre de ceux et celles qui sont considérés comme une menace à nos propres certitudes : l’enfant à naître, la personne âgée malade, l’hôte de passage, l’étranger, mais aussi le prochain qui ne correspond pas à nos attentes. Le Pape dit que la création aussi, devient un témoin silencieux du refroidissement de la charité: la terre est empoisonnée par les déchets jetés par négligence et par intérêt ; les mers, elles aussi polluées, doivent malheureusement engloutir les restes de nombreux naufragés des migrations forcées ; les cieux – qui dans le dessein de Dieu chantent sa gloire – sont sillonnés par des machines qui font pleuvoir des instruments de mort. L’amour se refroidit également dans nos communautés. Les signes les plus évidents sont l’égoïsme,  le pessimisme stérile, la tentation de l’isolement et de l’engagement dans des guerres fratricides sans fin, la mentalité mondaine qui conduit à ne rechercher que les apparences.

Réveillons-nous en ce temps de carême. Ouvrons les yeux à la lumière de la Résurrection du Christ pour faire disparaitre de notre vie tous les mensonges qui nous éloignent de Dieu et de nos frères et pour revitaliser l’amour qui existe dans notre cœur pour retrouver la joie d’aimer Dieu et nos frères et sœurs.

Bon chemin vers Pâques.

P. Germán le 4 mars 2018
Comments