Messages‎ > ‎

Message du P. Germán le 2 mars 2014 LE CARÊME

posted Mar 6, 2014, 3:51 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

LE CARÊME

Le Carême commence le mercredi 5 mars. Le premier jour du Carême, le Mercredi des Cendres, nous allons être marqués sur notre front avec le signe de la Croix et l’Église va nous dire, une fois de plus, « convertis-toi et crois à l’Évangile ».

Le Carême est un temps privilégié que l’Église nous donne chaque année pour que nous puissions faire le ménage dans notre vie matérielle, morale et spirituelle.

Les quarante jours du Carême sont comme un chemin qui nous conduit vers la joie de Pâques, vers la Bonne Nouvelle de la Résurrection, de la victoire de la vie sur la mort et de la lumière sur les ténèbres.

Dans son message pour le Carême de cette année, le Pape François nous invite à suivre l’exemple du Christ.

Saint Paul invite les chrétiens de Corinthe à être généreux vis-à-vis des fidèles de Jérusalem qui étaient dans le besoin. Il leur dit : « Vous connaissez en effet la générosité de notre Seigneur Jésus Christ : lui qui est riche, il est devenu pauvre à cause de vous, pour que vous deveniez riches par sa pauvreté » (2Co 8,9).

Dieu a pris notre pauvre condition humaine pour que nous puissions, en suivant son exemple, devenir riches comme Lui. « La charité, l’amour signifie partager en tout le sort du bien aimé » dit le Pape. Dieu nous a manifesté son amour infini quand son Fils unique est venu nous montrer sa compassion, sa tendresse et quand Il est venu partager notre condition humaine en tout sauf le péché.

Pour nous aider à comprendre le chemin que nous devons suivre pour imiter le Christ dans sa façon de nous aimer, le Pape dit dans son message « À l’exemple de notre Maître, nous les chrétiens, nous sommes appelés à regarder la misère de nos frères, à la toucher, à la prendre sur nous et à œuvrer concrètement pour la soulager. La misère ne coïncide pas avec la pauvreté ; la misère est la pauvreté sans confiance, sans solidarité, sans espérance. Nous pouvons distinguer trois types de misère : la misère matérielle, la misère morale et la misère spirituelle. »

La misère matérielle est appelée communément pauvreté et elle frappe ceux et celles qui vivent dans une situation contraire à la dignité de la personne humaine.

La misère morale consiste à se  rendre esclave du vice et du péché.

La misère spirituelle nous frappe quand nous nous éloignons de Dieu et refusons son amour.

Le Pape invite les chrétiens et les communautés chrétiennes à se dépouiller. Le Carême est un temps pour nous demander de quoi nous pouvons nous priver, afin d’aider et d’enrichir les autres avec notre pauvreté.

Profitez de ce chemin de Carême pour vous enrichir de la présence de Dieu dans votre vie. Partagez les richesses que Dieu a mises dans vos mains avec ceux et celles qui connaissent la misère matérielle, morale ou spirituelle.

Bon chemin vers Pâques.

P. Germán le 2 mars 2014
Comments