Messages‎ > ‎

Message du P. Germán le 24 fév. 2013 Renonciation de Benoit XVI

posted Feb 23, 2013, 3:10 PM by German Sanchez

Message du P. Germán

Renonciation de Benoit XVI

Depuis le mercredi 13 février nous sommes dans le temps du Carême.

Deux jours avant le mercredi des cendres, le pape Benoit XVI a annoncé sa renonciation au ministère d’Evêque de Rome, Successeur de saint Pierre, qui lui avait été confié par les mains des cardinaux le 19 avril 2005. A partir du 28 février 2013 à vingt heures, le Siège de Rome, le Siège de saint Pierre, sera vacant et le conclave pour l’élection du nouveau Souverain Pontife devra être convoqué par ceux à qui il appartient de le faire.

Cette année le carême va être vécu d’une manière très particulière. Les yeux du monde entier vont se tourner vers Rome. Je suis agréablement surpris par les innombrables messages de gratitude, d’admiration et de reconnaissance qui ont été adressés à Benoit XVI suite à sa renonciation. Beaucoup mettent en valeur son humilité, son intelligence et son amour pour l’Église. Il a été un grand pape pour l’Église et pour le monde. Plusieurs chefs d’État et leaders d’autres religions ou d’autres confessions chrétiennes ont salué son engagement pour la justice, pour la paix et pour la réconciliation entre les peuples. Merci Benoit XVI pour tout ce que tu nous as apporté et merci surtout pour le témoignage de foi que tu as donné au monde d’aujourd’hui. Tu nous as montré ton attachement au Christ et ton amour pour l’Église.

L’Église et les communautés catholiques vont vivre un carême exceptionnel. Les yeux du monde entier et les médias de toutes les nations vont se tourner vers nous les catholiques. Nous allons écouter et lire des messages encourageants et des remerciements pour ce que l’Église apporte au monde d’aujourd’hui. Nous allons écouter et lire aussi des critiques sur le fonctionnement de l’Église et sur le comportement des catholiques dans le monde entier. Nous allons écouter et lire des commentaires pour ou contre les positions de l’Église devant les grands défis de l’humanité d’aujourd’hui. Nous allons écouter et lire des conseils qui vont être donnés à l’Église pour qu’elle soit plus aimée par les gens de notre époque. Nous allons lire et écouter des spécialistes qui vont réfléchir sur l’avenir de l’Église catholique et sur le profil du nouveau pape. Il y aura ceux et celles qui vont faire des pronostiques et qui vont donner des noms pour succéder à Benoit XVI dans la difficile mission d’accompagner l’Église catholique en tant que Vicaire du Christ sur la terre.

Ce carême va être exceptionnel pour nous. Nous devons écouter et lire tout ce qui va se dire sur l’Église catholique et sur les chrétiens. Prenons en compte les critiques intelligentes, bien intentionnées et vraies et laissant de côté les critiques gratuites, méchantes et mensongères. Nous reconnaissons que l’Église catholique a des défauts car elle est formée d’hommes et des femmes pécheurs qui sont loin d’être parfaits. Par ailleurs, nous croyons que l’Église est sainte car elle est guidée par l’Esprit de Dieu et parce qu’elle porte l’Évangile.

Ce carême va être exceptionnel pour tous les catholiques car nous allons vivre la prière, le jeûne et le partage animés par le désir d’écouter la voix de l’Esprit Saint qui va se manifester dans le vote des cardinaux qui vont élire le nouveau pasteur, le successeur de Benoit XVI.

Au début de ce carême je suis animé par le désir de prier pour l’Église et de vous inviter à prier pour cette Église qui nous transmet les valeurs de l’Évangile. Nous avons besoin de l’Église et nous prions pour qu’elle soit proche de tous et surtout de ceux et celles qui souffrent. Nous aimons l’Église quand elle nous aide à célébrer les joies (les baptêmes, les confirmations, la réconciliation, les mariages, les ordinations, les anniversaires,…) et les peines (le sacrement des malades, les funérailles,…). Il nous arrive de critiquer ou de nous fâcher avec l’Église ou avec le prêtre de la paroisse mais si l’Église était fermée et si le curé n’était plus là….

Merci Benoit XVI et bienvenue au nouveau Pasteur que nous attendons dans la prière et dans la joie.

Bien à vous,

Bonne année de la Foi

P Germán le 24 février 2013
Comments